Le professeur Montagné a repris les travaux de Benvéniste sur la mémoire de l’eau …….

La découverte qu’après un contact avec une molécule, l’eau garderait en son absence ses propriétés remettrait en cause l’approche médicale actuelle.

 

 

Jusqu’à sa mort en 2004, Jacques Benveniste (chercheur à l’Inserm) disait avoir découvert une empreinte dans l’eau, ce que l’on a appelé la mémoire de l’eau, un sujet tabou et décrié dans le milieu de la recherche qui lui valut d’être rejeté par la communauté scientifique. Mais le professeur Montagnier, Prix Nobel et découvreur du virus du SIDA, a repris ces recherches dont les résultats risquent de surprendre.

Ce reportage de 45 mn va bouleverser les conceptions que l´on a de la biologie et de la médecine. Il y est démontré que l´on peut non seulement coder un ADN tout entier sur de l´eau liquide, mais aussi lire la trace électromagnétique mémorisée sur cette même eau liquide pour reproduire fidèlement l´ADN utilisé lors de la dilution… Selon Luc Montagnier, il serait même possible d´identifier des bactéries encore inconnues de la science et responsables de maladies graves par la simple trace électromagnétique qu´elles laissent dans le sang…

  • Christian Manil / Réalisateur

  • Laurent Lichtenstein / Réalisateur

  • Christian Manil / Auteur

  • Laurent Lichtenstein / Auteur

Laisser un commentaire

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives