Et ce n’est qu’un début ! Dans deux ans, la loi ira encore plus loin, jusqu’à nous concerner tous… Gros plan sur une très bonne nouvelle.

File:Parc de la Tête d'Or de Lyon - Vue des pelouses de la coupole.jpg

 

Voici une info qui n’a pas fait grand bruit mais qui mérite pourtant qu’on s’y arrête un instant : depuis trois jours, l’usage des pesticides est formellement interdit dans tous les espaces verts et tous les parcs publics de France ! Quand une année démarre par une aussi bonne nouvelle, on aurait tort de ne pas en parler !

Depuis le 1er janvier 2017, donc, l’État et les collectivités locales n’ont plus le droit d’utiliser le moindre pesticide chimique pour entretenir forêts, chemins de promenades, voiries et espaces verts. Désormais, seuls les produits labellisés Agriculture biologique ou reconnus à faibles risques pourront être utilisés.

 

Source : Shutterstock

 

Attendu depuis longtemps, ce changement a été imposé par la loi de transition énergétique votée en juillet 2015 et mise à jour en avril 2016. Et encore, ce n’est qu’une première étape : dès le 1er janvier 2019, les pesticides seront également interdits à tous les particuliers !

 

Une excellente nouvelle pour notre environnement quotidien, mais aussi pour notre santé, comme nous l’explique le sénateur Joël Labbé, à l’origine de ce texte, dans une vidéo signée Zéro phyto, 100% bio :

Stop aux pesticides dans les lieux publics et place aux altern…

Depuis le 1er janvier 2017, les collectivités territoriales, les établissements publics et l’État ne peuvent plus utiliser ou faire utiliser des pesticides pour l’entretien des espaces verts, des forêts ou des promenades accessibles ou ouverts au public et relevant de leur domaine public ou privé.RAPPEL DES FAITS : UNE PROCÉDURE LÉGISLATIVE DE LONGUE HALEINELe 22 juillet 2015, l’Assemblée nationale a adopté la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit la mise en place de l’objectif zéro pesticide dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017 : interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries. De plus, la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel seront interdites à partir du 1er janvier 2019. Cette mesure concerne tout particulièrement les jardiniers amateurs. À noter que les produits de biocontrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique peuvent être utilisés.Depuis hier, plus aucune commune n’a le droit d’utiliser ou de faire utiliser des pesticides de synthèse dans ses espaces verts, promenades, forêts et voiries. Joël Labbé – Sénateur EELV du Morbihan et à l’origine de cette loi, nous explique, pourquoi il a souhaité déposer cette loi et comment elle devra se mettre en place.ET MAINTENANT ? QUELS IMPACTS POUR LES ACTEURS PUBLICS ?Si de nombreuses collectivités, dont des communes de toutes tailles (Versailles, Strasbourg, Mouans-Sartoux, Grande-Synthe, Paris…), ont déjà dit stop aux pesticides en se tournant vers les alternatives, d’autres n’ont pas encore franchi le cap. Or le printemps va arriver à grands pas, et si ces collectivités ne prennent pas les mesures qui s’imposent, elles vont se retrouver hors la loi.L’initiative « Zéro phyto 100% bio » souhaite donc rappeler à toutes ces collectivités françaises qui seraient tentées d’avoir recours, cette année encore, aux pesticides de synthèse, leur obligation de respecter cette loi qui constitue une réelle avancée pour la protection de l’environnement et surtout de la santé des professionnels des espaces verts comme des citoyens.Les associations partenaires invitent les citoyens à interpeller les maires de leur commune sur ce sujet et à inciter les communes qui le souhaitent à se signaler sur le site sur www.villes-et-villages-sans-pesticides.frPour plus d’informations consultez la campagne « 0phyto 100%bio » www.0phyto-100pour100bio.frConsultez également notre « kit collectivité » destiné à accompagner les communes à passer au 0 phyto et à l’introduction de produits bio dans la restauration collective. www.0phyto-100pour100bio.weebly.com/uploads/9/7/2/9/9729204/kit_%C3%A9lu_2016_final.pdf

Publié par Zéro phyto 100% bio sur dimanche 1 janvier 2017

L’immobilisme du monde politique est l’un des pires ennemis de l’écologie. Alors, quand ça bouge dans le bon sens, autant que ça se sache !

 

Source : http://positivr.fr/pesticides-interdiction-janvier-2017-espaces-verts/

Catégorie Permaculture

 

Laisser un commentaire

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives