Après quelques recherches, j’ai enfin trouvé pourquoi les cigarettes sont autant addictives. Du reste, j’ai remarqué que les paquets neutres ne faisaient plus mention des taux de nicotine, goudron, tabac, papier à cigarette et agents de texture.

Je m’en suis ému auprès d’une association antitabac, et ces derniers m’ont répondu que c’était suite à une directive européenne, car la mention de ces composants « pouvaient faire croire qu’une marque de cigarette était moins nocive qu’une autre… » Bref, une réponse à la con, venant directement de Bruxelles (que l’on connaît pour sa complicité avec les cigarettiers), car c’est effectivement le cas, certaines cigarettes sont moins nocives que d’autres…

J’en viens donc à la conclusion que ces fameuses agences contre le tabac doivent être financées par le lobby du tabac, et ne servent qu’à les protéger.

Car tout est question d’agents de texture. Comme vous allez le lire ci-dessous, ces agents de texture sont fait à base de sucre, qui lors de la combustion de la cigarette se transforme en acétaldéhyde, qui se trouve être un IMAO, qui n’est rien d’autre qu’un des antidépresseurs les plus puissants qui soient, comparable à de la morphine…

La solution est donc de se sevrer progressivement de ces saloperies, qui sont présentes dans le tabac, mais aussi dans le papier à cigarette. Il faut donc, pendant six semaines continuer à fumer, mais des cigarettes sans agents de texture comme les JPS Noires, avec de temps en temps, par exemple, une Marlboro à 9% d’agents de texture pour ne pas être en manque d’IMAO. Petit à petit vous diminuez les Marlboro pour ne fumer que des JPS, ensuite vous pouvez commencer votre sevrage du tabac, mais sans phénomène de manque ou de prise de poids.

Vous trouverez ici le tableau comprenant la composition des principales marques de cigarette, tabac, papier, et les fameux agents de texture, etc.

On comprend donc l’urgence de retirer ces informations sur les paquets de cigarettes. Vous trouverez beaucoup d’explications et de stratégies sur le site http://additifstabac.free.fr, pour comprendre et déjouer votre addiction.

La cigarette électronique étant un plus

Bien  vous,

L’Amourfou

 

 

Les additifs sucrés, les antidépresseurs IMAO et la dépendance

 

Résumé : Les additifs sucrés ajoutés au tabac se transforment lors de leur combustion en antidépresseurs (IMAO) et leur association avec la nicotine crée la dépendance (appelée aussi découplage).

 

Lors de l’entretien de Jean-Pol Tassin avec Marc Kirch, J.-P. TASSIN précise que :

« Les industriels du tabac (…) utilisent trois produits importants : le sucrose, le miel et le chocolat. Ces trois produits sont sucrés, or la combustion du sucre entraîne la formation d’acétaldéhyde, qui se trouve être l’un des IMAO les plus puissants qui soient ».

 

Mais que sont les IMAO ?

  • Wikipedia précise que :

    «Les Inhibiteurs de MonoAmine Oxydase (inhibiteurs MAO ou IMAO) constituent une classe d’antidépresseurs utilisés dans le traitement de la dépression. Comme leur nom l’indique, ils inhibent les monoamines oxydases, un groupe d’enzymes.»

  • Ce magazine précise que :

    «Les IMAO, (…) sont très efficaces, mais dangereux par les effets secondaires qu’ils provoquent. C’est pourquoi ils sont réservés aux traitements des cas graves en milieu hospitalier psychiatrique.»

  • Sur le site de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), on pouvait lire (avant sa censure) un résumé des recherches de J.-P. TASSIN qui précise que :

    «Les IMAO permettent (…) à la nicotine de révéler son pouvoir addictif alors que ni la nicotine, ni les IMAO n’ont d’effets addictifs par eux-mêmes.

    En effet, nous avons montré que les effets neurochimiques induit par la nicotine lorsqu’elle est associée à un IMAO chez l’animal, est équivalent à ceux que l’on observe avec les psychostimulants (cocaïne, amphétamines), les opiacés (morphine, héroïne) ou l’alcool.»

    La page précédemment citée a été censurée malgré les dires d’Alexandre Pinedjian de l’UPMC, vous pouvez en consulter une copie du cache de Yahoo ici : cache Yahoo de la page de l’UPMC

 

J.-P. TASSIN conclut l’interview par :

(…) Autrement dit, pour que la nicotine produise effectivement l’addiction, il faut lui associer soit des inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO), soit des produits qui ont la même action.

 

Source : Additifstabac.free.fr

 

 

 Source : https://www.crashdebug.fr/sciencess/14804-comment-se-sevrer-efficacement-de-la-cigarette

Catégorie Santé

 

Laisser un commentaire

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
  • Santerre dans Ma ferme autonomeBonjour, C'est très intéressant. Nous donnons (au sens propre) des formations en apiculture. Je suis sûr que des abeilles vous
  • visee dans A DEUX PAS DE CHEZ MOI …superbe... envoûtant... à se demander pourquoi l'humain s'acharne t-il tant à tout démolir merci pour ce moment
  • Erica dans AUDE – LA FORET ENCHANTÉE DE NÉBIAS (m.à.j) Reçu par mail La PYRALE du BUIS Les chenilles venues d’Asie, en plus d’être une nuisance pour l’homme, ravagent
  • Serge François dans Crop circle en MoselleBonjour, Je suis tombé sur une vidéo incroyable qui répond à beaucoup de questions à propos de ce crop circle
  • durand dans Michelle Brémaud – GuérisseuseBonjour faites vous le soin à distance ou doit on se déplacer. En quoi consiste le massage. personnellement je suis
Catégories
Archives