Archive pour la catégorie ‘INSOLITE’

 

 

Catégorie Insolite

 

 

 

Catégorie Insolite

 

 

 

 

Tracez une ligne horizontale de 1 mètre le point de départ sera A et celui d’arrivée sera B. On connait donc le point de départ ainsi que le point d’arrivée cette ligne est dite finie.
Perpendiculairement au point A tracez une ligne de 1 mètre le point d’arrivée sera B’ elle est aussi dite finie.
Calculez l’hypoténuse. Comment ? Et bien avec la formule racine carrée de coté au carré plus coté au carré.
1 au carré = 1 donc 1+1 = 2 et racine carrée de 2 = ? aie c’est un nombre sans fin dît irrationnel. Donc en théorie on ne peut pas tracer l’hypoténuse de ce carré.

Bah oui sur le tableau on peut mais pas par le calcul.

Catégorie Insolite

 

 

Au cours de ces 25 dernières années, Anthony William a aidé des dizaines de milliers de gens à guérir d’affections mal diagnostiquées, mal soignées ou inconnues du corps médical.
Son secret ? Une « voix » lui souffle à l’oreille la cause du problème ainsi que sa solution…

Extrait étonnant de son livre !

 

Un invité inattendu

mediumMon histoire commence à l’âge de 4 ans.
Un dimanche matin au réveil, j’entends la voix d’un homme âgé. Elle résonne à mon oreille droite, de manière très audible. Il dit :
– Je suis l’Esprit suprême. Personne n’est au-dessus de moi à part Dieu.
Je suis perplexe et un peu effrayé. Y a-t-il quelqu’un dans ma chambre ? J’ouvre les yeux : personne. Je me dis que c’est peut-être quelqu’un qui parle ou qui écoute la radio dehors.
Je me lève et vais à la fenêtre. Personne, il est encore très tôt. Je ne sais pas ce qui se passe, et c’est peut-être aussi bien comme ça.

Je me précipite au rez-de-chaussée afin de me mettre en sécurité auprès de mes parents. Je ne leur parle pas de la voix. Pourtant, plus la journée avance, plus j’ai l’impression d’être surveillé.

Le soir venu, je prends place à table en compagnie de mes parents, de mes grands-parents et d’autres membres de la famille.
Soudain, en mangeant, j’aperçois un homme étrange debout derrière ma grand-mère. Ses cheveux et sa barbe sont gris, et il arbore une longue robe marron. Je pense qu’il s’agit d’un ami venu partager notre repas. Pourtant, au lieu de s’attabler avec nous, il reste là sans bouger et sans me quitter des yeux.
Personne ne réagissant, je comprends que je suis le seul à le voir. Je détourne les yeux en espérant qu’il en profitera pour disparaître. Rien à faire. Bien que ses lèvres ne remuent pas, j’entends sa voix dans mon oreille droite, exactement comme ce matin. Cette fois il me dit, sur un ton apaisant :
– C’est toi que je suis venu voir.
J’arrête de manger.
– Qu’est-ce qui ne va pas ? demande ma mère. Tu n’as plus faim ?

Au lieu de répondre, je continue à regarder le vieil homme, qui me fait signe de me rapprocher de ma grand-mère.
Mon instinct m’enjoint de lui obéir : je descends de ma chaise et me dirige vers ma grand-mère. Il me prend la main et la pose sur la poitrine de ma grand-mère, toujours en train de manger. Surprise, elle a un mouvement de recul.
– Qu’est-ce que tu fais ? demande-t-elle.
Le vieil homme me regarde.
– Dis : « Cancer du poumon. »
Je suis complètement perdu. Je ne sais même pas ce que signifie « cancer du poumon ». J’essaie de le dire mais je m’emmêle.
– Encore ! dit-il. « Cancer du poumon. »
– Poumon, dis-je.
– Cancer.
– Cancer, dis-je.

medium Toute la famille me regarde avec des yeux ronds.
Je me concentre sur le vieil homme.
– Maintenant, dis : « Grand-mère a un cancer du poumon. »
– Grand-mère a un cancer du poumon, répété-je.

Quelqu’un laisse tomber sa fourchette sur la table.
Le vieil homme retire gentiment ma main de la poitrine de ma grand-mère et la replace le long de mon corps. Ensuite, il fait demi-tour et se met à grimper une volée de marches qui vient d’apparaître.
Il se retourne et me dit :
– Tu ne cesseras jamais d’avoir de mes nouvelles, mais il n’est pas certain que nous nous revoyions. Pas de souci.
Il continue à monter les marches jusqu’à ce qu’il traverse le plafond de la pièce. Là, enfin, il disparaît.

Ma grand-mère me dévisage :
– Est-ce que tu as bien dit ce que je pense ?

C’est la panique à table. Ce qui vient de se produire n’a aucun sens, à commencer par le fait que grand-mère va bien, a priori. Elle n’a pas de problème spécial et n’a pas vu de médecin.
Le lendemain matin, à mon réveil, la voix est de nouveau là :
– Je suis l’Esprit suprême. Personne n’est au-dessus de moi à part Dieu.
Ça recommence. Je jette un coup d’œil autour de moi. Personne.

À dater de ce jour, chaque matin, il se passe exactement la même chose.
Mes paroles ont bouleversé ma grand-mère. Bien qu’elle aille bien, elle prend rendez-vous pour un bilan général.
Quelques semaines plus tard, son médecin lui apprend qu’elle a un cancer du poumon.

 

La voix

Mon mystérieux visiteur continuant à me saluer chaque matin, je commence à m’intéresser à lui. Sa voix hésite entre le ténor et le baryton. Elle est grave, mais pas trop. Elle résonne bien. Bien que je l’entende tout près de mon oreille droite, j’ai l’impression de la capter en stéréo.
J’ai du mal à estimer l’âge de mon interlocuteur. Parfois, on dirait un octogénaire particulièrement solide et en bonne santé, correspondant tout à fait au vieil homme que j’ai aperçu. À d’autres moments, on dirait qu’il a plus de mille ans.
Sa voix est plutôt rassurante. Pourtant, je n’arrive pas à m’habituer à sa présence.

D’autres médiums entendent des voix intérieures, mais ce n’est pas le cas de la mienne. Elle parle directement dans mon oreille droite, comme si elle émanait d’une personne toute proche. Je ne sais que faire pour m’en débarrasser.
Je peux l’affaiblir considérablement en appuyant une main sur mon oreille mais, dès que je retire ma main, elle reprend son volume initial.

Je demande à l’homme de ne plus me parler. Poliment d’abord. Puis de moins en moins. Peu importe. Rien ne l’empêche de poursuivre son discours.

 

L’Esprit suprême

Je commence à appeler la voix par son nom, « Esprit suprême ».
Quelquefois, pour raccourcir, le préfère « Esprit » ou « Suprême ».
J’ai 8 ans et l’Esprit me parle tout au long de la journée. Il me fournit des informations sur l’ensemble des personnes que je côtoie. Où que je sois, quoi que je fasse, il me détaille les douleurs et les maladies des gens que je croise, sans oublier de m’expliquer le moyen de les soulager. Cette conversation sans fin est très stressante pour moi.
Je lui demande de cesser de m’apprendre des choses que je ne veux pas savoir.
Il me répond qu’il essaie de me former aussi rapidement que possible et que nous n’avons pas une seconde à perdre. Quand je lui dis qu’il exige trop de moi, il fait comme s’il ne m’entendait pas.

Je découvre qu’il est possible, toutefois, d’entrer en conversation avec lui. Une fois assez âgé pour lui poser quelques questions fondamentales, je lui demande qui il est, « ce » qu’il est, l’endroit d’où il vient et la raison de sa présence.

Voici sa réponse :
– Laisse-moi t’expliquer d’abord ce que je ne suis pas. Je ne suis pas un ange. Ni une personne. Je n’ai jamais été humain. Je ne suis pas non plus un guide spirituel. Je suis un mot.
Je cligne des yeux, tâchant de comprendre. Une seule question me vient à l’esprit :
– Quel mot ?
L’Esprit répond :
– Compassion.

medium – Je suis littéralement l’essence vivante du mot compassion.
Je ne sais pas trop comment réagir. Mais peu importe. L’Esprit parle toujours.
– Je suis littéralement l’essence vivante du mot « compassion ». Je me trouve au bout du doigt de Dieu.
– Je ne comprends pas, Esprit. Es-tu Dieu ?
– Non, répond la voix. Un mot se trouve au bout du doigt de Dieu, le mot « compassion ». Je suis ce mot. Un mot vivant. Le plus proche de Dieu.
Je fais non de la tête.
– Comment peux-tu être seulement un mot ?
– Les mots sont des sources d’énergie. Certains d’entre eux ont énormément de pouvoir. Dieu emplit de lumière les mots tels que moi et nous insuffle la vie. Je suis un mot et plus encore.
– Y en a-t-il d’autres ? demandé-je.
– Oui. Foi. Espoir. Joie. Paix, etc. Ce sont tous des mots vivants mais c’est moi le plus puissant parce que je suis le plus proche de Dieu.
– Tous ces mots parlent-ils aussi aux gens ?
– Pas de la même façon que moi. L’oreille ne les capte pas. Ils vivent dans le cœur et l’âme de chaque personne. Moi aussi. Les mots tels que « joie » et « paix » ont besoin de la présence de « compassion » pour qu’il ne leur manque pas quelque chose.
– Pourquoi la paix ne se suffit-elle pas à elle-même ?

Depuis que l’Esprit est entré dans ma vie, j’ai souvent eu envie de paix et de silence.
– La compassion permet de comprendre la souffrance, répond l’Esprit. Sans elle, il n’est ni paix, ni joie, ni espoir. La compassion est l’âme de ces mots. Sans elle, ils sont vides. La compassion leur confère sincérité, honneur et détermination. Je suis la compassion. Et personne n’est au-dessus de moi à part Dieu.

Dans un effort pour comprendre, je demande :
– Qu’est-ce que Dieu, alors ?
– Dieu est un mot. Dieu est amour, ce qui le met au-dessus de tous les autres mots. Dieu est aussi bien plus qu’un mot. Parce que Dieu aime tout. Dieu est la source d’existence la plus puissante. Les gens peuvent aimer, mais pas sans conditions. Dieu, si.
C’est trop pour moi. Je mets fin à la conversation sur une note personnelle.
– Parles-tu à quelqu’un d’autre ?
Parce que si tel est le cas, pensé-je, je vais partir à la recherche de ces gens pour me sentir moins seul.
 Les anges et autres êtres comptent sur mes conseils. Je transmets à tous ceux qui le souhaitent les enseignements de Dieu, répond l’Esprit. Sur Terre, en revanche, tu es le seul.

(…)

 

Le tournant

Lire la suite de cette entrée »

 

 

Bonjour Nora. Belle émission, sur un sujet très intéressant que je connais particulièrement bien étant donné que je suis la personne qui a décodé le disque binaire en relation avec Linda Moulton Howe. J’apprécie beaucoup Umberto qui est quelqu’un de très investit dans ses recherches, en revanche ces conclusions sont ses interprétations personnelles. Lorsque j’ai décrypté ce message je n’ai jamais tenté de l’interpréter car chacun y comprendra ce qui correspond à sa propre sensibilité.

Turbo999beil

Catégorie Insolite

 

 

Un film superbe sur les mystères et les charmes de la Bretagne !!!

En Bretagne difficile de séparer histoire et légendes et c’est ce qui fait un de ses charmes particuliers. Un peu comme en Islande. Les amateurs de merveilleux trouveront dans ce documentaire fées, lutins,  sirènes, Brocéliande, Viviane, Morgane, et Merlin, Arthur, Ys engloutie, menhirs et dolmens, tous ces mystères et légendes dont les échos magiques persistent encore aujourd’hui dans des lieux qui résistent  au monde moderne et que les Bretons protègent avec ferveur.

 

 

Source : http://lesbrindherbes.org/2016/08/21/plutot-tele-bretagne-mysterieuse-contes-legendes/

Catégorie Films

 

 

12/08/2016

 

 

http://www.cropcircleconnector.com/2016/Ansty/Ansty2016a.html

Catégorie Insolite

 

 

Voyagez 3 400 ans en arrière en écoutant la plus vieille chanson du monde

Découverte au début des années 1950, cette tablette d’argile datant du XIVe siècle avant Jésus Christ est la plus vieille pièce de musique connue à ce jour. SooCurious vous présente cette petite découverte qui devrait ravir les mélomanes.

Après des recherches dans l’ancienne ville syrienne de Ugarit, cette plaque d’argile recouverte de signes cunéiformes en langue hourrite s’avère être la plus ancienne trace de musique présente à ce jour. D’après les scientifiques, il s’agirait d’un hymne à Nikkal, la femme du dieu de la lune Yarikh. Cette chanson évoquerait une femme qui n’arrive pas à avoir d’enfants, et fut un véritable succès populaire à l’époque.

 

PLAQUE SUMERIEN.jpg

 

“La pièce, écrit Richard Fink dans un article de 1988, va à l’encontre de l’opinion des musicologues selon laquelle la gamme diatonique de 7 notes et l’harmonie antique étaient pratiquement inexistantes et sont apparues à l’époque des Grecs.”

Richard Crocker, un de ses associés, explique également que la découverte “a révolutionné le concept de l’origine de la musique occidentale”. Débats académiques mis à part, à quoi ressemble donc la plus ancienne chanson du monde ? Reconstituée à l’aide d’un clavier, cet extrait nous permet d’imaginer à quoi ressemblait cette composition étrange, bien que le rythme de la pièce soit seulement une supposition.

 

 

 

Cette partition musicale est la plus ancienne répertoriée à ce jour, et, de ce fait, la plus vieille musique de l’histoire de l’humanité.

http://soocurious.com/fr/vieille-musique-monde/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2016-07-20

Catégorie Insolite

 

 

Selon le sens dans lequel vous voyez tourner la danseuse, c’est votre cerveau droit au gauche qui domine ….,

Le mouvement peut s’inverser ….

Catégorie Insolite

 

 

 

Guirec, jeune Breton de 24 ans, avait un rêve : toucher la banquise de ses propres mains. Et ce rêve, il est en train de le vivre pleinement, à fond même : parti sur un voilier en compagnie de Monique, une poule, il a volontairement laissé son navire se faire prisonnier des glaces au large du Groenland ! Coupé du monde et sans moyen de communication, il attend maintenant un dégel… qui n’interviendra pas avant quelques mois !

Le projet peut paraître complètement fou. Mais, pour ce jeune homme épris d’aventure et de liberté, rien n’est impossible donc, rien n’est fou.

 

Crédit photo : Voyage d'Yvinec
Crédit photo : Voyage d’Yvinec

 

La dernière fois qu’il a parlé à quelqu’un, c’était en novembre dernier. Mais, aux dernières nouvelles, des inuits l’auraient aperçu au loin marchant à proximité de son bateau.

Avant de se couper du monde extérieur, Guirec avait réalisé et posté quelques courtes vidéos de son voyage. En, voici deux. Dans la première, on découvre des décors incroyables et des images à couper le souffle. Et, dans la seconde, Guirec nous explique ses motivations, sa préparation et son état d’esprit.

 

C’est assez hallucinant… et particulièrement rafraîchissant ! Regardez :

 

Pour l’heure, on est encore sans nouvelles de la poule. Mais Guirec tient beaucoup à elle. Et vu que cet animal ne peut pas supporter des températures inférieures à -20°, elle reste très probablement au chaud dans le bateau (dehors, il fait -40°) !

Crédit photo : Voyage d'Yvinec
Crédit photo : Voyage d’Yvinec

Une chose et sûre : l’un et l’autre ont l’air de former un duo d’enfer et l’aventure qu’ils vivent à deux semble extraordinaire ! Pour vous tenir informé, rendez-vous par ici. Et pour découvrir le projet de BD, c’est par là !

 

Catégorie Insolite

De quoi se demander ce que sont les nombres …

L’Homme Ordinateur

Daniel Tammet, né à Londres le 31 janvier 1979, est un autiste savant atteint d’une forme particulière d’autisme (appelée syndrome d’Asperger) connu aussi pour ses capacités linguistiques et de mémorisation.

Il a mémorisé 22 514 décimales de pi, Il peut multiplier des nombres de plusieurs chiffres, ou extraire une racine cubique. Il peut apprendre toute langue. Il parle actuellement l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’espéranto, le finnois, le français, le gallois, le lituanien, le roumain et l’islandais. Il a assimilé cette dernière, pourtant réputée difficile, en à peine 4 jours passés à Reykjavik.

En fait il ne calcule pas : les solutions lui apparaissent sous forme de paysages, il est synesthète. Il résume sa philosophie ainsi : « L’important n’est pas de vivre comme les autres, mais parmi les autres ». 

Dans ce documentaire, on y voit sa rencontre avec un autre savant autiste doté d’une mémoire eidétique : Kim Peek, l’homme qui servit de modèle au film de Barry Levinson, Rain Man (1988) avec Dustin Hoffman et Tom Cruise.


Daniel Tammet by alalumieredunouveaumonde

Source : http://alalumieredunouveaumonde.blogspot.ca/2015/12/lhomme-ordinateur.html

 

vie passée

En début d’année, un petit garçon de 3 ans de la région du plateau du Golan, près de la frontière entre la Syrie et Israël a déclaré avoir été assassiné avec une hache dans sa vie passée. O.k, et alors ? Les enfants inventent sans cesse des histoires et ils jouent avec leurs amis imaginaires, n’est-ce pas ? Mais voici pourquoi cette histoire devient vraiment étrange.

Il a ensuite montré aux anciens du village où l’assassin avait enterré son corps, et aussi incroyable que cela puisse paraître ils ont retrouvé le squelette d’un homme à l’endroit qu’il leur avait indiqué. Il leur a également montré où ils pouvaient retrouver l’arme de l’assassin, et après avoir creusé, ils ont bel et bien retrouvé une hache.

Dans son livre, “Children Who Have Lived Before: Reincarnation Today” [Les enfants qui ont vécu auparavant: Aujourd’hui la Réincarnation, ndlr], le thérapeute allemand Trutz Hardo raconte l’histoire de ce garçon, ainsi que d’autres histoires d’enfants qui semblent se rappeler de leur vie passée avec une exactitude vérifiée. Le Dr. Eli Lasch a été témoin de l’histoire de ce petit garçon, qui est très célèbre pour avoir développé les systèmes médicaux de Gaza dans le cadre d’une opération du gouvernement d’Israël dans les années 60. Le Dr. Lasch, qui est mort en 2009, avait raconté ces événements fascinants à Hardo.

Le garçon appartenait au groupe ethnique des Druzes, et dans sa culture on accepte la réincarnation en tant que fait. Mais même si on acceptait la réincarnation dans sa culture, son histoire a néanmoins surpris sa communauté.

Il est né avec une longue tache de naissance rouge sur la tête. C’est précisément ce qu’on s’attend à trouver sur quelqu’un s’il avait subi une blessure mortelle dans sa vie passée. Les Druzes croient vraiment que les taches de naissance sont liées à des traumatismes de vies antérieures. Quand le garçon a commencé à parler, il a raconté à sa famille qu’il avait été tué par un coup de hache sur la tête.

Il est de coutume pour les anciens d’emmener un enfant âgé de 3 ans à la maison de sa vie passée, s’il s’en rappelle. Une grande différence avec la culture du monde occidental. Après son arrivée au village, le garçon a été capable de se souvenir de tous les détails du village et du nom de la personne qu’il était dans sa vie antérieure.

Un village local a déclaré que l’homme dont le garçon prétendait être la réincarnation, avait disparu 4 ans auparavant. Ses amis et sa famille pensaient qu’il s’était aventuré dans un territoire hostile des environs, comme cela arrive parfois.

Le garçon s’est également rappelé du nom complet de son assassin, et il a confronté l’homme qui l’avait tué dans sa vie passée! Le visage du meurtrier est devenu tout blanc, bien qu’il n’ait pas avoué son crime. Le garçon a ensuite indiqué aux anciens où le corps était enterré. À cet endroit précis, ils ont retrouvé le squelette de l’homme avec une blessure à la tête qui correspondait à la tache de naissance du garçon. Ils ont également retrouvé la hache, l’arme de l’assassin, près du corps.

Face aux preuves, l’assassin a avoué son crime. Le Dr. Lasch, le seul à ne pas faire partie de la communauté des Druzes, était présent pendant tout le processus.

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire en français

 Source:Tara MacIsaac, Epoch Times

Après À 3 ans il se rappelle de sa vie passée et identifie son assassin voir aussi:

Claire C.

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives