Une maison de chanvre aux capacités écologiques étonnantes

Le chanvre est un matériau aux capacités étonnantes qui semble retrouver ses lettres de noblesse ces dernières années. Aux USA, une première maison de chanvre vient d’être réalisée et le résultat vaut vraiment le coup d’œil autant que l’intérêt écologique d’une telle structure.


 

Le National Geographic en faisait un numéro spécial il y a à peine quelques semaines, le chanvre regorge de propriétés extrêmement intéressantes, aux applications multiples, de la médecine à la confection de vêtements et aussi de bâtiments. Alors que l’usage récréatif de cannabis est de plus en plus toléré dans le monde, des acteurs privés s’intéressent au chanvre comme matériau naturel de base pour la construction d’habitations. Alors qu’il existe déjà plusieurs dizaines de maison de chanvre en Europe, les américains réalisent leur première maison pratiquement entièrement avec du chanvre et des matériaux écologiques.

 

Faible coût, grande efficacité

L’intérêt du chanvre est multiple. Au-delà du fait que sa culture est simple, peu couteuse et très productive, le matériau possède une résistance thermique satisfaisante avec un indice d’isolation de R-2,5. Par ailleurs, il réduit drastiquement les risques pour la santé en comparaison aux matériaux synthétiques. En effet, les murs de chanvre, naturels et respirants, ne sont pas toxiques. Au contraire, ils sont résistants à la moisissure, exempts de parasites et résistants aux flammes. Enfin, ce matériau apparait comme étant moins cher que les bétons similaires actuels.

 

Pour les défenseurs de cette solution, c’est son intérêt écologique qui prime. En effet, comme toute plante, en poussant, le chanvre capture beaucoup de CO2. Une fois en forme de brique, ce CO2 est conservé dans l’habitat au même titre qu’un arbre absorbe les polluants carbones en grandissant. Si toutes les maisons étaient construites en chanvre et en bois, le secteur de l’habitat pourrait servir de puits efficace de carbone.

 

Une première aux USA

À l’origine de ce projet de maison en chanvre, Anthony Brenner, un designer et architecte américain qui tente de développer des habitations plus saines pour la santé et l’environnement. Construite à Asheville, en Caroline du Nord, la maison de 160 m2 a été pensée pour être à la fois eco-friendly et relativement abordable. En pratique, des copeaux de chanvre sont mélangés sur place à de la chaux et de l’eau. Le « ciment » ainsi créé est versé entre les supports en bois de la maison. Dans le cas présent, le chanvre sert donc d’isolant et non de mur porteur.

L’intérieur des murs est fait de papier recyclé pour maximiser l’efficacité écologique des lieux. Les cadres de fenêtre ont été recyclés et montés avec un vitrage très efficient, le tout placé pour capturer un maximum d’énergie du soleil. Enfin, une pompe à chaleur permet de chauffer ou refroidir la maison de manière efficace si nécessaire, sans grand investissement. Les propriétaires estiment le cout total de leur habitation à environ 100 euros le mètre carré. Première du genre dans le pays, cette maison de chanvre servira de prototype aux ingénieurs qui analyseront l’efficacité énergétique durant quelques années. Fort de son expérience, Anthony compte désormais concevoir des maisons de taille plus petites basées sur le même principe afin de les rendre encore plus abordables pour un large public. À suivre…

Laisser un commentaire

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives