Archive pour la catégorie ‘SOCIETE’

 

 

Catégorie Éducation

 

 

 

La communauté scientifique s’élève contre les perturbateurs endocriniens, études à l’appui : les agents chimiques présents dans les pesticides menacent directement le cerveau de nos enfants. La toxicité des perturbateurs endocriniens sur notre organisme n’étant plus à démontrer, il nous reste à convaincre les pouvoirs publics. Et c’est là que le bât blesse.

 

Idiocracy, une farce dystopique

En 2007, Mike Judge réalisait Idiocracy, un film qui prédisait l’appauvrissement intellectuel de l’ensemble de la population américaine. En cause : la reproduction ; les élites étaient de plus en plus frileuses à l’idée concevoir des enfants, tandis que les « rednecks » – les bouseux – à l’intelligence très limitée continuaient vaillamment de perpétuer l’espèce. La baisse du QI fut si dramatique qu’un quotient intellectuel de 100 en 2505 passe pour être le plus haut quotient intellectuel de tous les temps ! Si les causes du retour à la stupidité relèvent de la pure fiction, le constat reste malgré tout pertinent : le QI de la population mondiale baisse.

« Nous devenons de plus en plus stupides. Ça se passe en ce moment. Ça ne va pas s’arrêter. […] Si nous ne faisons rien, la civilisation qui repose sur l’intelligence ira en sens inverse. Et tout laisse penser que c’est déjà en train d’arriver. »

Edward Dutton

Les premiers résultats sont arrivés de Finlande. L’anthropologue britannique Edward Dutton, spécialisé dans l’évolution de l’intelligence, a publié une étude fracassante dans la revue Intelligence. En se basant sur les tests de QI passés par les jeunes soldats scandinaves lors de leur incorporation, il s’est aperçu que la courbe s’inversait. Alors que le QI était en constante augmentation jusque dans le milieu des années 90, il a subitement commencé à dégringoler de 2 points par décennie en seulement 20 ans. Le QI des nouvelles recrues a baissé de 4 points en moyenne, et ces observations ne se cantonnent pas à l’Europe du Nord, tous les autres pays sont concernés : Estonie, France et Allemagne en tête.

 

 

Cerveau iodé, cerveau OP

« Quand je vois ces données, je pense immédiatement à la thyroïde. Pourquoi la thyroïde ? Pour répondre à cette question, il suffit de penser au crétinisme. » Loin d’elle l’idée de pointer du doigt les élèves qui éprouvent des difficultés à s’approprier des notions mathématiques ou linguistiques, Barbara Demeneix fait référence à la maladie congénitale du XIXe siècle que l’on appelait alors « crétinisme ». L’endocrinologue rappelle que cette affliction se caractérisait par une petite taille, un retard mental, et très souvent l’apparition d’un goitre – une augmentation volumineuse de la glande thyroïde. Il faudra attendre les travaux de Peter Pharaoh, médecin officier britannique exerçant en Papouasie Nouvelle-Guinée, pour comprendre que le crétinisme des enfants est directement lié à la carence en iode des mères enceintes.

« On sait que les enfants qui ont un point de QI en moins perdent 2% de productivité dans leur vie. Or, un enfant a une productivité moyenne de 1 million de dollars au cours de sa vie. Si vous faites le calcul, chaque point de QI perdu coûte 20 000 dollars par enfant. »

Dr. Leonardo Trasande, pédiatre

Une carence qui continue de faire des dégâts au sein même des grandes puissances mondiales : L’Organisation mondiale de la santé a constaté un déficit en iode dans près de 50 pays dont la France, l’Espagne, l’Allemagne… Et l’Italie, en Sicile plus précisément. Dans les années 70, le Dr. Francesco Vermiglio avait remarqué que de nombreux élèves issus des villages de montagnes souffraient d’un léger retard intellectuel. Il a donc décidé de suivre l’évolution de 2 groupes de mères, l’un vivant sur les côtes et l’autre dans les montagnes, en mesurant leur taux d’iode et d’hormones thyroïdiennes pendant leur grossesse. Leurs enfants ont été testés sur 10 ans et le constat est sans appel : 11 enfants des montagnes souffraient de troubles de l’attention et d’hyperactivité. Les travaux du Dr. Vermiglio établissent très clairement un lien entre carences en iode durant la gestation et la baisse de QI de leurs nouveaux-nés. Et le praticien de rappeler que la consommation de poissons et de sel iodé demeure la seule solution pour prévenir le crétinisme : une fois ingéré, l’iode se retrouve fixé par la thyroïde pour produire les fameuses hormones thyroïdiennes essentielles au développement cérébral du bébé.

Lire la suite de cette entrée »

 

 

Catégorie Éducation

 

 

 

Catégorie Société

 

 

 

Catégorie Société

 

 

 

 

En proposant aux épargnants d’acheter des parts d’exploitations agricoles, la coopérative Terrafine aide les agriculteurs en difficulté tout en proposant un placement alléchant, notamment grâce à un avantage fiscal propre à l’économie solidaire

 

 

 

 

Source : http://bfmbusiness.bfmtv.com/votre-argent/acheter-des-terres-agricoles-un-placement-ethique-qui-rapporte-de-23percent-a-28percent-en-5-ans-1310540.html

Catégorie Société

 

 

 

Baisse du QI, troubles du comportement et autisme en hausse : cette enquête alarmante démontre que les perturbateurs endocriniens affectent aussi la santé mentale.

Et si l’humanité était en train de basculer vraiment dans l’imbécillité, comme l’imaginait en 2006 la cruelle fiction de Mike Judge « Idiocracy » ? Depuis vingt ans, les scientifiques constatent avec inquiétude que les capacités intellectuelles ne cessent de diminuer à l’échelle mondiale. Une baisse du QI a été observée dans plusieurs pays occidentaux. À cela s’ajoute une explosion des cas d’autisme et des troubles du comportement. En cause : les perturbateurs endocriniens, ces molécules chimiques qui bouleversent le fonctionnement de la thyroïde, essentielle au développement cérébral du fœtus. Présentes dans les pesticides, les cosmétiques, les mousses de canapé ou encore les plastiques, ces particules ont envahi notre quotidien : nous baignons dans une véritable soupe chimique. Aux États-Unis, chaque bébé naît ainsi avec plus de cent molécules chimiques dans le sang. Mais comment limiter leurs effets ? Quelles solutions peut-on mettre en place pour préserver les cerveaux des générations futures ?

Épidémie ?

Huit ans après « Mâles en péril », qui révélait l’impact des perturbateurs endocriniens sur la fertilité, Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade tirent à nouveau la sonnette d’alarme en dévoilant l’effet néfaste de ces mêmes polluants sur notre intelligence et notre santé mentale. « Demain, tous crétins ? » relaie la parole de chercheurs engagés, comme la biologiste Barbara Demeneix, spécialiste de la thyroïde, ou la biochimiste américaine Arlene Bloom, qui mène depuis les années 1970 un combat acharné contre l’utilisation des retardateurs de flammes (mélanges chimiques ajoutés à une grande variété de produits industriels comme les plastiques, les textiles et les équipements électriques ou électroniques pour les rendre moins inflammables). Leurs études et d’autres nous alertent sur un problème de santé publique dont les législateurs, sous l’influence des lobbies industriels, n’ont pas encore pris la mesure.

 

Catégorie Société

 

 

10 enfants sont scolarisés dans cette maternelle entièrement financée par la mairie./ Photo DDM
10 enfants sont scolarisés dans cette maternelle entièrement financée par la mairie./ Photo DDM

 

Privé de son école publique à compter de cette rentrée, le village de Molières, dans le Lot, a créé sa propre structure : une école maternelle privée hors contrat, sous couvert de l’association « Les pitchouns à Molières », créée pour servir de support .

Ni les multiples manifestations du printemps dernier ni les recours au tribunal administratif n’ont réussi à infléchir la décision du Dasen (direction académique des services de l’éducation nationale) : l’unique poste de Molières sur le RPI (regroupement pédagogique intercommunal) Leyme-Molières était supprimé et l’école de Molières disparaissait du paysage.

 

10 enfants scolarisés

La réaction de la Mairie ne s’est pas faite attendre : Molières s’est doté de sa propre école. Après la déclaration d’ouverture (le 7 août dernier) auprès de l’administration, le choix de l’enseignant et l’organisation de l’assistance maternelle nécessaire ont été rapidement réalisés par l’association.

Lundi la rentrée s’est effectuée pour 10 enfants. La population était invitée à les accompagner et à accueillir l’équipe d’encadrement. C’est la municipalité qui prendra entièrement en charge le coût de la structure : le conseil municipal s’est prononcé en faveur de cette dépense (9 voix pour et 1 voix contre), aucune participation financière ne sera demandée aux familles.

 

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2017/09/04/2638784-village-molieres-46-cree-propre-ecole-maternelle-privee.html#xtor=EPR-7

Catégorie Éducation

 

 

 

/andre-stern-je-ne-suis-jamais-alle-a-lecole/

 

 

Un site à explorer, très bien fait, qui regorge d’astuces & de bons conseils ……

 

Je suis spécialiste de la fiscalité des particuliers. Je me suis rendu compte que tout est fait sur la déclaration d’impôt pour que les gens se trompent et paient trop d’impôt. Le fisc remplit ce qui vous fait payer de l’argent mais c’est aux contribuables de remplir les cases qui font baisser l’impôt (encore pire avec la déclaration en ligne). Je publie des articles réguliers sur des choses communes qui permettraient aux gens de baisser leurs impôts si ils en avaient connaissance.

 

Tout salarié à la possibilité de baisser son impôt en déclarant les frais réels qu’il supporte réellement pour le travail. Une démarche souvent mal réalisée car bon nombre de contribuables ne savent pas ce qu’ils ont le droit d’enlever.

Les frais réels ne se limitent pas aux kilomètres et repas, plus de 20 postes différents existent. Qui plus est, certaines professions comme les musiciens, enseignants, infirmières, vendeurs à domicile et bien d’autres ont droit à des déductions spécifiques à leur profession. Les stagiaires et personnes en recherche d’emploi sont aussi concernés. On se propose de revenir sur les frais réels les plus courants avec la démarche à suivre pour le calcul et les justificatifs à conserver pour faire face à un contrôle. Une vidéo reprenant l’ensemble des frais réels existant est jointe ci-dessous et en fin d’article; vous y trouverez également les liens vers les textes en vigueur et les jurisprudences.

 

Frais réels sur la déclaration d’impôt

Le fisc offre un abattement de 10% sur les salaires avant impôt car il considère que tout français supporte des charges pour aller au travail. Le contribuable a la possibilité de refuser cette déduction de 10% afin d’enlever les frais qu’il paie réellement. Il doit alors remplir la case 1AK en indiquant le total des frais supportés. Lors de la déclaration en ligne, il vous sera demandé le détail du calcul qui vous a permis de trouver la somme remplie en case 1AK. Il n’est pas nécessaire de joindre de justificatifs, vous devez simplement les conserver trois ans en cas de contrôle. Les frais réels doivent systématiquement être étudié si vous avez des revenus modestes : il est plus facile de dépasser 10% de 20 000 € que 10% de 60 000 €. Les contribuables qui perçoivent moins de 30 000 € sont régulièrement gagnant avec le choix des frais réels.

Sachez que si vous ne payez pas d’impôt, il est primordial d’étudier les frais réels malgré tout. Une déduction importante des frais réels aura pour effet de baisser votre revenu fiscal de référence (RFR)! Nous avions vu les bienfaits d’une baisse du RFR sur vos aides sociales et sur les abattements potentiels de votre taxe d’habitation.

Les frais réels connus : kilomètres et repas
Comment déduire les frais réels de transport des impôts?

…/…

Déduire les repas aux frais réels : attention au calcul!

…/…

Enseignants, journalistes, musiciens, vendeurs…. une baisse des impôts avec la troisième catégorie de frais réels.

…/…

Déduction des frais du local ou de la pièce

…/…

Matériel informatique, meuble et fourniture aux frais réels!

…/…

A chaque déménagement, pensez à vos frais réels!

…/…

Votre travail vous oblige à avoir deux maisons : les frais de double résidence sont pour vous.

…/…

Stagiaire, étudiants, recherche d’emploi : des frais spécifiques à déduire même si vous ne payez pas d’impôt.

…/…

Quelques professions seulement pour les vêtements et le pressing!

…/…

 

Frais déductibles en vrac

La liste des frais déductible est longue et ne s’arrête pas là. N’hésitez pas à nous contacter pour savoir si vous êtes éligible à certains au vu de votre situation. On peut citer les dépenses suivantes que nous n’avons pas évoqués et qui sont déductibles :

– les cotisations syndicales;

– Les frais de mission : toutes les dépenses non remboursées par l’employeur sur un déplacement en congrès (hôtel, kilomètre, repas…);

– Les frais de procès;

– Les professions en astreinte de nuit ont droit à plusieurs repas et plusieurs allers-retours par jour;

– Les frais de documentation pour certaines professions (revues, journaux…)

– Les professions artistiques (musiciens, sculpteurs, danseurs….) bénéficient de frais déductibles spécifiques selon chaque situation.

Enfin, si vous n’êtes pas certain de votre calcul, que vous avez peur de faire une erreur ou que vous envisager de « gonfler » vos frais réels, nous avions vu dans cet article que le risque est limité au vu des majorations raisonnables sur un contrôle fiscal.

Vous retrouvez le détail des calculs, l’ensemble des frais, les textes en vigueur et les jurisprudences dans notre vidéo (voir commentaire de la vidéo pour les textes). Je réponds à vos questions si vous avez le moindre doute ou si vous êtes dans une situation spécifique dans la rubrique contact du site

 

Lire l’article et voir la vidéo

Auteur Thibault Diringer pour Corrige-ton-impôt.fr

Voir aussi:

Pacs et concubinage : le conjoint n’est pas protégé au décès!

Pacs et Mariage : déclaration commune ou séparée? Un choix important la 1ére année!

Auto-entrepreneur : impôt sur le revenu ou prélèvement libératoire?

Vidéo : remboursement de la taxe d’habitation en un mail!

Etc……

 

Source : https://lesmoutonsenrages.fr/2017/08/26/conseil-fiscal-gratuits-pour-tous/

Catégorie Argent

 

 

Le monde compte environ 25% de personnes dites « du soir » et 25% « du matin » !

 

 

Quel est votre chronotype ?

Peut-on lutter contre sa nature ?

Vous pouvez arrêter de culpabiliser, c’est génétique.
Si le réveil matin vous fait violence et que vous n’arrivez pas à trouver le sommeil avant tard dans la nuit : vous avez sûrement une personnalité vespérale, dite « du soir ».
A l’inverse, si un semi-marathon le dimanche matin à 8 heures vous tente et que votre efficacité décroît à mesure de la journée : vous êtes certainement plus « du matin ».
Peu importe où vous vous situez dans cette fourchette, vous n’y pouvez rien : « C’est dans les gènes dès la naissance », nous assure la chercheuse en chronobiologie Claire Leconte.
« Les gènes qui déterminent votre chronotype se situent dans l’horloge interne.
C’est elle qui fixe les moments d’éveil et d’endormissement.
L’horloge interne est en avance de phase chez ceux qui sont matinaux et en retard de phase chez ceux qui sont du soir », détaille pour « l’Obs » le docteur Maria-Antonia Quera-Salva, neurologue responsable de l’unité du sommeil à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches.
La population mondiale compte environ 25% de vespéraux et 25% de personnes dites « du matin »[1].
Les 50% restants ?
Des chanceux qui sont efficaces à l’aube comme au coucher du soleil.
Pour ceux qui n’ont pas ce luxe, mieux vaut « respecter son horloge biologique », encourage la chronobiologiste.
Mais entre les obligations professionnelles, sociales et personnelles, il est parfois difficile de se laisser bercer par son rythme naturel.
Alors que faire ?

 

 

Êtes-vous du matin ou du soir ?

Tout d’abord, il faut identifier correctement son chronotype.
Il existe un questionnaire en 19 questions, accessible sur Internet et publié en 1976 dans l' »International Journal of Chronobiology » par les chercheurs Jim Horne et Olov Östberg.
Pour que les résultats soient probants, il est important de l’utiliser correctement, explique Claire Leconte :
« Répondez en vous mettant dans une situation idéale dénuée de toutes contraintes.
Il faut oublier son rythme social pour répondre correctement aux questions.
Certains n’y arrivent pas, tant ils ont été habitués à ne pas s’écouter. »
C’est le cas de deux collègues chercheurs auxquels Claire Leconte a fait passer le test en laboratoire, il a fallu plusieurs jours pour que les deux hommes identifient leur chronotype.
Un autre indice permet d’estimer sa typologie : une étude réalisée en 1999 a démontré que les matinaux sont généralement nés en automne-hiver.
A l’inverse, les vespéraux sont plus souvent du printemps et de l’été. [2] Niveau genre, en revanche, « aucune différence entre les hommes et femmes [3] n’a été mise en évidence dans les études réalisées », assure Claire Leconte.
Preuve qu’il n’est donc pas plus facile pour les femmes de se lever aux aurores pour nourrir un enfant ou ranger un foyer…
Les vespéraux petits dormeurs, ces chanceux !

 

 

Lire la suite de cette entrée »

 

 

 

 

 

Catégorie Éducation

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives