Archive pour la catégorie ‘DIVERS’

Compliments Gratuit

Catégorie Divers

Pour développer des outils libres au service de l’écologie et de l’intérêt général

arton5125-ab71f-540x250

 

Une éolienne en kit à moins de vingt euros, une douche qui recycle l’eau en boucle, un tracteur à pédales, un filtre antibactérien qui rend l’eau potable… Le point commun entre ces projets sociaux et écologiques ? L’open source. Des outils sans brevets, donc librement diffusables et appropriables par tous, à moindre coûts. Dans les Yvelines, des jeunes ont passé cinq semaines à développer des projets innovants, qui pourraient révolutionner nos manières de travailler, produire ou consommer. Rencontre avec ces makers qui veulent changer le monde.

 

Imaginez : dans votre salle de bain, une douche recycle l’eau en temps réel grâce à un filtre antibactérien. L’impact est loin d’être anodin avec 33 000 litres d’eau économisés par personne et par an. Dans votre cuisine, les appareils électriques ont laissé la place à des robots ménagers à énergie manuelle, activés avec une pédale. Les épluchures de fruits finissent dans le lombricomposteur d’où sort un jus qui fertilise les plantes aromatiques. Par la fenêtre, vous apercevez des légumes qui poussent dans un kit en bois que vous avez fabriqué et assemblé, vous-même, sur la base de plans open source. Car c’est là le point commun entre tous ces objets : des innovations écologiques et sociales, sans brevet, pour que chacun puisse les répliquer localement.

Ces objets – douze au total – ont été développés pendant cinq semaines au château de Millemont, dans les Yvelines [1]. Un cadre atypique pour accueillir un immense FabLab – espace partagé de fabrication – répondant au nom de POC21. POC21, c’est à la fois l’acronyme de « proof of concept » (preuve de faisabilité) et un clin d’œil à la COP21, la conférence internationale sur le climat qui aura lieu fin novembre, à Paris. « Face à l’épuisement des ressources, à la perte de biodiversité, nous avons besoin de solutions concrètes, écologiques et sociales qui sont complémentaires aux négociations [climatiques] en cours », explique Daniel Kruse, un des organisateurs de l’événement, cofondateur de Open State, collectif allemand de designers et de créateurs.

 

La fin de l’obsolescence programmée ?

Son acolyte, Benjamin Tincq, de l’association OuiShare, dédiée à l’émergence d’une société collaborative, insiste sur l’intérêt de « la fabrication décentralisée ». « Fabriquer localement des objets qui soient adaptés à des besoins spécifiques, pouvant être réparés ou améliorés par la communauté, peut mettre fin à l’obsolescence programmée ! Nous voulons montrer que d’autres modes de production et de consommation sont possibles ». Et à moindre coût, comme le montre Daniel Connell : cet inventeur de 37 ans d’origine néo-zélandaise a imaginé une éolienne à fabriquer soi-même à partir de matériaux de récupération, pour moins de vingt euros [2].

La sobriété est la règle pour ces makers, y compris sur le camp mis en place pendant cinq semaines. Parmi les lignes directrices, le zéro déchet. Face à l’immense bâtisse du château ont été installées des toilettes sèches, des douches solaires et un tas de compost. La grande majorité des participants ont dormi sous des tentes. Partout, de grands panneaux affichent les règles de vie en communauté. L’esprit participatif est revendiqué jusque dans le fonctionnement du lieu où toutes les tâches quotidiennes – courses, cuisine végan, ménage, etc. – ont été partagées.

 

Du matériel construit par et pour les utilisateurs

Relocaliser la production et favoriser la « technologie appropriée ». C’est ce qui anime le collectif Farming Soul et son projet de « Bicitractor », un tracteur à pédales conçu pour les petites et moyennes exploitations. Le collectif est parti du constat que de plus en plus de maraîchers, soucieux de ne plus recourir aux intrants chimiques, passent énormément de temps à désherber manuellement. Avec l’appui d’agriculteurs, Farming Soul a créé une machine qui permet de travailler le sol jusqu’à cinq ou dix centimètres de profondeur. Pas question de labourer mais plutôt de désherber, biner, sarcler, semer, voire récolter. « En un passage [mécanique], on désherbe quatre à cinq fois plus vite qu’à la main », explique Jean-Pierre, membre du collectif, qui a testé le bicitractor, la veille, sur des terres argileuses sous serre ».

 

Face à des tracteurs traditionnels, lourds, polluants et coûteux, il faut compter seulement 1 500 euros de matériel pour construire ce modèle de 50 kilos. Le but de Farming Soul n’est pas de vendre ce prototype open source mais de former les agriculteurs à construire leur propre matériel. « Nous avons imaginé un procédé de fabrication simple afin de favoriser l’autoconstruction et la reproduction », précise Jean-Pierre. « Ce ne sont plus les industriels qui décident et développent, mais bien les gens qui se réapproprient la définition de leurs besoins et les connaissances pour développer les machines et les chaînes de production. C’est fait par et pour les gens. » Une cinquantaine de paysans intéressés ont déjà contacté le collectif. « D’emblée, ils imaginent la manière dont ils vont l’adapter sur leurs fermes. » Pari réussi.

 

La coopération au service de l’écologie

Du carbone actif pour éliminer les produits chimiques et des membranes pour filtrer les bactéries. Ce sont les deux éléments qui ont permis à Mauricio Cordova, originaire du Pérou, de mettre au point un filtre pour rendre l’eau potable. Marqué par l’épidémie de choléra qui a fait 10 000 victimes dans son pays natal, en 1991, il rêve d’eau potable pour tous. « C’est en échangeant avec Jason [le concepteur de Showerloop, la douche antigaspillage d’eau, ndlr] que j’ai pu améliorer le filtre », confie-t-il. Réalisé en open source et une imprimante 3D, ce filtre antibactérien peut être fixé sur différents modèles de bouteille, pour un coût de un euro environ.

La coopération est une des valeurs fondatrices de l’open source. Chacun des modèles, dont les plans sont mis à la disposition de tous, peut être constamment amélioré par la communauté. « Au contact des autres makers, nous avons tout remis en question et avons développé notre module avec l’intention d’en faire un produit utile pour chacun, » confirme Milena Sonneveld, originaire de Belgique. Avec son équipe, elle travaille sur le M2, modules adaptables sur n’importe quel vélo triporteur. Il suffit de pédaler – seul ou à plusieurs – sur le vélo rattaché à une batterie pour produire et stocker de l’énergie. « L’idée c’est de créer un microréseau électrique à partir duquel tu peux développer différents usages, comme un cinéma mobile, par exemple. » Une manière de repenser la façon dont l’énergie est produite et échangée, en toute indépendance par rapport aux réseaux EDF. Dans la même veine, Joscha Winscher a développé avec quatre amis le projet SunZilla, un groupe électrogène facilement transportable dans lequel l’essence est remplacée par des panneaux photovoltaïques.

 

Article en intégralité sur Librexpression.org

http://www.bastamag.net/Un-village-d-eco-inventeurs-pour-developper-des-outils-libres-au-service-de-l#nb1

Source : http://lesmoutonsenrages.fr/2015/10/11/un-village-deco-inventeurs-pour-developper-des-outils-libres-au-service-de-lecologie-et-de-linteret-general/

Catégorie Permaculture

Magnifique !, n’est-ce pas ?


Warnok rose
Un immense merci à notre graphiste, pour son immense talent, et pour avoir si bien su capter et restituer l’esprit de « Réenchantons la terre » ….

Catégorie Divers

Il y a 2 jeux / tests de stimulation du cerveau ci-dessous. 

Le premier est assez connu.

Le second est assez intéressant.

À vous de jouer et bonne chance.

Rien ne changera dans votre vie mais vous vous amuserez quelques minutes et ça fait du bien !

Amusez-vous……. pnreez 5 mutines  puor lrie !

AUUCN  PORBELME ET VUOS !
Les mystères du cerveau humain..
lecture  =  lcetrue
cuocuo 
Si vuos pvueoz lrie ccei, vuos aevz asusi  nu dôrle de cvreeau.
Puveoz-vuos lrie ceci ?
Seleuemnt 56 porsnenes sur cnet en snot cpalabes.

Je n’en cyoaris pas mes yuex que je sios  cabaple de cdrpormendre ce que je liasis.
Le povuoir phoémanénl du crveeau  huamin. Soeln une rcheerche fiat à l’Unievristé de  Cmabridge, il n’y a pas d’iromtpance sur  l’odrre dnas luqeel les lerttes snot, la   suele cohse imotprante est que la  priremère et la derènire letrte du mot siot  à la bnone palce.

La raoisn est que le ceverau hmauin ne lit pas les mtos par letrte mias ptuôlt cmome un tuot.
Étonannt n’est-ce pas ?
Et moi qui ai tujoours psneé que svaoir élpeer éatit ipomratnt !

Combien ont réussi à lire ce paragraphe ?

 

 

Représentation d'un cerveau humain
Deuxième ci-dessous … 

Voilà de quoi stimuler ton cerveau avant de  commencer une nouvelle semaine !
Si tu arrives à lire ceci, tu as l’hémisphère gauche bien développé !
Il paraît que si vous y réussissez, cela indique  que vous avez l’hémisphère gauche bien développé et que vous êtes intelligent.
Si vous réussissez à lire les premiers mots, le cerveau déchiffre les  autres.
Amusez-vous  !

UN  B34U JOUR D’373, J’37415 5UR L4 PL4G3 37  J3  R3G4RD415 D3UX J3UN35 F1LL35 JOU4N7  D4N5 L3 54BL3.

3LL35 CON57RU15413N7 UN  CHÂ734U D3 54BL3, 4V3C  7OUR5, P4554G35  C4CH35 37 PON7-L3V15.

4LOR5  QU’3LL35  73RM1N413N7, UN3 V4GU3 357 4RR1V33 37 4   7OU7 D37RU17, R3DU154N7 L3 CH4734U 3N UN 745  D3  54BL3 37 D’3CUM3.

J’41 CRU QU’4PR35 74N7  D’3FFOR7,  L35 F1LL37735 COM3NÇ3R413N7 4  PL3UR3R, M415 4U  CON7R41R3 3LL35  COURRUR3N7 5UR L4 PL4G3, R14N7 37  JOU4N7  37 COMM3NÇ3R3N7 4 CON57RU1R3 UN 4U7R3   CHÂ734U. J’41 COMPR15 QU3 J3 V3N415  D’4PPR3NDR3  UN3 GR4ND3 L3ÇON.

NOU5 P455ON5  UN3 GR4ND3 P4R713  D3 NO7R3 V13 4  CON57RU1R3 D35 CHO535 M415 LOR5QU3  PLU5  74RD UN3 V4GU3 L35 D3MOL17, L35 53UL35  CHO535  QU1 R3573N7 5ON7 L’4M1713, L’4MOUR  37 L ‘4FF3C71ON  37 L35 M41N5 D35 G3N5 QU1  5ON7 C4P4BL35 D3 NOU5  F41R3 5OUR1R3.

Alors, cela vous dit quoi ???

Catégorie Divers

Partez pour un fabuleux voyage au-dessus des nuages en compagnie de ces funambules de l’extrême

Véritables adeptes de l’extrême, les funambules n’hésitent pas à risquer leur vie pour s’adonner à leur passion. Certains d’entre eux pratiquent leur sport dans les montagnes, à des centaines de mètres de hauteur. Ce spectacle hors du commun offre une vue magnifique sur ces personnes intrépides mais aussi sur la nature qui les entoure. SooCurious vous a concocté un florilège de clichés de funambules qui marchent au-dessus des nuages.

1-funambule-montagne

 

2-funambule-montagne

 

3-funambule-montagne

 

4-funambule-montagne

 

5-funambule-montagne

Lire la suite de cette entrée »

Les-signes-astrol-compressor

Les animaux emblématiques des Amérindiens peuvent inclure à peu près tous les animaux, et ont une représentation symbolique pour la majorité des tribus des Amériques. Dans cet article, nous nous concentrerons sur les animaux du zodiaque.

De nombreuses cultures amérindiennes croient que chaque personne a un animal qui lui est attribué au moment de sa naissance . Voici une interprétation des symboles amérindiens du zodiaque et les caractéristiques de chacun.

 

Les signes astrologiques amérindiens et leur signification

La loutre : 20 janvier- 18 février

Un peu bizarre et peu orthodoxe, la loutre est parfois très difficile à comprendre. Les méthodes des loutres étant perçues comme non-conventionnelles, ce ne sont pas les premières à être choisies pour faire le travail. C’est une grave erreur de la part des autres, parce que bien que les méthodes des loutres soient non-conventionnelles, elles sont généralement plutôt efficaces.

Oui, la loutre a une façon inhabituelle de voir les choses, mais elle est dotée d’une imagination et d’une intelligence remarquable, lui permettant d’avoir un avantage sur tout le monde. Souvent très perspicace et intuitive, la loutre fait une très bonne amie, et peut être très attentive.

Dans un environnement stimulant la loutre est sensible, sympathique, courageuse et honnête. Livrée à elle-même, la loutre peut être sans scrupules, obscène, rebelle et isolée.

 

Le loup : 19 février- 20 mars

Profondément sentimental, et complètement passionné, le loup est l’amant du zodiaque à la fois au sens physique et philosophique. Le loup comprend que nous avons tous besoin d’amour, et il est tout à fait capable d’en offrir.

Avec sa farouche indépendance, cet animal emblématique amérindien est un peu en contradiction. Il a besoin de sa liberté, mais il est assez doux et compatissant, il y a l’image du « loup solitaire » avec ce signe.

Dans un environnement stimulant le loup est intensément passionné, généreux, très affectueux et doux. Livré à lui-même, le loup peut devenir impossible, récalcitrant, obsessionnel, et même vindicatif.

 

Faucon : 21 mars – 19 avril

Lire la suite de cette entrée »

Derrière le tarot se cachent une pensée philosophique et les arts de la Renaissance italienne. Un voyage passionnant dans le passé pour décrypter les mystères d’un jeu de cartes séculaire.

Instrument privilégié de la cartomancie, encore utilisé aujourd’hui par les diseuses de bonne aventure, le tarot de Marseille exerce depuis des siècles un puissant pouvoir de fascination. Ses vingt-deux étranges figures d’atouts semblent poser autant d’énigmes. Que signifient-elles ? Qui les a créées ? Dans quel but ? Le film explore l’histoire secrète de ces cartes, à travers la Florence des Médicis, l’art de Botticelli et la philosophie de Platon. Au fil de l’enquête, le jeu énigmatique se révèle être le véhicule d’un enseignement ésotérique d’ancienne sagesse. Celui de Marsile Ficin, l’un des plus grands philosophes de la Renaissance, féru d’astrologie et qui dirigea l’Académie néoplatonicienne de Florence.

Rythmé, fourmillant d’anecdotes et visuellement envoûtant, ce documentaire explore les bibliothèques, musées, châteaux et autres églises abritant des trésors de la Renaissance italienne et de l’Antiquité grecque. Dans un voyage aux allures de thriller, Philippe Truffault et Christophe Poncet nous emmènent en Hongrie, à Paris, à Berlin, et bien sûr, à Florence. S’offre ainsi à nos yeux une fresque botticellienne que l’on croyait disparue à jamais, retrouvée dans les profondeurs d’un château hongrois. Des ouvrages vieux de plusieurs siècles sont exhumés. De grands noms de la Renaissance italienne sont invoqués… Une plongée spirituelle et artistique dans un âge d’or révolu.

 


Les Mystères du Tarot de Marseille [ARTE Documentaire]by alalumieredunouveaumonde

Tout a commencé pendant le chaud été 1910, à l’Exposition Universelle de Bruxelles.

La premiere équipe : début juillet 1910 – BRUXELLES

Ce jour là, le Duc d’Ursel, commissaire Général de l’Exposition Universelle de Bruxelles recevait dans son bureau privé un des scientifiques les plus reconnu de son temps : Nikola Tesla.

Agé de 54 ans, Nikola Tesla n’est pas un inconnu ; il est même un des plus grand génie que l’histoire ait connu. D’origine serbe, né en 1856, il a travaillé pour Thomas Edison avant d’émigrer aux U.S.A. Inventeur du courant alternatif, de la radio, des robots télécommandés qu’il fit fonctionner à Madison Square Garden, de la transmission d’énergie par les airs, de la turbine Tesla et de milliers d’autres brevets. Tesla a illuminé la Colombian exposition en 1893 à Chicago. Il a également transformé les chutes du Niagara en gigantesque générateur de courant alternatif. Raflant un fabuleux contrat à Edison lui-même. Un de ses meilleurs amis, Samuel Clemens (Mark Twain), a publié en 1889 une nouvelle, la première, sur le thème du voyage dans le temps :  » A yankee at the court of king Arthur.  » ( Il est intéressant de noter que dans ce roman, c’est la foudre, donc l’électricité, qui projette le voyageur à la cour du roi Arthur.)
Et, après avoir assisté à une de ses conférence en Angleterre, un jeune homme du nom de Herbert Georges Wells s’est précipité chez lui pour écrire un roman qui deviendra célèbre :  » The Time Machine « . Nikola Tesla, l’homme électricité, aurait donc tout pour être heureux si ce n’est qu’une chose le tracasse. En 1909, le prix Nobel fut accordé au savant d’origine italienne Marconi, pour avoir inventé la radio télégraphie.

Et Nikola Tesla sait que Marconi lui a volé son invention (fait qui sera d’ailleurs reconnu en 1943 par la justice américaine). C’est une des raisons pour laquelle Tesla dépose de moins en moins de brevets de manière officielle.

Aussi, c’est avec une certaine rancœur et un désir de revanche que le Serbe vient présenter à l’Exposition Universelle de Bruxelles une invention unique : La machine à communiquer dans le temps. 1910 est également l’année de la mort de son ami Mark Twain, ce serait une excellente occasion de lui rendre un fabuleux hommage.

Le Duc d’Ursel, qui sait que Marconi a été invité à donner un exposé sur la télégraphie sans fil au cours du mois de septembre, ne peut décemment refuser à Nikola Tesla de présenter une invention de ce calibre. Même si la situation peut devenir conflictuelle. ( Et puis, Tesla est l’ami du roi Albert I qui vient de succéder à Léopold II. Lorsqu’il n’était que prince, Albert fut fasciné par une démonstration que lui fit Tesla dans son laboratoire américain, et l’a maintes fois invité en Belgique .)

D’autant qu’il comprend très vite les phénoménales possibilités de la machine et de la fortune que peut faire le détenteur de l’engin… Aussi, il offre à Tesla de tester la machine en présence d’un nombre limité de témoins.

Il propose donc la date du dimanche 14 août 1910 vers 20.00 heures ; dans le bureau du commissariat général de l’exposition. Ce bureau se trouve juste à côté de la section électricité dans la section belge.

Cette expérience se fera en présence d’un savant belge de haut niveau, le Professeur François de Walque. Ingénieur civil des mines, ingénieurs des arts et manufactures, professeur à l’université de Liège puis de Louvain, collaborateur à la société scientifique de Bruxelles, collaborateur honoraire du Surnatéum, actionnaire de l’exposition universelle. D’une haute intelligence et d’une probité à toute épreuve, ce savant sera le juge idéal et impartial de l’expérience. Et si celle ci s’avère être positive, Nikola Tesla se verra offrir une place de conférencier au Congrès International de la mi-septembre. Le duc d’Ursel ne pouvant être présent ce jour là, déléguera son cousin, le Comte d’Ursel comme témoin. Un journaliste et une secrétaire compléteront le groupe.

Timexperience 1

Bureau du Duc d’Ursel à l’Exposition, aux environs du 15 juillet 1910

Lorsque Nikola Tesla présenta son projet au duc d’Ursel et au professeur de Walque, il s’attendait à rencontrer une certaine incompréhension. Aussi avait-il prévu une démonstration fort sommaire mais impressionnante. Il emprunta une boite d’allumettes aux témoins et en retira quelques-unes unes. Il demanda ensuite au professeur d’en briser ou d’en faire brûler 3 ou 4. Le prototype de taille réduite, qu’il déposa sur le bureau du duc, pouvait envoyer un petit objet 10 minutes dans son propre passé et lui redonner la forme qui était la sienne à ce moment. Le professeur de Walque examina soigneusement la petite machine, puis introduisit les allumettes brûlées dans la capsule temporelle et ferma cette dernière hermétiquement. Tesla mis l’appareil en marche. En dehors d’un picotement léger, le témoin qui assistait à l’expérience ne ressentit rien.

Mais quand il ouvrit le tube, les allumettes étaient à nouveau intactes.

 

Le temporisoscope. Bureau du Duc d’Ursel à l’exposition ; le 14 août 1910

Tesla qui parle couramment plusieurs langues, dont le français, a appelé son appareil le temporisoscope, c’est du moins ce que nous pensons, probablement pour faire plaisir à son ami français d’Arsonval, qui ne doit pas être totalement étranger à l’invention.

Les découvertes de Planck en 1900 et d’Einstein en 1905 – 1906 permettent à Nikola Tesla d’imaginer la théorie qui suit. Si l’on rend porteuse d’une information une onde qui se déplace plus vite que la lumière (que nous nommons actuellement un tachyon), cette information voyagera dans le temps. A condition de disposer du récepteur adéquat on pourra donc recevoir un message du futur ou du passé. Aucun déplacement ou communication temporel ne pourra se faire avant la première date de mise en fonction de la machine. Hélas !

Cette théorie fut ré-énoncée sous le nom « d’antitéléphone tachyonique » par le professeur Benford et deux collègues de l’université d’Irvine. La machine combine différents champs magnétiques pour ouvrir une brèche dans le temps. (En fait, un trou noir de dimension réduite. La création d’énergie négative à partir du vide va empêcher le trou noir de s’effondrer sur lui-même.) Les capsules temporelles sont des cylindres en laiton, ce qui semble confirmer la théorie contemporaine de Michio Kaku (Hyperspace : Michio Kaku ; Anchor books) qui dit que la forme idéale d’une machine à remonter le temps serait un cylindre.

Cette théorie unifiant la mécanique quantique et la théorie de la relativité est étudiée actuellement par Stephen Hawkings. (Nikola Tesla affirmera d’ailleurs qu’Albert Einstein se trompe en partie dans ses théories, et que la vitesse de la lumière n’est pas une limite infranchissable.) En février 1994, deux chercheurs de l’université de Yale ont réalisé la création d’énergie négative sans compensation positive (positrons), en tirant celle-ci du vide. Ce qui rend le voyage dans le temps possible matériellement. (Cette énergie permet d’empêcher l’effondrement du trou noir, et maintient ouverte la porte de passage d’une époque à l’autre. Principe de Casimir, énoncé en 1940.) Notre temporisoscope utilise un principe similaire… mais il fut conçu en 1910.

En 1906, le professeur Korn envoya également la première photo par radio. Le temporisoscope allait-il être la prochaine étape ?

Le protocole établi par le professeur de Walque proposait d’envoyer à cinq ans de là (en 1915) un code qu’il aurait choisi ainsi que deux ou trois petites choses inconnues en 1910.

Après sa mise en fonction en 1910, ce qui fut sauvé dela machine fut soigneusement enfermé dans une caisse scellée et confié au professeur de Walque. Avec pour instruction de ne pas y toucher avant le 14 août 1915. Hélas, ils n’avaient à l’époque pas pu prévoir que la première guerre mondiale empêcherait l’expérience d’avoir lieu. Et qu’une partie de la machine serait détruite durant l’expérience, pour être partiellement reconstruite au début des années 30.
Pour résoudre les problèmes d’espace-temps, le temporisoscope communique avec lui-même ; il est à la fois émetteur et récepteur.

Lorsqu’ils mirent en marche l’appareil, quelle ne fut pas leur surprise de recevoir un message de 1997, avec mes coordonnées. Malheureusement, l’état dans lequel ils reçurent le message n’était pas suffisant pour confirmer, de manière absolue, le fonctionnement du temporisoscope. Aussi, le professeur de Walque pris la décision de me la faire parvenir par son futur descendant provoquant les troubles dont je souffre dans le présent. Liés à une modification du passé, dont je suis la première victime. (Il semblerait d’ailleurs que Tesla souffrait de troubles similaires.)


La deuxieme équipe :
le 14 août 1997. Rapport d’expérience.

Si nous sommes réunis ici ce soir dans le laboratoire du Surnatéum, c’est parce que nous allons tenter de contacter l’équipe de 1910. Nous avons beaucoup hésité avant d’entreprendre cette expérience car elle n’est pas exempte de danger. Outre les paradoxes classiques liés au voyage temporel , et la science-fiction en est truffé, il nous a semblé que nous risquons de modifier la texture de notre passé, ou de sauter dans une autre dimension de l’Histoire. Mais au fond, si on pouvait prévenir l’humanité du danger que représentent des malades comme Hitler ou Staline, nous pourrions peut-être améliorer les choses durant ce siècle passé.
Nous sommes certainement un peu naïfs, ou il est plus probable que nous ne faisons que chercher un prétexte pour jouer à l’apprenti-sorcier ; je penche plutôt pour la deuxième option.
Après tout, si j’ai reçu cet engin, c’est que d’une manière ou d’une autre je l’ai remis en marche ; alors allons-y !

Dans ce journal de l’Exposition Universelle de 1910, daté du 20 août, nous avons comme page centrale un plan de l’Exposition, ce qui nous permettra de situer l’endroit où a eu lieu l’expérience. Rien n’y est dit au sujet de la réussite ou de l’échec de notre expérience.
Nous allons devoir suivre ce protocole établi par l’équipe de 1910.
Communiquer avec des gens disparus depuis longtemps est une expérience étrange… Mais pour eux nous ne sommes pas encore nés ; et après tout ils s’attendent à communiquer avec eux-même. Nous savons qu’ils vont être surpris.

Les appareils sont correctement branchés les uns aux autres, et tout est en parfait état de fonctionnement. Sauf la valise de réception qui montre quelques signes d’hésitation. C’est elle qui doit accueillir le « puits de lumière « , sortie du micro trou noir que nous allons créer.
Sont présents : Outre moi-même, il y a Benoit Drager, notre technicien qui a restauré l’appareil, Antoine Salembier, le mathématicien de l’équipe, mon assistant Nicolas Stevens. et un observateur externe indépendant.
Une dizaine d’invités, dont un historien spécialisé dans l’histoire des Expositions Universelles assistent, à une certaine distance, à l’expérience.
L’expérience est bien entendu classée « Top Secret « .

Timexperience 2Une autre curieuse expérience a eu lieu.
Le Temporisoscope possède 2 capsules temporelles. Celle placée à la gauche de la machine permet de recevoir les envois du futur, celle de droite d’envoyer quelque chose vers le passé.
Tout dépend également du type de capsules utilsées, il y a plusieurs modèles différents.
En activant la machine à 15h précise, une vibration légère de la capsule de gauche (vide lors de la mise en tension) nous a signalé l’arrivée d’un objet. C’était une petite bille de verre coloré. Cinq minutes plus tard, et sans avoir interrompu le fonctionnement de l’engin, nous avons réintroduit la bille dans la capsule de droite et il a disparu.

Rien ne se perd, rien ne se crée ?

 

Rapport d’expérience (suite) : le 15 août 1997

Maintenant que cela a été fait, et que nous avons survécu, je vais tenter de résumer notre tentative.

Nous avons commencé par brancher les divers appareils contenus dans la malle après les avoir testés.

Le protocole exigeait que nous transmettions d’abord mes coordonnées, la manière, la date et le lieu d’acquisition et enfin la date et le lieu de sa mise en fonction ainsi que deux événements historiques se passant en 1912 (soit deux ans après l’expérience).

Nous avons signalé le naufrage du Titanic qui aura lieu le 14 Avr. 1912 et le fait que le 14 Oct. 1912 Schranke tirera sur le président Roosevelt.
Nous leur avons également suggéré de supprimer un certain Adolf Hitler. Ils ne savent pas encore qui il est, mais on peut toujours essayer.

Au moment ou nous émettions le document, celui ci se modifia en passant au travers de l’appareil. Et nous pûmes lire instantanément la réponse de l’équipe de 1910.
C’est là que j’appris que dans un passé que nous appellerons ‘Temps UN’, j’ai acquis la machine en très mauvais état, et je l’ai restaurée ; mais le premier essai de transmission fut si mauvais qu’ils décidèrent de me faire parvenir l’engin par la descendance du professeur de Walque. Cette modification de mon propre passé, nous a fait rentrer dans un  » Temps DEUX « . Provoquant cette impression de dédoublement, et ces curieuses visions et prémonitions qui apparurent à la réception de l’appareil.
Curieusement, m. de Walque ne ressentait rien. Cela est probablement dû au fait qu’il vit à proximité de l’appareil depuis sa naissance.

Le protocole exigeait ensuite confirmation de leur part qu’il ne s’agissait pas d’un canular.

Ils nous ont donc envoyé un objet unique de 1910 qu’il aurait été impossible de dupliquer de nos jours.

Apparu alors dans un éclair (sorte de puits de lumière), l’abonnement à l’exposition universelle du Comte d’Ursel, témoin 1910 de l’expérience. (Nous l’avons fait expertiser, elle est authentique.)

Dans le même temps, nous avons nous aussi envoyé deux objets : l’huissier a emprunté un billet de banque neuf de 200Fb dont nous avons relevé le numéro et une boucle d’oreille en plastique (le métal voyage mal dans le temps).

Ces deux preuves physiques se sont désintégrées et brusquement la machine a explosé.

Lorsque la fumée s’est dissipée le contenu d’un journal sur l’Exposition datant du 20 août 1910 avait changé. Nous l’avions utilisé pour montrer le plan de l’Exposition.

Il expliquait maintenant que l’Exposition Universelle avait été détruite le 14 août 1910 au soir, par un mystérieux incendie qui avait ravagé le bureau du commissaire général, la section électricité, la section belge la section anglaise, et toute la kermesse. La ménagerie Boskop avait vu tous ces animaux périr, mais heureusement aucune perte humaine n’était à déplorer. Une fois de plus, notre passé s’était modifié. L’Histoire aussi.

Qu’avions nous fait ?

 

Conclusion

Il restait une petite chose que nous ne pouvions accomplir qu’à la fin de l’expérience. Il se trouvait dans le coffre et parmi les objets reçus, une boîte en fer scellée qui ne devait être ouverte sous aucun prétexte avant la fin de l’expérience sous peine de courir de graves dangers ! Quand l’huissier la descella, il constata que cette boîte contenait le billet emprunté et la perle de plastique, vieillis de près de 90 ans.

A ce moment la partie de la machine qui n’avait pas été endommagée par l’explosion se remis à fonctionner. Et un curieux message venu d’un autre temps et d’un autre lieu apparut :

Article entier : http://www.surnateum.org/french/surnateum/collection/artefacts/temporisoscope.htm

Catégorie : Divers

Depuis janvier 2015, je suis praticienne certifiée de la méthode des deux points !

Avis aux amateurs ou à ceux qui souhaitent l’expérimenter ! ….

 

« La Méthode des Deux Points »

est une méthode de transformation à partir du champ de la conscience pure.

Ludique, simple, cette méthode nous apporte la joie de vivre !!!

Cette plongée dans le champ de la conscience pure crée de nouvelles possibilités pour réharmoniser les énergies bloquées.

La Méthode des 2 Point(s) agit physiquement, émotionnellement et mentalement. Des croyances handicapantes ainsi que des pensées affaiblissantes peuvent être transformées durablement. Ces blocages et croyances sont, du point de vue de la physique quantique, des désordres dans notre champ de respiration énergétique.

Lors de l’application de la Méthode des 2 Point(s), une impulsion de conscience est donnée qui provoque un processus de transformation profond. C’est un contact magique qui vous aide à retrouver qui vous êtes vraiment.

 

Quels sont les champs d’application de la Méthode des 2 Points ?

La Méthode des 2 Point(s) apporte des ressources :

  • Dans les défis physiques.

  • Dans les conflits psychiques, stress, difficultés d’apprentissage.

  • Dans les thèmes de vie comme des problèmes de la vie de tous les jours, travail, préoccupations d’argent, maladie des animaux ou bien des dysfonctionnements matériels.

 

Tout est énergie et information dans le champ quantique

Cette méthode s’intègre facilement dans la vie quotidienne et permet des transformations immédiates qui conduisent à une vie dans la joie et l’abondance.

Dans leur activité professionnelle, des thérapeutes ont intégré la Méthode des 2 Points à leur propre spécialisation pour accélérer et renforcer leur résultats.

C’est une technique très simple qui peut être pratiquée par tout le monde quelque soit son âge et sa formation. La Méthode des 2 Points est un instrument de conscience de l’époque du Verseau.

Source : http://www.resonance-quantique.com/

 

La Méthode des 2 Points « expliquée simplement » partie 1

Lire la suite de cette entrée »

 

Magnifique Crop Circle « La Porte du Soleil » en Italie près de Turin le 23 Juin 2015 !

 

Nonobstant sa beauté, le crop-circle de cet article est remarquable par le fait que l’on peut y voir la représentation d’un code hexadécimal symbolisé par des triangles vides et/ou pleins répartis sur un cercle subdivisé en 3 trois couronnes elles mêmes subdivisées en 16 secteurs, et le tout encadré par 16 « pétales » entretoisées par des séries de 8 points (à nouveau…) vides et/ou pleins mais différents les uns des autres…

Source : http://changera.blogspot.fr/2015/07/crop-circle-du-23-juin-2015.html

Catégorie Italie

 

Cette illusion d’optique va embrouiller votre cerveau et vous provoquer d’étonnantes hallucinations

Les illusions d’optique trompent notre système visuel et aboutissent ainsi à des déformations de la réalité. Il en existe de tous genres et des plus ou moins efficaces : de la simple photo à la vidéo élaborée, tout est bon pour pousser notre vision dans ses derniers retranchements. SooCurious vous fait découvrir une vidéo qui affectera votre vision et votre perception du réel d’une façon pour le moins… étonnante ! 

C’est à l’équipe de ScienceForum que nous devons cette incroyable illusion d’optique. Pour vivre l’expérience, lancez simplement la vidéo (en HD et grand écran si possible) et lisez les lettres qui apparaissent en son centre. À la fin de celle-ci, posez le regard n’importe où autour de vous… Eh oui, tout est déformé !

Les effets ne durent que quelques secondes mais sont réellement impressionnants… Ils sont le résultat des stimulations que les différentes formes de la vidéo provoquent sur votre cerveau.

Catégorie Divers

 

 

Catégorie Divers

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives