Archive pour la catégorie ‘SCIENCES’

L’infini en mathématiques est il vraiment indépassable ? Y a-t-il des infinis plus gros que les autres ? Ou plus petits ?
Venez découvrir l’hôtel de Hilbert, les constructions de Cantor et l’hypothèse du continu.

Catégorie Sciences

 

 

À Bruxelles, des chercheurs du Département de Biologie ont dévoilés une étude sur l’impact des ondes GSM sur les fourmis. D’après une expérience, réalisée sur plusieurs colonies de fourmis exposées aux ondes d’un téléphone portable, ces insectes sociaux sont fortement touchés par les rayonnements électromagnétiques émient par nos GS

Source : http://spread-the-truth777.blogspot.ch/2016/01/effets-effrayants-des-ondes-de.html

Catégorie Santé

 

Le Chou Brave, le magazine de l’alimentation vivante et de l’abondance, a rencontré Nassim Haramein, un physicien internationalement reconnu, en particulier pour ses théories sur l’Univers Connecté.
Ses recherches prouveraient que tout dans un multivers vivant et conscient serait connecté par un vide d’une énergie infinie. Elles posent les bases de ce qui pourrait être un changement fondamental dans nos connaissances actuelles de la physique et de la conscience, et dans notre vision du monde.

Nassim a fondé le « Projet Résonance », une organisation à but non lucratif dont l’objectif est, au travers de ses recherches, d’apporter des solution aux défis majeurs auxquels fait face l’humanité aujourd’hui, notamment la crise énergétique.

http://resonance.is/

http://lechoubrave.fr

Catégorie Nassim HARAMEIN

 

Après chaque grande catastrophe naturelle, des témoignages relatent comment des animaux ont échappé à une mort certaine en se mettant à l’abri avant que les forces de la nature ne se déchaînent. Comment une telle chose est-elle possible ? Sont-ils avertis ou captent-ils quelque chose qui nous échappe ? Certaines personnes parlent d’un sixième sens, de quoi s’agit-il exactement ?

DES TÉMOIGNAGES EN GRAND NOMBRE

À la Martinique, en 1902, plusieurs jours avant l’éruption de la montagne Pelée, tous les animaux, des oiseaux aux reptiles, fuirent les abords du volcan. Les êtres humains y demeurèrent. Il n’y eut qu’un survivant sur 40 000 habitants : un prisonnier, protégé par les murs épais de sa prison.

En France, en 1959 à Fréjus, ce sont les chats qui se sont enfuis hors des maisons avant que le barrage construit en amont de la ville ne cède et qu’une vague n’inonde la ville basse, faisant plus de 400 victimes. Et en 1999, dans les Vosges, avant l’arrivée de la tempête Lothar dont la violence des vents abattit de très nombreux arbres, des chevreuils quittèrent les profondeurs des forêts pour se regrouper dans les espaces dégagés des clairières.

Le 26 décembre 2004, le parc national de Yala, au Sri Lanka, a été dévasté par un tsunami qui a pénétré jusqu’à trois kilomètres à l’intérieur des terres et recouvert environ 300 hectares de terrain. Des vagues mugissantes ont réduit des immeubles en décombres et transformé des véhicules en projectiles meurtriers. Bien que plus de 200 éléphants ainsi que de nombreux autres animaux vivent dans le parc, pas un seul n’a été tué par le raz de marée. «Aucun éléphant n’est mort, ni même le moindre lièvre ou le moindre lapin.

« Je pense que les animaux sentent venir les catastrophes. Ils ont un sixième sens. Ils savent que quelque chose va arriver» déclarait un des responsables du parc.

Depuis un hélicoptère, un journaliste a vu les troupeaux sur la terre sèche. Les autorités du Sri Lanka confirment le fait : plusieurs dizaines de milliers de corps humains ont été retrouvés, mais aucun cadavre d’animaux sauvages n’a été aperçu.

A toutes les époques, partout dans le monde, de tels faits sont relatés et ne cessent d’émerveiller l’être humain, le poussant à s’interroger sur la mystérieuse faculté que possèdent les animaux de pressentir l’arrivée de tels dangers.

L’APPROCHE SCIENTIFIQUE

Lire la suite de cette entrée »

Conférence de Bruxelles le 25 juin 2015

Une démonstration magistrale et pertinente

Catégorie : NASSIM HARAMEIN

 

C’est un film percutant dont personne ne sortira indemne. Mais surtout un film qui dévoile un problème de santé publique autrement plus grave que le pourcentage de cheval roumain dans les lasagnes au bœuf. Un problème de santé publique probablement équivalent à celui de l’amiante, dont les victimes ont enfin été reconnues après plusieurs décennies de combat et de mépris de la part des autorités compétentes, complices de l’industrie. Ce drame, c’est celui vécu par les agriculteurs ou proches d’agriculteurs qui ont été au contact quotidien des pesticides, et qui contractent cancers, maladies neurologiques et autres saloperies susceptibles d’être fatales.

Le réalisateur Eric Guéret est allé à la rencontre de ces gens qui, dans la peine ou la maladie, se battent pour la justice et pour une agriculture plus respectueuse des hommes et de la terre : Caroline Chenet, éleveuse de 45 ans dont le mari a succombé à un lymphome ; Frédéric Ferrand, viticulteur de 41 ans victime d’un cancer de la vessie et de la prostate ; Paul François, contaminé par le « Lasso » de Monsanto et qui mène un combat juridique du pot de terre contre le pot de terre face à la multinationale ; enfin Denis Camuzet, éleveur du Jura qui, bien que paraplégique, voit son avenir dans la conversion en bio de son exploitation.

Comment en est-on arrivé là ? Chacun témoigne à la fois du manque total d’information des fournisseurs de produits, qui s’abstiennent bien d’alerter sur leur dangerosité, de l’inconscience durable des agriculteurs comme dans cette scène où les parents de Frédéric, également vignerons, parlent de l’aspersion des produits alors qu’ils étaient encore dans les vignes : « ça faisait l’effet d’une douche fraiche en plein été ». Et puis il y a dans toutes les bouches la reconnaissance de ce foutu sens du silence qui règne chez les paysans. Le paysan est solidaire de son voisin pour les travaux, mais n’évoque jamais ni les problèmes d’argent, ni les problèmes personnels, ni même ceux de santé, fierté oblige. Et dénoncer les pesticides est souvent perçu comme une forme de trahison face à quelque chose qui a permis à chacun d’augmenter ses rendements et de mieux vivre matériellement. Mais voilà, la maladie est là et avec elle la prise de conscience d’une énorme duperie criminelle. Et la prise de conscience est telle que certains avouent ne plus donner à leur famille la production de leur récolte, se limitant à ce qui sort du potager privé cultivé en bio. Désormais ces paysans interviewés ne se taisent plus et mènent un combat parfois désespéré : combat auprès de la Mutuelle Sociale Agricole pour faire reconnaître son cancer comme maladie professionnelle, combat contre les scientifiques stipendiés par l’industrie, combat pour changer de pratiques, un défi pour ceux que l’agro-industrie a coupés de tous leurs savoirs traditionnels. Et malgré le tragique de la situation, grâce à l’obstiné Denis Camuzet, l’éleveur qui veut devenir bio, ou à la victoire juridique de Paul François, ce film reste plein d’espoir dans la lutte.

Catégorie Santé

 

Joël de Rosnay

Catégorie Sciences

Comme le National Geographic nous l’a montré en 2013, le niveau des mers pourrait augmenter de près de 65 mètres si toute la glace sur la planète venait à fondre. Cela remodèlerait considérablement les continents et noierait de nombreuses grandes villes du monde.

Catégorie Sciences

D’où vient la maladie ? Quelle est l’influence de nos pensées sur notre corps ?Que peut-on espérer des guérisseurs et énergéticiens pour vaincre la maladie ?
Quel est le regard de la communauté scientifique sur ce type de guérisons ?

Face à ces nombreuses interrogations, nous sommes aller à la rencontre
de médecin, de guérisseurs et d’énergéticiens reconnus, afin de recueillir
leur témoignages et de les suivre avec leur patients :

– Luc Bodin, docteur en médecine et diplômé en cancérologie clinique
– Lila Rhiyourhi, médium / guérisseuse
– Elan Sarro, artiste, spécialiste de la méditation
– Tal Schaller, médecin holistique
– Didier Traullé, guérisseur, magnétiseur, et rebouteux

Un documentaire d’Anthony Chene
http://www.anthonychene.com

Avec l’aide de Xavier Faye

Site officiel de Tistrya : http://www.tistryaprod.com

Pour nous soutenir et faire un don symbolique :
https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr…

Les soutenir (toutes leurs vidéos sont gratuites – et ils doivent payer eux même les déplacements pour aller voir les intervenants, acheter le matériel, etc…) et les remercier et les encourager à pouvoir continuer est important ! (Ils participent grandement avec leurs vidéos à l’éveil de conscience de l’humanité ce qui est notre objectif) : CLIQUEZ ICI 

Signé Laura Marie

Page Facebook officielle :
http://www.facebook.com/tistryaproduc…

Page Twitter officielle :
https://twitter.com/Tistrya_Prod?lang=fr

En partenariat avec BTLV
http://www.btlv.fr

Merci à toutes celles et ceux qui ont participé à la réalisation de ce projet
(voir générique de fin)

Contact : tistryaprod@gmail.com

Tistrya, Janvier 2015

 

Catégorie Conscience

Incroyable !!!! Le son peut modifier l’eau, les ondes, le feu, l’électricité. Tout est relié et interconnecté !!!! ….

quand la musique interagit avec la matière …

Cymatics : Entre science et art, quand la musique interagit avec la matière

Un musicien soumet du sel, de l’eau, du feu ou encore de l’électricité aux vibrations de sa musique pour en tirer un clip unique en son genre.

A chaque note de musique correspond une fréquence. Un morceau musical est donc un enchaînement de fréquences qui, traduite via des instruments et des amplis, crée des vibrations. Ce sont ces vibrations que le musicien Nigel Stanford a décidé de soumettre à de la matière, pour accompagner sa musique, au travers d’un projet vidéo artistique nommé Cymatics, publié en ligne mercredi 12 novembre.

Il est fréquent de trouver sur internet des vidéos de peinture ou d’eau répandue sur des enceintes, pour en tirer un effet esthétique. Mais Nigel Stanford est allé beaucoup plus loin : soumis aux vibrations musicales, le sel s’agglutine suivant des formes géométriques, l’eau vibre en cercle, le feu ondule et l’électricité jaillit. Un montage très esthétique, accompagné d’effets de ralenti ultra-travaillés, rendent ce clip unique en son genre.

http://www.francetvinfo.fr/culture/musique/video-cymatics-quand-la-science-rencontre-la-musique_744473.html
http://lesbrindherbes.org/2014/11/16/cymatics-science-art-musique-interagit-matiere/
CYMATICS: Science Vs. Music – Nigel Stanford from Nigel Stanford on Vimeo.

Catégorie Sciences

Catégorie Nassim HARAMEIN

L’expérience quantique des doubles fentes nous interroge sur la nature de notre réalité !

 

Lien vers la Méthode quantique des 2 points

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives