Archive pour la catégorie ‘EAU’

 

 

Dans cette deuxième rubrique, Patrick Baronnet nous dresse un bilan sur l’Eau et l’importance de sa qualité. Qu’est ce qu’une eau consommable ? Il nous explique également comment être autonome à ce niveau, simplement et en détails : besoin journalier en eau, volume d’eau de pluie disponible par zone géographique (pluviométrie), captation de l’eau de pluie, modification de sa composition pour la rendre potable, stockage.

Retrouvez Brigitte et Patrick Baronnet : http://www.heol2.org

Par Laurent Fendt

 

Source : http://hym.media/leau-bilan-captation/

Catégorie l’EAU

 

 

 

Nature et Rando vous présente aujourd’hui le LIFESTRAW !

Ce filtre à eau promu par le TIME en 2005 comme la meilleure invention de l’année permet d’éliminer 99,9% des bactéries et virus présent dans l’eau.

Lien d’achat/ Notre boutique Nature et Rando : http://www.ebay.fr/usr/natureetrandofr

 

Article sur : http://www.parismatch.com/Actu/Environnement/Une-paille-transforme-l-eau-polluee-en-eau-potable-963373

Catégorie Autonomie

 

 

Nous sous estimons trop souvent l’eau, cette richesse dont les pouvoirs sur l’organisme sont immenses, cela simplement par ce que nous ne la connaissons pas, nous ne savons rien d’elle, ou si peu.

Ce documentaire nous présente cette source de vie sous un angle jamais vu auparavant, et il risque d’en étonner plus d’un. Saviez-vous qu’elle réagit aux émotions? Et aux ondes en général? Tout simplement passionnant et à voir absolument !

 

 

Sans eau, pas de vie…L’eau est l’élément le plus important de notre planète : elle recouvre plus des 3/5ème de la surface du globe terrestre. 99% des molécules constituant notre corps sont des molécules d’eau H2O. Ce documentaire fascinant donne la parole à d’éminents scientifiques, écrivains et philosophes.

Ils y révèlent leurs découvertes étonnantes sur l’eau et ses innombrables secrets.

Source: Youtube

Source : http://lesmoutonsenrages.fr/2016/12/09/water-le-pouvoir-secret-de-leau-2/

 

Un extrait du film de 20 minutes …..

 

Catégorie l’EAU

 

 

http://positivr.fr

Très simple à utiliser, cet appareil français présente un rendement spectaculaire. Le genre d’invention capable de sauver des milliers de vies.

Sachant qu’environ 2,4 milliards d’êtres humains sont toujours privés d’eau potable, cette nouvelle invention est tout simplement une merveille : sans chimie, ni électricité, ni mécanisme complexe, elle est capable de purifier jusqu’à 1 000 litres d’eau par heure ! Explications.
Le Safe Water cube (c’est le nom de cette étonnante machine) a été inventé par Jean-Paul Augereau. Ce Nantais de 49 ans a mis six ans pour faire aboutir son projet. Un travail titanesque… au résultat exceptionnel !


Le Safe Water Cube, une machine pour purifier l… par Europe1fr

 

Le principe du Safe Water Cube est très simple. Une fois cet appareil d’1m20 rempli d’eau, il n’y a plus qu’à actionner une pompe manuelle. Un geste facile qui guidera l’eau au travers de 5 étapes de filtration dont une filtration céramique très fine qui débarrasse le liquide de toute bactérie et de tout virus !

Résultat, l’eau entrée sale, boueuse et dangereuse ressort propre, cristalline et saine !
Le point fort du Safe Water Cube, outre son principe déjà utilisé par d’autres inventions similaires, c’est son rendement : avec 1 000 litres d’eau purifiées par jour, elle est capable d’étancher la soif d’un millier de personnes au quotidien !

Source : http://positivr.fr

 

 

Changer l’air en eau afin de donner plus facilement accès à cette denrée, telle est la mission de la WaterSeer. Cette étonnante éolienne sujette à une campagne de financement participatif a pour vocation d’être installée dans les pays arides afin que chacun puisse avoir de l’eau potable dès qu’il en a besoin. Une initiative remarquable qui fait de nombreux adeptes.

 

Source : Water Seer

 

Comptant parmi les fléaux touchant le plus de personnes à travers le monde, le manque d’accès à l’eau potable est à l’origine, chaque jour, du décès de 9 000 personnes. Près de 40% de la population mondiale est victime de pénurie d’eau. Afin de lutter contre cette injustice, l’entreprise américaine VICI-Labs a travaillé sur un projet permettant de récolter de l’eau potable sans qu’une seule goutte ne tombe du ciel. Une innovation qui est rendue possible grâce à la puissance du vent et qui permet d’alimenter un nouvel appareil : le WaterSeer.

 

 

Rappelant dans sa forme, une éolienne, WaterSeer est en réalité une machine capable de « fabriquer » de l’eau potable avec juste un peu de vent. L’appareil se compose en surface d’une éolienne à axe vertical et d’une chambre de condensation enterrée à environ 1,80m de profondeur. Que le vent souffle ou non, l’éolienne capte l’air et via un tube métallique, l’envoie vers la chambre souterraine.

En allant sous terre, l’air prélevé refroidit. Cette action fait que l’eau qui est présente dans l’air (à l’état gazeux) se condense et devient liquide. Le liquide obtenu descend tout droit dans la chambre de condensation qui fait alors office de citerne, pouvant récupérer jusqu’à 37 litres d’eau par jour. Pour récupérer cette eau, il suffit d’activer une pompe manuelle située à la surface.

 

 

Fonctionnant sans électricité et pouvant être installée partout, WaterSeer est un projet qui pourrait permettre à des millions de personnes, vivant dans les zones arides, de pouvoir s’approvisionner en eau potable. L’accès à l’eau potable étant l’une des priorités de l’ONU qui veut l’offrir de manière universelle et équitable, à toute l’humanité d’ici 2030. WaterSeer représente une solution peu coûteuse pour atteindre cet objectif. Proposé en financement participatif sur Indiegogo, le projet a réuni plus de 142 000 dollars sur les 77 000 demandés. Il devrait donc arriver d’ici peu dans les zones arides, offrant avec lui de l’eau potable à ceux qui en ont le plus besoin.

 

Tout simplement sublime … quel talent !

Clark Little est un des pionniers du surfing. Marié, père de deux enfants, il est connu pour ses contributions photographiques à des programmes à tres haute cote d’écoute comme Good Morning America et Inside Edition. Tout a commencé en 2007 lorsque sa femme lui demande une belle photographie afin de décorer un mur. Sitôt dit, sitôt fait, Clark attrape son appareil photo, descend vers la mer, saute dans l’eau et commence à saisir sur la pellicule la beauté et la force brutale de ces monstrueuses vagues, mais… vues de l’intérieur ! Depuis, il a acheté un appareil photo un peu plus perfectionné et surtout il a affiné sa technique. Ses photos ont fait le tour du monde : Today Show, ABC World News Now, Nature’s Best Photography, Paris Match (France), La Vie (France), Hana Hou (Hawaiian Airlines) magazine, Surfer magazine, Surfer’s Journal .
Des moments magiques à l’intérieur du tube comme l’appellent les surfeurs.

 

Vague 1

Le sable dans les vagues Cette photo montre le sable soulevé par la vague. On a l’impression d’être dans une tempête de sable. Les enfants appellent ce genre de vague le « monstre de sable ». Elle n’en a pas l’air mais cette vague fait 3 m de haut . J’ai tenu mon appareil photo et mon doigt sur le bouton aussi longtemps que j’ai pu. Puis il a fallu que je plonge dans ce Monstre de sable pour éviter qu’il ne se brise sur moi.

 

Vague 2

Un tube étincelant

 

Vague 3

Reflets du soleil

 

Vague 4

Lorsque ces vagues se brisent sur la plage

 

Vague 5

Je ne voudrais pas être la-dessous !….

 

Vague 6

…Ni là non plus !…

 

Vague 7

 

Vague 8

 

Vague 9

Cette photo est sa favorite. > Son appareil étant reglé en très haute vitesse, il a pris deux vagues entrant en collision et projetant très haut leur colère !

 

Catégorie Nature

 

 

On vous propose de découvrir une expérience surprenante, durant laquelle l’eau va se prêter à un jeu étrange sous l’effet de vibrations sonores : créer l’illusion qu’elle se fige, voir qu’elle remonte le temps…

Voilà une expérience à laquelle n’importe qui peut se prêter. Pour cela, il suffit de s’équiper d’un seau d’eau, d’un subwoofer, d’un tube en plastique, d’un caisson de basses et d’une caméra pour obtenir un résultat étonnant : créer l’illusion de faire remonter les gouttelettes d’eau, voire de stopper le mouvement de l’eau, alors qu’elle n’a jamais cessé de couler ! Les vibrations sonores ont la particularité de créer des formes géométriques d’une grande variété. Le son est alors transcrit en formes. Pour arriver à cela, l’onde générée par le caisson (24 Hz), est sur la même fréquence que l’enregistrement (24 fps). Et même si tout ceci s’explique, ça n’en reste pas moins fascinant et surprenant !

 

 

Source : http://www.neotrouve.com

Catégorie l’EAU

 

 

 

Après HOME et la série Vu du Ciel, le film documentaire de 90 minutes LA SOIF DU MONDE de Yann Arthus-Bertrand, réalisé par Thierry Piantanida et Baptiste Rouget-Luchaire propose un nouveau voyage autour de la terre.

Cette fois-ci le célèbre photographe s’intéresse à l’un des enjeux majeurs pour la survie des populations : l’EAU. Aujourd’hui, dans un contexte de forte croissance de la demande, d’augmentation de la population mondiale et d’aggravation des effets des dérèglements climatiques, l’eau est devenue l’une des plus précieuses richesses naturelles de notre planète Fidèle à la réputation de Yann Arthus-Bertrand, LA SOIF DU MONDE, tourné dans une vingtaine de pays, révèle le monde mystérieux et fascinant de l’eau douce grâce à de spectaculaires images aériennes tournées dans des régions difficiles d’accès et rarement filmées, tel que le Soudan du Sud ou le nord du Congo ; découvertes aussi des plus beaux paysages de notre planète, lacs, fleuves, marais, dessinés par l’eau.

LA SOIF DU MONDE fait donc le pari de confronter la fameuse vision aérienne du monde de Yann Arthus-Bertrand avec la dure réalité quotidienne de tous ceux qui sont privés d’eau, en meurent parfois et se battent sur le terrain pour se procurer l’eau, l’épurer ou l’apporter à ceux qui en manquent.

Le film est tissé de rencontres. Un berger du nord Kenya nous dit dans les yeux qu’il a tué pour de l’eau et qu’il le fera encore. Des femmes dansent lorsque l’eau arrive enfin dans leur village. Une ambassadrice des Nations Unies atypique explique son combat pour que les gouvernements s’engagent eux aussi pour permettre l’accès à l’eau et aux techniques les plus modernes d’épuration, garantes de la survie et de la santé des populations les plus pauvres.

Des reportages réalisés en Europe, en Afrique, en Asie, en Amérique, donnent la parole à ceux qui s’engagent et innovent, afin d’apporter l’eau où elle manque, l’utiliser plus intelligemment, l’épurer ou mieux encore cesser de la polluer.

Des personnalités attachantes, reconnues internationalement ou simples acteurs de terrain, illuminent le film de leur énergie, de leur imagination et de leur enthousiasme…

Car l’accès à l’eau potable est plus que jamais le grand enjeu de demain.

 

CITATION

« Serons-nous capables d’imaginer une nouvelle culture de l’eau ? »
— Yann Arthus-Bertrand

 

LIENS EXTERNES

· HOPE production http://www.hopeproduction.fr
· L’Agence Française de Développement (AFD) http://www.afd.fr
· Forum Mondial de l’Eau http://worldwaterforum6.org
· Yann Arthus-Bertrand http://www.yannarthusbertrand.org
· Fondation GoodPlanet http://www.goodplanet.org

Catégorie L’EAU

 

 

 

Catégorie Conscience

 

Le professeur Montagné a repris les travaux de Benvéniste sur la mémoire de l’eau …….

La découverte qu’après un contact avec une molécule, l’eau garderait en son absence ses propriétés remettrait en cause l’approche médicale actuelle.

 

 

Jusqu’à sa mort en 2004, Jacques Benveniste (chercheur à l’Inserm) disait avoir découvert une empreinte dans l’eau, ce que l’on a appelé la mémoire de l’eau, un sujet tabou et décrié dans le milieu de la recherche qui lui valut d’être rejeté par la communauté scientifique. Mais le professeur Montagnier, Prix Nobel et découvreur du virus du SIDA, a repris ces recherches dont les résultats risquent de surprendre.

Ce reportage de 45 mn va bouleverser les conceptions que l´on a de la biologie et de la médecine. Il y est démontré que l´on peut non seulement coder un ADN tout entier sur de l´eau liquide, mais aussi lire la trace électromagnétique mémorisée sur cette même eau liquide pour reproduire fidèlement l´ADN utilisé lors de la dilution… Selon Luc Montagnier, il serait même possible d´identifier des bactéries encore inconnues de la science et responsables de maladies graves par la simple trace électromagnétique qu´elles laissent dans le sang…

  • Christian Manil / Réalisateur

  • Laurent Lichtenstein / Réalisateur

  • Christian Manil / Auteur

  • Laurent Lichtenstein / Auteur

 

De nos jours, il est très facile de trouver des dizaines de pseudo-conseils alimentaires incluant tout et n’importe quoi, mais aucun d’entre eux ne parle du plus fondamental : l’EAU.

La logique veut, au contraire, que l’eau soit l’élément auquel il nous faut porter la plus grande attention puisqu’elle représente, en moyenne : 65% de la masse corporelle chez l’humain, 60% chez les animaux (mais jusqu’à 99,9% pour la méduse) et plus de 75% chez les végétaux (sources : CNRS (corps humain)Science et Avenir (fruits et légumes)).

L’eau est à l’origine de tout. Rien n’existerait ou ne pourrait subsister sans l’élément EAU, nous y compris. Sachez que si votre alimentation influe énormément sur votre santé, l’eau influe bien plus ! Dans la mesure où chaque cellule du corps humain baigne dans l’eau, il est aisément compréhensible que la pureté de cette dernière est quasi-entièrement responsable de la vitalité ou de la fatigue du corps.

 

Le massacre industriel de l’eau

Après avoir lu les éléments précédemment énoncés, peut-être vous demandez-vous en quoi votre eau pourrait être mauvaise. Après tout, si personne n’en parle alors c’est qu’aucun problème ne semble exister. Mes chers lecteurs, si jamais vous envisagez ce raisonnement alors laissez-moi vous dire que vous avez TOUT FAUX. Cependant, ne le prenez pas mal et, au contraire, profitez de cet article pour découvrir un peu plus en détail l’élément le plus fondamental de votre vie.

Pollution agricole, industrielle, des pays en voie de développement et pollution consumériste (ne vous inquiétez pas, je vais tout expliquer) sont les facteurs les plus importants concernant la pollution de l’eau.

1)  Étant les premiers consommateurs d’eau avec 70%, les agriculteurs sont également les premiers pollueurs de cette ressource tant essentielle. L’utilisation de pesticides et de nitrates à outrance est la cause de ce problème de pollution agricole des cours d’eau ainsi que des nappes phréatiques. D’après une étude de l’Institut Français de l’Environnement réalisée en 2003, seulement 5% des prélèvements effectués dans les cours d’eau se sont révélés être de bonne qualité. Selon les résultats de leur étude, on retrouve des pesticides dans 96% des cours d’eau et dans 61% des rivières souterraines (source : Générations Futures).

Si l’on s’en réfère à une étude plus récente, de l’UFC Que Choisir cette fois, menée en 2014 alors on constate que les faits sont tout sauf prometteurs. En effet, environ 2 millions de français consomment quotidiennement une eau bien trop polluée et 400 points de captage d’eau sont annuellement fermés pour cause de pollutions agricoles bien trop importantes (sources : UFC Que Choisir).

2) Les pollutions industrielles de l’eau sont tellement nombreuses et variées qu’en faire le tour prendrait trop de temps. Cependant, faire un énoncé des pollutions industrielles les plus fréquentes semble impératif. Ainsi, dans l’eau, telles sont les pollutions susceptibles de s’y trouver (selon l’activité industrielle) :  des matières organiques et des graisses, des hydrocarbures, des métaux, des produits chimiques de toutes sortes, des eaux chaudes et des matières radioactives.

Selon Richard Haas, biologiste et expert reconnu de l’eau, il est possible de trouver, à certains endroits, environ 143 000 molécules chimiques dans l’eau, c’est-à-dire l’équivalent du nombre de molécules chimiques créées par l’industrie chimique (source : comment purifier et revitaliser votre eau de table – Page 14) . Toutefois, le constat édifiant de ce chiffre est alourdit par le fait que seulement 4% de ces substances ont subi des tests toxicologiques complets et approfondis sur les effets causés. (source : Documentaire Arte – Quand la chimie contamine notre eau).

3) La pollution de l’eau par les pays en développement ou pays pauvres est bien pire qu’en « Occident » dans la mesure où l’exploitation des populations locales est menée par des gens avides de pouvoir et pour qui la nature est tout SAUF une priorité. Toutefois, spolier la Terre et polluer l’eau de manière ahurissante tel que c’est le cas en Inde ou en Chine ne pourra pas rester sans conséquence très longtemps. Les impacts s’en font déjà ressentir en Occident et partout ailleurs.

Dans ces pays où l’on trouve des concentrations d’entreprises à n’en plus finir et où la main d’œuvre est moins chère payée qu’un sachet de figues biologiques, les groupes pharmaceutiques font des ravages incroyables en termes de pollution. En effet, l’eau est littéralement « médicamentée », avec des concentrations près d’un 1 million de fois supérieures aux législations en vigueur en Europe (source : Documentaire Arte – Quand la chimie contamine notre eau).

4) Enfin, la pollution consumériste (c’est-à-dire la pollution résultant de la consommation), tellement énorme et grandissante de jour en jour, est également au cœur du phénomène de pollution des cours d’eau. A titre d’exemples, citons les 280 000 litres d’eau nécessaires à la production supplémentaire d’une voiture ou encore l’impact écologique d’une Toyota Prius 1,5 fois supérieur à celui d’un immense 4×4 Hummer. (La Décroissance).

Autre exemple frappant : l’association WWF a constaté que 140 litres d’eau ont été nécessaires pour produire l’équivalent d’une tasse de café sans sucre (source : empreinte eau d’un produit de consommation – WWF). Le gaspillage, lié au marketing permanent, accroît également considérablement la pollution des cours d’eau.

 

L’eau du robinet et les eaux embouteillées « classiques », des poisons à écarter de son quotidien

Si vous avez parcouru tout ce qui précède et que vous consommez de l’eau du robinet, vous pourriez être tentés de penser ceci : « Certes, la pollution des cours d’eau est un fait indubitable mais mon eau (du robinet ou en bouteille) est propre à la consommation. Les normes sont présentes pour notre santé et sécurité ». Encore une fois, si vous réfléchissez ainsi, permettez moi de vous dire que vous avez encore TOUT FAUX.

Allez, continuez à lire cet article, des solutions concrètes vont bientôt conclure cet article.

Selon le Dr DANGLOT Claude, médecin et ingénieur hydrologue, « une eau potable est une eau qui ne rend pas malade, même à long terme. Dans cette optique médicale, ni l’eau du robinet ni les eaux minérales embouteillées ne sont potables, sauf exception« .

L’eau soit-disant « potable » est en réalité une eau totalement morte et polluée, bien loin des pré-requis pour assurer santé et vitalité, encore plus loin des besoins de l’organisme à court et long termes. La pollution en aval est un fait incontestable, à l’exemple des produits alimentaires qui peuvent dorénavant contenir une dose d’OGM…

Je vous invite à consulter l’excellent reportage intitulé « Du poison dans l’eau du robinet » diffusé par France 3 le 2 mars 2012.

 

Les solutions

Maintenant, vous vous dites que c’est du délire et que vous (et peut-être vos enfants) êtes condamné à boire de l’eau rendue « insalubre » par l’homme. Là encore (promis, c’est la dernière fois), vous avez TOUT FAUX. Il faut principalement se tourner vers les eaux embouteillées dites « de source » et non « minérales ».

Si trouver une eau de source est difficile dans les supermarchés « classiques », cela n’est pas impossible. Du moins, cela n’est pas impossible de se procurer des eaux très proches des eaux de sources. Voici la meilleure (et seule eau) qu’il est possible de trouver dans les supermarchés et dont la qualité se rapproche de la perfection : Mont-Roucous

Enfin, si vous ne voulez plus faire de compromis et boire les meilleures eaux disponibles tous marchés confondus, vous devez vous rendre en magasin BIO et choisir parmi les quelques marques d’eaux proposées (cela varie selon la taille et le type de magasin BIO) : Montcalm, Rosée de la Reine, Eau des Alpes, Celtic, etc…                                

Le choix de l’eau est le choix d’un vie meilleure, plus longue et, assurément, bien plus saine.

Offrez-vous une eau de qualité car, avec l’alimentation, elle détermine la qualité et la durée de votre vie (et de celle de vos enfants).

Et rappelez-vous que, selon Thalès de Millet, « L’eau est la cause matérielle de toute chose ».

Source : http://alimentationintelligente.com/2016/03/11/leau-cet-element-si-vital-et-pourtant-tant-neglige/

Via http://lesmoutonsenrages.fr/2016/03/18/leau-cet-element-si-vital-et-pourtant-tant-neglige/

Catégorie L’eau

 

Ce documentaire sur le pouvoir insoupçonné de l’eau est tout à fait remarquable. Les particularités uniques de l’eau sont relativement méconnues, pourtant certaines personnes font pousser leur légumes avec de l’eau structurée augmentant ainsi entre autre leur rapidité de maturité ou boivent de l’eau ré-informée leur procurant des changements sur leur santé.

Certains autres bénéficient naturellement d’une eau avec un très fort potentiel vital sans le savoir et en bénéficient pour leur santé comme au Venezuela par exemple. Parallèlement, l’eau du robinet que l’on trouve dans nos villes est non seulement polluée chimiquement mais aussi structurellement. Elle devient néfaste en tous points : c’est une eau morte.

L’eau aurait également une mémoire et, d’après les chercheurs qui s’y sont intéressés, nos émotions changent la structure moléculaire de l’eau. L’eau n’est donc pas limitée à une simple formule chimique mais détient des propriétés hors du commun.

Cristaux d’une eau du robinet vus au microscope

Cristaux de la même eau, cette fois bénite dans une église

 

Cela peut paraître difficile à croire, voir un peu ésotérique et pourtant, les expériences sont reproductibles. Même le goût d’une eau peut changer selon sa structure et le nombre de clusters dont elle dispose. D’ailleurs, vous pouvez en faire l’expérience vous-même chez vous avec des tubes de céramique EM, un type de céramique particulier qui a comme propriété exceptionnelle de pouvoir éliminer toutes les informations en provenance de l´eau, comme une sorte de formatage. 

La céramique a l´aptitude naturelle de provoquer un échange d´ions et une irradiation infrarouge à grandes ondes. Je ne fournirais pas de lien pour ne pas faire de publicité mais vous pouvez en trouver sur internet. Cela ne remplace pas une filtration physique de l’eau mais ce procédé (comme tant d’autres, le vortex par exemple) le complète parfaitement.

 

Extrait officiel du film

 

Source : http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/06/le-pouvoir-secret-de-leau.html

Catégorie L’eau

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives