Les cultures tomberaient moins malades sans les pesticides censés les protéger. Une révélation aux accents de révolution.

 

En plus de nuire à la santé et à l’environnement, les pesticides seraient moins efficaces que le bio pour lutter contre les maladies des cultures. Telle est la conclusion surprenante de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et de l’université de Rennes. Une nouvelle victoire qui pourrait faire date.

 

Source : Shutterstock

 

Jusqu’alors, la société s’accommodait des risques des pesticides au prétexte qu’ils permettaient de protéger nos cultures et donc, de garantir une alimentation pour tous. Seulement voilà, désormais, même cet argument semble s’effondrer.

C’est du moins ce que nous apprend un article de la revue Nature Substainabilitydont le site Novethic se fait l’écho, en citant notamment cette conclusion de l’Inra :

« En utilisant deux méta-analyses distinctes, nous démontrons que par rapport aux systèmes de cultures conventionnels, l’agriculture biologique favorise la lutte antiparasitaire. »

Vous avez bien lu : on lutterait mieux contre les parasites en se passant des produits chimiques censés lutter contre les parasites… Une révélation qui bouleverse les vieilles certitudes.

« Les systèmes de culture conduits en agriculture biologique subissent des niveaux d’infestation par des agents pathogènes plus faibles que ceux conduits en agriculture conventionnelle. »

(On entend par agents pathogènes des bioagresseurs de types champignons et bactéries.)

Et si les plantes adventices (mauvaises herbes) sont plus présentes en bio que dans le conventionnel, cela ne doit pas être perçu comme un point négatif, ces adventices permettant, selon ces chercheurs, de « mieux lutter contre les maladies et les ravageurs » (insectes et acariens). Résultat : le bio ne serait pas plus victime des ravageurs que l’agriculture conventionnelle grâce à ces herbes dites mauvaises mais, heureusement, épargnées par l’absence de pesticides.

 

Source : Shutterstock

 

Ces conclusions, comme le souligne l’étude, « ouvrent des perspectives d’intérêt pour réduire l’utilisation de fongicides ou d’insecticides de synthèse sans pour autant augmenter les niveaux d’infestation des pathogènes et des ravageurs. »

Voilà qui ne laisse plus beaucoup d’arguments aux défenseurs du tout pesticide. Pourvu que ces révélations donnent un nouveau gros coup de pouce à une agriculture bio déjà en plein essor et pourvu qu’elles incitent nos politiques à légiférer en faveur d’un abandon rapide des pesticides.

Pour en savoir plus, lire l’article de Novethic.

 

Via : https://positivr.fr/pesticides-moins-efficaces-que-le-bio-contre-maladies-inra/

Catégorie Permaculture

 

Laisser un commentaire

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
  • Santerre dans Ma ferme autonomeBonjour, C'est très intéressant. Nous donnons (au sens propre) des formations en apiculture. Je suis sûr que des abeilles vous
  • visee dans A DEUX PAS DE CHEZ MOI …superbe... envoûtant... à se demander pourquoi l'humain s'acharne t-il tant à tout démolir merci pour ce moment
  • Erica dans AUDE – LA FORET ENCHANTÉE DE NÉBIAS (m.à.j) Reçu par mail La PYRALE du BUIS Les chenilles venues d’Asie, en plus d’être une nuisance pour l’homme, ravagent
  • Serge François dans Crop circle en MoselleBonjour, Je suis tombé sur une vidéo incroyable qui répond à beaucoup de questions à propos de ce crop circle
  • durand dans Michelle Brémaud – GuérisseuseBonjour faites vous le soin à distance ou doit on se déplacer. En quoi consiste le massage. personnellement je suis
Catégories
Archives