Archive pour la catégorie ‘SANTE’

 

 

Documentaire Biographique / « RESUME/Extraits… »

Le Film documentaire complet DISPONIBLE ICI :
http://www.bruno-groening-film.org
Le phénomène Bruno Gröning — Sur les traces du «guérisseur miraculeux»
Film documentaire en 3 parties (chacune d’env. 95 min.) Projections publiques sur la base de dons, dans de nombreux pays.

« Etre relié à Dieu, mes chers amis, cela représente tout ! »

« Tous les hommes doivent mourir, moi aussi, mais je ne serai pas mort. Et si on m’appelle, je viendrai et je continuerai à aider, si Dieu le veut » prédisait Bruno Groening.

« Fais confiance, et crois; la force divine, aide, et guérit. »

« Dieu est l’émetteur et l’homme est le récepteur de la force curative. »

« Ne soyez pas crédules, convainquez-vous par vous-mêmes. »
(Bruno Groning)

 

En 1949 un nom fait les gros titres des journaux : Bruno Gröning. Des éditions spéciales lui sont consacrées. La radio et les actualités parlent de lui. On tourne un film sur lui. Où qu’il apparaisse, des centaines, des milliers des dizaines de milliers de personnes se pressent autour de lui. Ils viennent de partout — d’Allemagne, d’Autriche, de Suisse, mais aussi de Belgique, de France et des Etats-Unis. Gröning devient un événement mondial.

Mais ceux qui se pressent autour de lui ne sont ni des disciples, ni des fans, ni des groupies. Ce sont des malades. Nombreux sont ceux pour qui il représente l’ultime espoir. Frappés par la guerre, abandonnés par les médecins ils n’ont qu’un seul désir : guérir — être libérés des misères et des douleurs. Que Bruno Gröning les aide.

Et il aide : « Il n’existe rien d’incurable. Dieu est le plus grand des médecins ! », ce sont ses paroles. Et l’incompréhensible se réalise : d’innombrables malades guérissent — des paralytiques marchent, des aveugles voient…

Le documentaire « Le phénomène Bruno Gröning — sur les traces du ‘guérisseur miraculeux’ » dépeint les événements dramatiques de l’époque d’une manière objective. Documents originaux filmés et enregistrés, archives, interviews de plus de 50 témoins du temps de Bruno Gröning, auxquels s’ajoutent des scènes dispendieusement filmées. Tout cela fait de ce film un événement fortement impressionnant.

Mais ce film est plus qu’un documentaire tourné vers le passé.

De nombreux spectateurs disent qu’en le regardant, ils ont soudain ressenti une force, un picotement, un courant dans leur corps. Expérience toute nouvelle pour la plupart d’entre eux. Certains rapportent même la disparition de douleurs, de gênes et autres affections.

« Etre relié à Dieu, mes chers amis, cela représente tout ! »

 

COMMENT SE METTRE EN RÉCEPTION DU COURANT DIVIN (RÉSUMÉ)

La personne se tient assise, si possible non adossée, et les mains ouvertes posées sur les cuisses, paume des mains vers le ciel.
Elle ne croise ni les bras ni les jambes afin de ne pas empêcher le passage du courant guérisseur (et éviter ainsi de court-circuiter l’énergie dans son corps). Elle est attentive à ce qu’elle ressent dans son corps. (Ne pas mettre son attention sur la maladie, les soucis, mais être présent à son corps et suivre la sensation qui arrive dans son corps, l’énergie qui afflux en lui).
Les pensées qui se rapportent à la maladie et aux soucis entravent l’écoulement du courant, les pensées tournées vers le beau le facilitent…

Explications :
« Einstellen : Se mettre en réception de l’énergie divine et la capter en soi, à travers son corps ».
« GRÖNING / GROENING : en France on écrit souvent GROENING afin de prononcer correctement son nom ».

 

 

Film documentaire sur Bruno Gröning Bande-annonce 2

 

 

Dixième anniversaire du film documentaire Le Phènomène Bruno Gröning …. un succès

 

 

TÉMOIGNAGE / RADIATIONS NUCLÉAIRES

 

 

MAXIMES & MÉDITATION

 

 

∞ Témoignages & Présentation Biographique ∞
« Au delà du miroir » ID-FM Radio Enghien

 

Dans ce monde, les gens qui veulent faire du bien sont punis.

 

Cercle des Amis de Bruno Groening. L’une des plus grandes associations de guérison par voie spirituelle du monde entier :
http://www.bruno-groening.org/francais

 

Catégorie Films

 

 

 

Catégorie Santé

 

 

iode

 

Notre maman nous mettait une goutte d’iode dans le biberon.

Nos parents et nos grands parents nous donnaient un bol de lait chaud avec quelques gouttes de teinture d’iode contre toutes les infections, et cela avec une efficacité remarquable : 1 goutte par 10 kg de poids dans un bol de lait chaud.

La glande thyroïde produit une hormone, la thyroxine, qui est fabriquée à partir d’un acide aminé, la tyrosine et de l’iode. 
Cette hormone permet de maintenir l’activité de l’organisme de manière optimale. 
Elle en contrôle le métabolisme, la croissance et le développement. 
L’iode est principalement présente dans la thyroïde, mais on la trouve dans toutes les cellules de notre corps.

 

Carence en iode

Dans de nombreux pays et surtout dans les pays industrialisés, les carences en iode prennent des proportions endémiques, les problèmes de santé liés à un dysfonctionnement thyroïdien, même léger, touchent de plus en plus de personnes. 
Ce sont les femmes qui sont les plus touchées.

La carence en iode ou hypothyroïdie se manifeste par une très grande fatigue, un état dépressif, des trous de mémoire, une prise de poids, des crampes,…

Elle est impliquée dans tous les cancers, en particulier le cancer du sein.

La carence en iode durant la grossesse provoque un retard mental du fœtus, une diminution du poids de naissance, et elle augmente le risque de mortalité.

 

Causes de la carence en iode

  • Alimentation faible en sel marin;

  • aliments traités aux rayons en vue de leur conservation;

  • absence de consommation de sel de mer;

  • alimentation qui contrecarre le fonctionnement de la thyroïde;

  • consommation qui néglige les aliments riches en iode;

  • carences nutritionnelles en produits de la mer qui nuisent au bon fonctionnement de la thyroïde;

  • sols pauvres en iode;

  • exposition à des substances radioactives échappées lors d’accidents dans des centrales nucléaires.

L’iode a une température de vaporisation assez basse et s’élimine donc plutôt rapidement dans des aliments trop cuits ou trop chauffés, donc un mode de cuisson inadéquat peut accentuer les déficits en iode.

Le tabac empêche l’absorption de l’iode par l’organisme.

Les sportifs doivent être vigilants car une partie de l’iode se perd dans la sueur.

Lire la suite de cette entrée »

 

Un bon article du magasine Sud-Ouest

 

Interdiction des pesticides – où en est la loi en France ?

 

Archives AFP

 

Entre avancées et reculs législatifs, en 2019, l’agriculture française continuera à utiliser 90% du volume des pesticides épandus  aujourd’hui. Explications

 

A l’issu du Grenelle de l’environnement,  la France avait lancé en 2008 le plan Ecophyto, afin de diviser par deux l’usage des pesticides d’ici à 2018. Depuis, alors que les études sanitaires et scientifiques montrant les dangers des phytosanitaires sur la santé se multiplient, l’utilisation des produits de l’agrochimie n’a cessé d’augmenter.

 

50% de pesticides en moins en 2025

L’Hexagone caracole toujours en tête des pays les plus consommateurs de pesticides : deuxième en Europe, derrière l’Espagne, et quatrième au monde. Pour tenter d’y remédier, un deuxième plan Ecophyto a démarré au printemps 2016. Il garde l’objectif des 50 %, mais l’a repoussé à 2025.

Par ailleurs, depuis 2012, le gouvernement a élaboré une série de lois interdisant les substances chimiques, avec des réglementations et des échéances différentes selon les utilisateurs, professionnels de l’agriculture ou non (collectivités et jardiniers amateurs). Mais, pour l’agriculture conventionnelle (non bio), qui consomme 90% des 62 000 tonnes des  pesticides pulvérisés chaque année dans les champs français, seuls les néonicotinoïdes, pour la plupart des semences enrobées, seront interdits en 2018.

Muesli aux pesticides

La problématique reste donc posée : si les molécules interdites sont dangereuses dans les espaces verts publics et dans les jardins privés, ne le sont-elles pas tout autant et à plus grande échelle, en application agricole ? Si la loi n’évolue pas, en 2020, on continuera encore à manger des céréales non bio aux pesticides

Le point pour se repérer dans le dédale des textes législatifs et sur les alternatives à l’utilisation des phytosanitaires.

 

1. Zéro phyto dans les jardins et espaces verts publics en 2017

 

A Bordeaux, les jardiniers de la ville ont arrêté les produits phytosanitaires en 2011.© Photo archives Sud Ouest / Stéphane Lartigue

 

La loi sur la transition énergétique adoptée en juillet 2015, stipule qu’au 1er janvier 2017, les collectivités auront interdiction de pulvériser des produits chimiques, pesticides, fongicides et herbicides, dans l’espace public. Le zéro pesticide dans les espaces verts – les parcs, promenades, forêts, jardins publics- s’accompagne de la mise en place du label «Terre Saine».

  • 8 communes sur 10 traînent les pieds

L’enjeu est de taille : selon l’Office nationale de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), ce sont 6 000 tonnes de phytosanitaires qui sont encore utilisées chaque année en France par les collectivités. Mais devenir «Terre Saine»  en un peu moins de trois mois ne sera pas une mince affaire… Grandes ou petites, les communes pionnières qui ont devancé l’appel sont ultra-minoritaires : seules 4 000 d’entre elles ont aujourd’hui franchi le pas.

  • La situation contrastée de Bordeaux Métropole

A titre d’exemple, dans l’agglomération bordelaise, si les produits phytosanitaires sont interdits dans les espaces publics de la ville-centre depuis 2010, pour les espaces verts, depuis 2011 pour les cimetières et depuis 2012 pour l’entretien des places, trottoirs et stades (hors Chaban-Delmas), rares sont les autres communes de la Métropole déjà au total zéro phyto, comme Bègles, pionnière du genre, Saint-Médard-en-Jalles ou encore Talence.

 

►Quelles alternatives ?

Au 1er janvier 2017, 85 % des services municipaux chargés en France de l’entretien des parcs, des bacs à fleurs, des cimetières, des trottoirs et de la voirie devront donc changer leurs habitudes, se mettre au vert et adopter les bonnes recettes zéro phyto, basée sur la gestion différenciée : coccinelles pour lutter contre les pucerons, lance-flamme pour brûler les pissenlits ou choc hydraulique pour déloger les plantes indésirables, débroussailleuses, développement de la tonte et du fauchage au détriment du désherbage, enherbement pour protéger les sols, binette, bâchage et paillage dans les plates-bandes pour gagner la guerre contre ces plantes indésirables, souvent appelées à tort « mauvaises herbes »….

Quant aux habitants, ils devront eux aussi changer leur regard sur les herbes folles, qui ne sont pas de la saleté, mais le signe d’une biodiversité végétale urbaine en bonne santé.

 

2. Interdiction des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles en 2018

 

Les insecticides néonicotinoïdes sont responsables pour partie de la disparition massive des abeilles.© Photo ARdhives Sud Ouest

 

L’utilisation de l’ensemble de cette famille d’insecticides [les néonicotinoïdes, NDLR] sera interdite à partir du 1er janvier 2017, pour tous les usages et toutes les cultures, y compris les semences enrobées avec ces produits. Article 51 du projet de loi biodiversité

Après bien des péripéties, résultats du lobbying intense de l’agrochimie et de l’agriculture intensive, et un vif débat parlementaire qui a divisé jusqu’au gouvernement, l’article 51 de la loi sur la biodiversité votée le 24 juillet 2016, a introduit l’interdiction totale des substances néonicotinoïdes « tueurs d’abeilles » (connus notamment sous les marques Gaucho ou Cruiser) accusés de décimer les abeilles. Cette interdiction a toutefois été repoussée au 1er septembre 2018, un an après la date prévue.

  • Les néonicotinoïdes, c’est quoi ?

Imidaclopride, clothianidine, thiaméthoxame…, introduits en France en 1995, ces insecticides à large spectre appartiennent à la famille des produits chimiques néonicotinoïdes, d’une toxicité des milliers de fois supérieure aux précédentes générations. On trouve majoritairement ces neurotoxiques dans les enrobages de semences (les graines sont gainées du produit avant d’être semées) ou en traitement des sols. Des centaines d’études, dont celle de l’Agence nationale de la santé (Anses) en 2015 ou encore l‘avis de 27 Académies des Sciences de l’Union européenne, démontrent la dangerosité de ces produits et la nécessité de les interdire.

  • L’enjeu de la survie des abeilles

 

Apiculteur dans ses ruche àTeuillac en Gironde, le 16 mai 2013.© Photo ARCHIVES SUD OUEST / GUILLAUME BONNAUD

Lire la suite de cette entrée »

 

Breast cancer cell

L’Absinthe (artemisia annual)

Connue depuis des millénaires était utilisée pour soigner le paludisme, et des chercheurs viennent de découvrir qu’elle pourrait détruire 98% des cellules cancéreuses du poumon.

Toute plante est considérée comme nuisible à moins qu’on ne lui trouve finalement des propriétés bénéfiques à notre santé… Prenons par exemple l’Absinthe, cette plante, dont on fait une boisson anisée, interdite pendant des années, soupçonnée à juste titre d’attaquer les centres nerveux de ceux qui en abusaient, est de nouveau autorisée.

 

Artemisia annua Seeds

 

C’était, au 19ème siècle, la boisson favorite des artistes, et de Van Gogh à Verlaine, en passant par Émile Zola, qui en décrivait les ravages dans son célèbre « Assommoir », ils ne dédaignaient en abuser, et on a pensé longtemps que la Thuyone, l’une de ses molécules, pouvait amener à la folie.

Or aujourd’hui, des études ont prouvé qu’il n’en était rien, et elle connait aujourd’hui un certain succès. lien

Mais l’Absinthe cache d’autres propriétés, notamment celle de guérir le cancer.

Tout viendrait de tombes découvertes à Mawangdui, en Chine, à l’est de Changsha, dans le Hunan, site fouillé en 1972, et contenant entre autres des rouleaux manuscrits lesquels concernaient la médecine chinoise et notamment des plantes médicinales. lien

Ces textes datant de 168 avant notre ère évoquaient les propriétés de l’artémisinine, composé chimique extrait de l’absinthe. lien

Plus près de nous, des chercheurs de l’université de Washington Narendra P.Singh et Henry C. Lai, ont publié une étude démontrant que l’artémisinine pouvait soigner efficacement des cancers. lien

Même si la question fait débat, la piste semble tout de même intéressante. lien

 

Le Pissenlit

Et puis de nombreuses autres plantes médicinales auraient aussi la faculté de soigner le cancer.

Selon une étude récente de l’université de Windsor au Canada, les racines de Pissenlit seraient bien plus efficaces que la chimiothérapie.

http://abiris.snv.jussieu.fr/flore/Images/Pissenlit/HR_Pissenlit_ensemble.jpg

 

Les effets cytotoxiques de l’extrait de racine de Pissenlit pourrait tuer jusqu’à 96% des cellules de la leucémie myélomonocytaire chronique (forme de cancer du sang) 48 heures seulement après assimilation.

La découverte des propriétés de cette plante est presque du domaine du hasard : le Docteur Caroline Hamm, une cancérologue, a constaté que l’une de ses patientes buvait régulièrement du thé aux racines de pissenlit dans la salle d’attente, et que sa santé s’améliorait…

Elle s’en est ouverte auprès d’un biochimiste, Siyaram Pandey, professeur à l’Université de Windsor au Canada, lequel a entrepris des recherches, aidé par ses étudiants.

Il a fait des essais sur le sang de patients différents et a fini par constater : « l’extrait de racine a tué les cellules de façon très sélective. Les cellules saines n’ont pas été tuées, alors que les cellules cancéreuses oui  ». lien

Amusant si l’on songe au sens de l’expression « sucer les pissenlits par la racine » …lien

Lire la suite de cette entrée »

 

Un besoin vital !

« La plupart des maladies, endémiques actuellement, ne sont pas des maladies. Elles sont la conséquence inévitable d’un manque, pendant des années, de vitamines et d’autres substances naturelles alors que ces substances remplissent des fonctions essentielles du métabolisme dans des millions de cellules de l’organisme. »

Dr Mathias Rath, La Santé est entre vos mains

 

La première de ces substances indispensables pour la résistance et la protection de notre organisme est la vitamine C.

Tout le monde connaît la réputation de la vitamine C pour booster les défenses immunitaires, repousser la grippe ou la fatigue… Mais peu d’entre nous connaissent ses multiples bienfaits et surtout les dérèglements qu’entraîne sa carence. Contrairement à la majorité des animaux qui synthétisent la vitamine C à partir de l’UDP glucose [1], l’être humain n’en fabrique pas et doit donc la trouver en totalité dans son alimentation. D’où la nécessité d’une nourriture de qualité. Nous trouvons la vitamine C naturelle dans les fruits et légumes frais et la viande crue.

 

Parmi ses bienfaits :

  • Elle joue un rôle anti-infectieux très important en renforçant nos défenses immunitaires et permet effectivement une meilleure protection contre la grippe, les bronchites, la fatigue, les problèmes respiratoires.

  • Elle est essentielle pour la santé du cœur, du système vasculaire, en assurant la résistance des parois capillaires, en améliorant la microcirculation cellulaire, en régulant la perméabilité des vaisseaux, artères, veines et capillaires. De nombreux spécialistes tels que le Dr Mathias Rath, le Pr Linus Pauling (double prix Nobel), Gilbert Crussol ou encore Michel Dogna considèrent que la carence de l’organisme en vitamine C est à l’origine de la dégénérescence du système vasculaire.

  • Elle réduit les graisses et le taux de cholestérol.

  • Elle diminue les risques de cataracte et de glaucome, une des principales causes de cécité.

  • Elle est une des substances les plus efficaces contre les radicaux libres.

  • Elle protège contre les fractures, est indispensable à la cicatrisation osseuse et tissulaire, la santé des gencives, de l’os alvéolaire, des disques vertébraux, en protégeant le collagène.

  • Elle ralentit le vieillissement cellulaire.

  • Elle nous protège contre l’environnement toxique (épandages, fumées toxiques, produits chimiques, radiations, métaux lourds…) En effet, elle est la substance utilisée par l’organisme pour lutter contre tous les poisons, diminuer les effets secondaires des médicaments, de l’exposition aux métaux lourds…

  • Elle permet la souplesse et l’élasticité des tissus, spécialement pendant la grossesse, veille à la beauté des cheveux, la pousse des ongles… permet l’absorption et distribution de tous les autres nutriments.

  • Elle aide nos enfants à grandir, leur donne de l’appétit et stimule leurs fonctions cérébrales.

  • Elle est indispensable pour avoir un bon fonctionnement des systèmes hormonaux.

  • Elle augmente la résistance de l’organisme aux chocs anaphylactiques, aux allergies, au stress psychique et physique, à la douleur.

  • À concentration suffisante, on lui reconnaît une action antitumorale.

 

Inversement, la carence en vitamine C entraîne un mauvais fonctionnement de nos organes et de nombreuses maladies.

Il y a à peine quelques décennies, de nombreux enfants mourraient et des armées entières étaient décimées par des « épidémies » qui n’étaient rien d’autre que le Scorbut, c’est-à-dire une carence aigüe en vitamine C. Si cette époque semble aujourd’hui révolue, l’absence de symptômes extérieurs spectaculaires ne doit pas faire oublier que certains états de carence en vitamine C restent extrêmement dangereux.

« Les substances toxiques, le stress intense, une petite chirurgie ou une anesthésie dentaire, la consommation de tabac, de médicaments comme l’aspirine, les antibiotiques, les antalgiques, les tranquillisants, un effort sportif intense, un effort intellectuel soutenu, une pollution environnante importante, etc., sont de grands consommateurs de vitamine C dans notre organisme [2]. »

Toutes ces situations entraînent une chute du taux de vitamine C dans l’organisme. Nous risquons donc l’état de carence à tout moment, sans le savoir, simplement parce que nos besoins momentanés ne sont pas couverts par l’apport de notre nourriture. Il en résulte ce qu’on appelle l’hypoascorbémie (carence grave), qui peut provoquer des conséquences multiples : allergies, anémies, constipation, fatigue chronique, insomnie, œdèmes, infections (dont les maladies nosocomiales), arthrose, douleurs diverses comme le mal de dos, faiblesse des disques intervertébraux, augmentation de l’addiction au sucre et l’absorption intestinale du glucose, stérilité, dépression nerveuse [3], QI insuffisant, retard scolaire, affections cardio-vasculaires, mauvaise coagulation sanguine, varices, abaissement du seuil de la douleur…

 

À ce sujet, le Dr Crussol précise :

« On ne devrait jamais opérer un patient dont l’ascorbémie est basse. (…) À cet effet, une perfusion de trente à cinquante gramme devrait être pratiquée avant et après les opérations chirurgicales [4]. »

Il affirme en outre que « l’émergence de la douleur ne se produit pas si la concentration dans le corps d’acide ascorbique est suffisante (…) et que, si la douleur est présente, on peut souvent la faire disparaître, c’est une question de quantités de vitamine C, de voie de distribution et de fréquence ». Il rejoint ainsi les travaux du Pr Emmanuel Cheraskin et d’Ewan Cameron, selon lesquels la vitamine C – qui ne peut être considérée comme un antalgique – remplacerait en quelques jours l’utilisation de la morphine dans la gestion de la douleur.

Les médecins et les chercheurs ayant publié sur la vitamine C s’accordent pour dire qu’il est raisonnable de prendre entre 5 et 15 grammes de vitamine C par jour (1 à 2 cuillères à café), par voie buccale, pour une personne en bonne santé, afin de prévenir tous les risques énumérés plus haut ; les quantités pouvant augmenter considérablement si la personne est malade. Michel Dogna explique :

« Lors d’une maladie, on peut augmenter progressivement la vitamine C de 2 grammes par heure jusqu’à ce que votre ventre commence à gargouiller ou que vous ayez des selles molles. On appelle cela le titrage de doses de vitamine C. (…) Des doses plus élevées peuvent provoquer des ballonnements, des coliques ou de la diarrhée, car lorsque la vitamine C excède les besoins du corps, elle n’est pas absorbée. »

Pour les pathologies lourdes comme les intoxications graves ou les cancers [5], les spécialistes préconisent de la vitamine C injectable par perfusion en intraveineuse, dont la dose peut atteindre 50 ml ou plus par séance.

La vitamine C, parce qu’elle permet au corps d’exprimer tout son potentiel mais aussi de se protéger contre certaines agressions liées à un environnement pollué ou à un quotidien stressant, est donc une composante essentielle de l’alimentation. Si nos modes de vie modernes ne nous permettent pas de nous nourrir correctement et donc de combler nos besoins en vitamine C, celle-ci existe heureusement sous forme de complément alimentaire. Prenons le Maquis vous propose ainsi des sachets de 250 g qui permettront, à raison d’une dose de 2 à 4 g par jour, d’apporter à votre corps une composante indispensable de sa pleine santé.

 

Source : http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-vitamine-C-un-besoin-vital-41213.html

Catégorie Santé

 

 

Ce décret du Ministère de la Santé italien est applicable depuis le 22 août. il limite fortement l’utilisation du glyphosate.

Ce décret du 9 août révoque l’autorisation de la vente de 85 produits contenant cette substance suspectée d’être cancérigène pour l’homme par l’Organisation mondiale de la santé. On trouve dans cette liste le fameux Roundup de Monsanto. Ces produits ne pourront plus être utilisés avant la phase qui précède les récoltes, pour optimiser la récolte et le battage du blé.

Ce décret précise aussi que les produits contenant le glyphosate ne pourront plus être utilisés « dans les zones fréquentées par la population ou par des groupes vulnérables » : parcs, jardins, installations sportives, zones de récréation, aires de jeu pour enfants, cours et espaces verts dans les écoles et les établissements de santé.

 

Crédit photo : defotoberg / Shutterstock.com
Crédit photo : defotoberg / Shutterstock.com

 

Roberto Montalvo, président de la Coldiretti, l’organisation italienne qui représente et défend les agriculteurs et les entreprises agricoles, déclare :

« Avec ce choix, l’Italie se confirme à l’avant-garde en Europe et dans le monde dans sa politique pour la sécurité alimentaire et environnementale. Malheureusement, nous ne sommes pas à la hauteur en ce qui concerne la défense des consommateurs. En effet, les importations des pays qui continuent à utiliser le glyphosate avant la phase de récolte ne sont pas bloquées. »

 

Crédit photo : Yulia Grigoryeva / Shutterstock.com
Crédit photo : Yulia Grigoryeva / Shutterstock.com

« L’agriculture italienne est la plus green d’Europe grâce à l’interdiction des OGM, à la présence sur son territoire du plus grand nombre d’exploitations et de structures biologiques, mais elle est aussi à la pointe de la sécurité alimentaire mondiale avec le plus petit pourcentage (0,4%) de produits agroalimentaires contenant des résidus chimiques illégaux. C’est 4 fois moins que la norme européenne (1,4%) et 14 fois moins que la moyenne des produits extracommunautaires (5,7%). »

 

L’Italie a fait un premier pas concret dans l’interdiction du glyphosate. Qui fera le suivant dans l’Union européenne ? La France ? On vous tiendra informé de la situation.

Source : http://positivr.fr/glyphosate-italie-interdiction-bannir-cancerigene/

Catégorie Santé

 

Documentaire

 

D’où vient la maladie ? Quelle est l’influence de nos pensées sur notre corps ? Que peut-on espérer des guérisseurs et énergéticiens pour vaincre la maladie ?
Quel est le regard de la communauté scientifique sur ces types de guérisons ?

Face à ces nombreuses interrogations, nous sommes allés à la rencontre de médecins, de guérisseurs et d’énergéticiens reconnus, afin de recueillir leurs témoignages :

– Luc Bodin, docteur en médecine et diplômé en cancérologie clinique
– Lila Rhiyourhi, médium / guérisseuse
– Elan Sarro, artiste, spécialiste de la méditation
– Tal Schaller, médecin holistique
– Didier Traullé, guérisseur, magnétiseur, et rebouteux

Un documentaire d’Anthony Chene
http://www.anthonychene.com

Avec l’aide de Xavier Faye

Le site de Tistrya : http://www.tistryaprod.com

Pour nous soutenir pour nos prochaines vidéos :
https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr…

Catégorie Films

 

un remède naturel ultra puissant

Il n’est pas de remède contre CHARBON_VÉGÉTAL_ACTIVÉl’empoisonnement qui soit à la fois plus simple et plus puissant que le charbon végétal activé. Cependant il se prête à bien d’autres emplois, puisqu’il peut détoxiquer en profondeur les intestins et le foie, absorber les métaux lourds, et même les venins de serpents ou d’insectes… Connu depuis 1550 ans avant J.C., c’est dans le traité médical du papyrus d’Ebers que l’on trouve les premiers écrits évoquant la puissance thérapeutique du charbon végétal.

 

Le charbon végétal activé : un excellent remède a avoir dans notre petite pharmacie

Ensuite, vers 400 avant J.C., c’est au tour d’Hippocrate d’en faire l’apologie en tant que traitement pour soigner des troubles aussi divers que l’épilepsie, la chlorose ou « la maladie du charbon », que de nombreux tanneurs de peaux contractaient.
En 1846, un certain Garrod publie en Angleterre un article résumant l’expérience qu’il a faite sur des chiens, des chats et des lapins, pour neutraliser des poisons et des drogues comme la strychnine, l’opium, la morphine, l’aconitine, l’ipéca, la ciguë et quelques autres.

Puis en 1865, Hunter découvre son extraordinaire capacité à absorber les gaz, devenant avec Stenhouse le précurseur du masque à gaz au charbon utilisé pendant la guerre de 1914.
Mais c’est le chimiste français Bertrand qui fit, en 1813, la démonstration la plus spectaculaire de la formidable efficacité de ce remède ancestral en s’administrant en public une cuillère entière de trioxyde d’arsenic.
Une dose de cheval qui aurait pu à elle seule tuer un bataillon entier.

Les spectateurs médusés, qui crurent assister à un suicide, comprirent à la fin de l’expérience que c’est grâce au charbon activé ingurgité avant la démonstration, que ni mort, ni vomissement, ni même le moindre rejet ne se manifestèrent : l’antidote avait absolument tout neutralisé

 

Merveilleux médicament naturel

La différence entre le charbon de bois et le charbon végétal activé
Le charbon végétal activé, qu’il soit fabriqué à partir de bois ou de coques de noix de coco, diffère quelque peu du charbon que vous pouvez trouver dans la cheminée ou les feux de camps après la combustion d’un morceau de bois.

Si la carbonisation reste sensiblement la même, elle est réalisée à une température variant entre 600 et 900° en l’absence d’air, ce qui par conséquent lui évite de s’imprégner des pollutions ambiantes.

C’est à ce moment que le charbon ainsi produit est activé en étant calciné à nouveau, mais cette fois en présence de vapeur d’eau, d’air ou de gaz oxydants. Ce qui permet le développement d’un réseau très dense de micro-pores transformant chaque poussière de charbon en micro-éponge apte à piéger tout poison, toxine ou molécule indésirable. Après avoir subi ce processus particulier, le charbon peut engloutir jusqu’à :
97 fois son volume de gaz carbonique,
165 fois son volume d’anhydride sulfureux,
et 178 fois son volume d’ammoniac.

 

Les vertus anti-poison du charbon

Le charbon capture donc un bon nombre de poisons et de produits chimiques que nous pourrions bon gré mal gré ingurgiter ou subir à différentes occasions.
C’est pourquoi même lorsque l’on mène une vie saine et que l’on montre une grande prudence vis à vis des pollutions issues de la société moderne, il est tout de même conseillé d’entamer une cure de charbon au moins une fois par an.
Nous reviendrons plus en détail sur le principe de cette cure salvatrice, observons tout d’abord plus exactement de quoi ce charbon actif vous met à l’abri.

Lire la suite de cette entrée »

 

Cet herbicide cancérigène

une-malte-herbicide2

 

Alors que la France peine encore à interdire des produits reconnus toxiques depuis des années, Malte fait un pas de plus dans son combat pour notre planète. L’île méditerranéenne est le premier pays de l’Union européenne à bannir un produit cancérigène, le glyphosate.

C’est une victoire de plus contre l’industrie des désherbants chimiques. Le ministre de l’Environnement maltais, José Herrera, a annoncé que le glyphosate, principal composant d’un herbicide toxique très utilisé, allait être interdit. La question avait fait débat au sein de l’Union européenne, pendant plus de 18 mois.

 

via Wikimédia by Tim Heaton
via Wikimédia by Tim Heaton

 

« La position de Malte a toujours été contre l’utilisation du glyphosate et nous avions voté contre sans la moindre réserve », a commenté José Herrera. En effet, Malte avait été le seul pays à voter contre la prolongation de l’autorisation du glyphosate. La France et l’Allemagne s’étaient abstenues.

Le glyphosate est le principal composant du Roundup, herbicide produit par la compagnie américaine Monsanto. Mis en vente dès 1975, le produit est un herbicide dit « total », soit efficace sur toutes plantes et non pas uniquement sur les mauvaises herbes. A partir de 1990, le Roundup est massivement utilisé par les agriculteurs provoquant l’apparition d’herbes résistantes au glyphosate. De nombreuses recherches ont déjà prouvé le caractère toxique, irritant et écotoxique de ce produit.

 

via Flickr by Chafer -31
via Flickr by Chafer -31

Le glyphosate entraverait la fonction mitochondriale de tous les êtres vivants. Les mitochondries sont des organites internes à nos cellules qui jouent un rôle primordial dans la respiration et la production énergétique cellulaire. Les enzymes qu’elles contiennent participent aux différentes réactions impliquées dans la chaîne respiratoire. Ces enzymes décomposent les nutriments apportés par l’alimentation en molécules simplifiées. Une maladie mitochondriale a de nombreux symptômes selon les organes concernés comme des troubles cardiaques, diabète, épilepsie, surdité, accident vasculaire…

En 2007, des vétérinaires de l’université de l’Illinois et de l’université d’État du Minas Gerais ont montré que le glyphosate a des effets néfastes sur la reproduction animale en affectant la synthèse des androgènes et des œstrogènes. L’Agence américaine de protection de l’environnement détaille les effets nocifs sur la santé que pourrait provoquer l’exposition à fortes doses de cette substance : « Congestion des poumons, accélération du rythme de la respiration » à court terme, « endommagement des reins, effets sur la reproduction » à long terme.

En France, le glyphosate et certains de ses actifs ont été retrouvés dans les eaux de certaines régions. Le 20 mars 2015, le CIRC, Centre international de recherche sur le cancer, a publié une étude classant le glyphosate parmi les « cancérogènes probables ou possibles » pour l’homme. Cette classification repose sur les indications limitées de cancérogénicité chez l’homme et des indications suffisantes de cancérogénicité chez le cobaye de laboratoire.

Face à cette flagrante réalité, Malte est pourtant le seul pays à avoir interdit le glyphosate et donc le Roundup sous peu. « Le gouvernement a pris une décision courageuse, car il a choisi d’écouter les préoccupations des experts et des citoyens qui souhaitent que nos champs, nos rues et nos jardins ne soient pas infestés par cet herbicide potentiellement dangereux. Nous espérons aussi que les autres pays européens profitent de cette opportunité pour que l’agriculture et les élevages en Europe deviennent plus sûrs et plus respectueux de l’environnement. C’est ce que les citoyens veulent », s’est réjoui l’organisation écolo Friends of the Earth Malta.

 

L'agronome Marc Dufumier soutenant l'interdiction de l'herbicide Roundup via Youtube
L’agronome Marc Dufumier soutenant l’interdiction de l’herbicide Roundup via Youtube

Le gouvernement français tente de suivre le pas, sans succès véritable jusqu’à maintenant.

Source : http://soocurious.com/fr/malte-herbicide-interdiction/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2016-07-30

Catégorie Environnement

 

Crédit photo: Isabelle Peixoto

 

De nouvelles études prouvent que les chats sont des guérisseurs holistiques

Les chats ne sont pas seulement d’adorables compagnons amicaux. Il se trouve que les chats ont également des bienfaits pour notre santé. Bien sûr ils nous font rire avec leur comportement très drôle, mais connaissez-vous les bienfaits qu’ils ont sur notre santé ?

 

 

Saviez-vous qu’avoir un chat peut réellement réduire le risque d’avoir une crise cardiaque ?

Selon une impressionnante étude de 10 ans sur 4 000 personnes, les propriétaires de chats ont 30% moins de risque de décéder d’une crise cardiaque par rapport à ceux qui n’en ont pas. Les participants avaient une fréquence cardiaque plus basse, étaient moins stressés, et avaient une pression artérielle plus basse.

D’autres études ont montré que les propriétaires de chats risquent moins de souffrir de dépression, d’hypertension artérielle, de niveaux élevés de cholestérol et de triglycérides dans le sang et ils vont moins souvent chez le médecin en général.

Les gens avec des chiens avaient les meilleurs avantages pour la santé, mais comme avec à peu près tous les animaux de compagnie. On dit même que le ronronnement du chat est thérapeutique.

 

guérisseurs holistiques

 

Selon une recherche publiée dans la revue Scientific American, les chats ronronnent sur des fréquences entre 25 à 150 Hz.

Ces fréquences permettent de favoriser la guérison et même la densité des os. Si vous adorez les chats, prenez note ! Avoir un chat heureux rend vos os plus forts.

 

guérisseurs holistiques

Les chats sont des guérisseurs holistiques

 

Même WebMD note que les patients atteints d’Alzheimer ont moins de crises s’ils ont un animal de compagnie, et les propriétaires d’animaux atteints du sida risquent moins de souffrir de dépression.

Les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle sont capables de traverser une situation sans stress et les patients victimes d’une crise cardiaque qui ont des animaux survivent plus longtemps.

Merci Minou !

 

Sources les chats sont des guérisseurs holistiques :

http://www.care2.com/causes/14-ways-your-cat-improves-your-health.html

http://www.medicalnewstoday.com/articles/98432.php

http://www.helpguide.org/life/pets.htm

http://www.examiner.com/article/how-cats-can-be-therapeutic-especially-a-high-stress-environment

http://www.petplace.com/cats/cats-a-calming-influence-on-people-with-high-blood-pressure/page1.aspx 

http://www.cdc.gov/healthypets/health_benefits.htm

http://www.webmd.com/hypertension-high-blood-pressure/features/health-benefits-of-pets

Claire C.

Source : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/guerisseurs-holistiques.html

Catégorie Animaux

 

 

effets-foudre-corps-humain-1La silhouette d’un homme touché par la foudre via Shutterstock

 

Entre 200 et 300 personnes sont foudroyées chaque année en France. Un phénomène rare aux conséquences aussi diverses que traumatisantes pour le corps humain. Mais quelles sont-elles réellement ? Nous vous disons tout.

La foudre se caractérise par une brusque et puissante décharge électrostatique qui se produit lors d’un orage. Alors que les charges électriques du nuage orageux cherchent à rejoindre le sol par le chemin le plus court, elles ont tendance à “profiter” des éléments conducteurs, comme les arbres par exemple, plus efficaces que l’air, qui lui, est un isolant. En outre, un corps humain debout et isolé, est lui aussi un bon raccourci pour cette décharge descendante puisque les systèmes vasculaires et nerveux seraient de bons conducteurs d’électricité.

 

effets-foudre-corps-humain-3

 

Si le corps de l’Homme profite à la foudre, l’inverse n’est pas le cas. Une seule décharge peut contenir jusqu’à 100 millions de volts et s’avère être une expérience extrêmement traumatisante lorsqu’elle frappe le corps humain.

A noter néanmoins qu’il existe une multitude de façons différentes d’être frappé par la foudre, et toutes n’ont pas les mêmes conséquences. Il existe notamment : le coup de foudre direct (quand la foudre se décharge directement sur la victime), l’électrisation de contact (quand le corps est en contact avec un élément conducteur lui-même foudroyé), le foudroiement dans une habitation, le foudroiement collectif, le foudroiement latéral, etc.

 

effets-foudre-corps-humain-2

Une chose est commune à chaque victime : toutes ont la peau marquée par le point d’entrée (généralement sur le haut du corps) et le point de sortie de la foudre (généralement sur la partie basse du corps). Mais évidemment, de nombreux autres traumatismes peuvent rentrer en compte…

D’abord, sur la peau. Si le courant électrique ne touche que la surface du corps, on pourra y voir alors apparaître des brûlures plus ou moins superficielles pouvant s’apparenter à des feuilles de fougères et qui retracent le trajet emprunté par le courant. Dans d’autres cas plus graves, le courant peut également traverser le corps et créer ainsi des lésions cutanées profondes ou des nécroses de tissu musculaire ou osseux. Mais ce n’est pas tout…

 

effets-foudre-corps-humain-4
Les lésions laissées par la foudre sur le corps d’une victime

 

Il arrive également qu’immédiatement après avoir été frappées par la foudre, les victimes éprouvent des difficultés à respirer qui peuvent aller jusqu’à l’état d’apnée. Autre cas de figure, si l’électricité passe par le cœur : cette fois, les personnes foudroyées peuvent être victimes de crises cardiaques. Un état qui peut se prolonger durant quelques secondes avant de se résoudre spontanément dans certains cas. Dans d’autres, une réanimation est nécessaire.

Être frappé par la foudre peut avoir des conséquences neurologies plus ou moins graves, allant de la simple perte de connaissance au coma avec lésions cérébrales, ou encore la perte des sens. Dans la plupart des cas, on note également chez les victimes un état amnésique. La liste s’allonge encore, avec pour conséquences à la foudre sur le corps humain, d’importantes lésions oculaires, mais aussi auditives, entraînant ainsi une perte de la vue et de l’audition. Pour finir, la mort surviendrait dans 10 à 20% des cas.

 

effets-foudre-corps-humain-5

Il est terrifiant de savoir tout ce que la foudre peut provoquer sur le corps humain ! Si certaines victimes s’en tirent avec de “simples” lésions cutanées, d’autres peuvent en mourir dans d’atroces souffrances… Décidément, Mère Nature est parfois impitoyable !

http://soocurious.com/fr/effets-foudre-corps-humain/

Catégorie Santé

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives