Archive pour la catégorie ‘SUEDE’

 

 

Catégorie Environnement

 

 

 

Catégorie Suède

 

Une famille se met à manger bio, voici les effets sur sa santé

Par I Publié le 19 Mai 2015

 

En seulement deux semaines, cette famille suédoise a vu drastiquement baisser les taux de pesticides présents dans ses urines. Une étude menée par Coop, une chaîne suédoise d’épiceries coopératives.

 

Source: Capture d'écran

Source: Capture d’écran
Dans la même rubrique

 

Manger bio, tout le monde est pour. Mais en pratique, le prix des aliments et la facilité nous conduisent à consommer les produits classiques de la grande distribution.

Pour convaincre le public de franchir le pas, la chaine d’épiceries suédoise Coop a financé une étude de trois semaines sur une famille de cinq personnes, les Palmbers. La première semaine, ses membres se sont alimentés comme à l’accoutumée avec des produits ordinaires, tout en fournissant au quotidien des échantillons d’urine.

 

Pesticides dans l’organisme

Analysés par l’Institut Environnemental Suédois, ces échantillons ont révélé la présence de huit pesticides dans leurs organismes. « Nous avons découvert des insecticides, des fongicides et des régulateurs de croissance », explique le docteur Jorgen Magner, à la tête de l’étude.

Les deux semaines suivantes, la famille s’est convertie entièrement à l’alimentation biologique. De nouveaux prélèvements ont alors eu lieu. Verdict : en seulement quelques jours, presque tous les pesticides avaient disparus des organismes de la famille témoin.

 

Source: Capture d'écran

Source: Capture d’écran

 

L’étude (disponible ici ) précise cependant que les taux mesurés au début de l’expérience entraient dans la norme admise par la loi. Mais derrière ces seuils de toxicité se cache la problématique des interactions – encore inconnues – entre les molécules chimiques.

« Nous savons très peu de choses sur les effets à long terme de la consommation de nourriture traitée aux pesticides. D’autant plus lorsque que l’on sait que les produits chimiques peuvent être bien plus dangereux lorsqu’ils sont mélangés » analyse Jorgen Magner

Il est en effet très difficile d’étudier ces interactions moléculaires, du fait de la diversité génétique et des centaines de substances déjà accumulées dans nos corps. Celles-ci sont cependant suspectées de contribuer au diabète et aux allergies qui touchent la population occidentale. Alors, dans le doute, mangeons bio !

Jean-Jacques Valette
Journaliste à We Demain

 

Source : https://www.wedemain.fr/Une-famille-se-met-a-manger-bio-voici-les-effets-sur-sa-sante_a1039.html

Catégorie Nourriture

 

 

 

Connue pour exceller en matière d’environnement et d’écologie, la Suède continue d’innover et accueille désormais près de Stockholm un centre commercial, qui ne vend que des objets recyclés, créé par ReTuna.

 

Comment ça fonctionne ?

Vous vous débarrasseriez bien de quelques objets qui encombrent votre maison et dont vous n’avez plus l’usage, voire qui sont cassés ? Plutôt que de prendre la direction de la déchetterie, les Suédois vont à Eskilstuna, dans les environs de Stockholm. Là, un hangar accueille les visiteurs où des employés jugent si les objets apportés doivent être recyclés ou s’ils peuvent être réparés. Dans ce dernier cas, ils sont envoyés dans l’une des 14 boutiques spécialisées que compte le centre commercial, où ils sont entièrement retapés, avant d’être proposés à la vente.

 

Pourquoi y aller ?

Parce qu’on y trouve de tout ! Du vélo au cadre photo en passant par les vêtements, de nombreux objets sont ainsi recyclés et disponibles à l’achat. Autre argument non négligeable : en déposant des objets dont vous n’avez plus besoin et en achetant des biens de seconde main, votre consommation prend du sens. Vous devenez un véritable acteur social et environnemental.

 

 

Consommer autrement

Car si la démarche est écologique, elle cherche aussi à pousser les habitants à consommer autrement, à en finir avec l’économie linéaire qui incite à utiliser des ressources toujours nouvelles et à jeter le produit créé, au profit de l’économie circulaire : faire du neuf avec de l’ancien.

Si ça marche, c’est que les textes de lois promettent une fiscalité incitative aux personnes qui choisissent de recycler leurs objets au lieu de les jeter, mais aussi parce que les mentalités changent. Acheter d’occasion n’est plus perçu négativement. Au contraire, c’est valorisant, ainsi que le souligne Anna Bergström, directrice du centre Retuna recyclage Galleria : « Lorsque vous quittez les lieux, vous devriez sentir que vous avez fait quelque chose de bien pour l’environnement et le climat ».

Source : http://dailygeekshow.com/centre-commercial-suede-objets-recycles/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2017-05-09

 

Catégorie Suède

 

 

La Suède manque de déchets. Du coup, elle est obligée d’en importer

 

Victime de son succès, la Suède doit désormais traiter les ordures des autres pour poursuivre sa belle politique de valorisation énergétique.

La Suède recycle si bien ses propres déchets qu’elle importe désormais ceux de ses voisins. Une situation invraisemblable qui illustre bien tout le chemin parcouru par ce pays scandinave en matière d’écologie.

 

Source : Shutterstock

 

Depuis 2012, la Suède a entrepris d’acheter des ordures à ses voisins. Pourquoi ? Parce qu’elle en manque, tout simplement. Là-bas, seul 1% des ordures ménagères atterrit à la décharge, contre 38% en moyenne en Europe. Tout le reste est soit recyclé (36%), soit composté (14%), soit incinéré pour faire fonctionner les centrales (49%). Or, c’est précisément pour pouvoir continuer de fournir ses habitants en chauffage et en électricité que la Suède doit désormais importer des déchets…

Les centrales alimentées par les ordures (alternative aux énergies fossiles) fournissent déjà assez d’électricité pour 250 000 foyers, et de chauffage pour 810 000 foyers. Seulement voilà, le recyclage explosant, la matière première locale ne suffit plus.

 

Source : Shutterstock

 

Pour vous donner une idée, sachez que la Suède a dû importer 1,3 million de tonnes de déchets en 2015 et que son objectif est d’atteindre les 2,3 millions de tonnes d’ici à 2020. À ce stade, l’essentiel de la « marchandise » proviendrait de Norvège et d’Angleterre.

 

Voici ce que confiait Catarina Ostlund, conseillère principale de l’Agence suédoise de protection de l’environnement, en 2012 :

« Valoriser des déchets au sein d’usines jouissant d’une importante efficacité énergétique est un pari judicieux dans un monde où le prix de l’énergie ne cesse de grimper et alors que nous pourrions être confrontés à une pénurie de combustibles. Toutefois, il est aussi important pour la Suèdede trouver des moyens de réduire sa production de déchets et d’augmenter leur recyclage. Mais, à court terme, la valorisation énergétique des déchets est une bonne solution. »

 

Source : Shutterstock

Source : http://positivr.fr/suede-importe-dechets-recyclage-centrales/

Catégorie Environnement

 

maison-ecologique-autosuffisante-suede-une

 

De plus en plus, les architectes travaillent d’arrache-pied pour construire les maisons de demain, qui seront aussi saines pour l’Homme que pour l’environnement. La Nature House en Suède en est le parfait exemple : autosuffisante et écologique, celle-ci produit plus d’aliments que de déchets.

Conçue par les architectes du cabinet Göteborg Tailor Made Arkitekter, la Nature House Uppgrenna se situe dans le sud de la Suède, non loin du lac Vättern. Prenant l’aspect extérieur d’une grande maison typiquement suédoise avec ses murs de couleur rouge terre, elle possède en son sommet un toit sous forme de verrière qui rappelle l’architecture d’une serre. Un charme incontestable qui abrite un lieu destiné à faire coexister les hommes et les plantes en parfaite harmonie.

 

maison-ecologique-autosuffisante-suede-1

 

Divisée en deux parties, cette maison autosuffisante dispose d’un côté destiné à la vie quotidienne des habitants : un spa, un restaurant, des salles de réunion et des chambres d’hôtes. L’autre côté, quant à lui, est destiné aux plantations de fruits et légumes et dispose même d’un étang et d’une cascade : cette partie a pour but de produire les aliments consommés par les habitants et les visiteurs de cette maison hors du commun.

Ainsi, la Nature House est (presque) totalement autosuffisante en termes d’alimentation. L’architecte Frederik Olson qui a été en charge du projet explique ainsi à nos confrères du site Dezeen : “Notre vision : construire des maisons “autodurables” qui produisent des aliments plutôt que des déchets. Vivre dans une serre encourage un mode de vie durable et non toxique.”

 

maison-ecologique-autosuffisante-suede-3

 

A noter également que la Nature House n’est pas connectée aux réseaux d’égouts et qu’elle réutilise ses eaux usées grâce à un système d’irrigation fermé. Autrement dit, elle utilise ses eaux, les recycle, les nettoie et les utilise à nouveau. De la même façon, l’éclairage des parties communes se fait grâce à des panneaux solaires.

 

maison-ecologique-autosuffisante-suede-2

 

maison-ecologique-autosuffisante-suede-4

Lire la suite de cette entrée »

Catégorie Dans le monde ….

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives