Ce documentaire montre que la diversité des minéraux est étroitement liée à l’apparition de la vie sur Terre. Une révolution dans la façon d’étudier notre planète.

Collisions, fusions, tectonique des plaques, réactions chimiques ont façonné les minéraux depuis la naissance de la Terre. La plupart d’entre eux doivent cependant leur existence à l’apparition des organismes vivants et à la production d’oxygène qui s’en est suivie. Une nouvelle discipline, la minéralogie évolutive, retrace leur histoire depuis la formation de la Terre, la naissance des premiers micro-organismes et l’oxygénation progressive de l’atmosphère.

Le film s’appuie sur les travaux de Robert Hazen, géophysicien à la Carnegie Institution de Washington, que l’on accompagne à Hawaii, en Australie ou au Maroc. Il explique pourquoi les minéraux n’auraient pas prospéré sans la présence de la vie et comment ce processus a transformé la Terre, bien plus qu’aucune autre planète connue. Sur Vénus, on compterait entre mille et mille cinq cents minéraux, Mars en aurait environ cinq cents, et Mercure pas plus de trois cent cinquante, alors qu’on en dénombre environ quatre mille sur Terre. L’une des conséquences de l’apparition de la vie sur notre planète.

Documentaire de Doug Hamilton et Alan Ritsko (Etats-Unis, 2016, 51mn) ARTE F

 

Catégorie Univers

 

Laisser un commentaire

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives