Archive pour la catégorie ‘DANS LE MONDE’

 

« Vous avez remarqué que toute chose faite par un indien est dans un cercle. Nos tipis étaient ronds comme des nids d’oiseaux et toujours disposés en cercle. Il en est ainsi parce que le pouvoir de l’Univers agit selon des cercles et que toute chose tend à être ronde. Dans l’ancien temps, lorsque nous étions un peuple fort et heureux, tout notre pouvoir venait du cercle sacré de la nation, tant qu’il ne fut pas brisé.

Tout ce que fait le pouvoir de l’Univers se fait dans un cercle. Le ciel est rond et j’ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle et que toutes les étoiles le sont aussi. Les oiseaux font leur nid en cercle parce qu’ils ont la même religion que nous. Le soleil s’élève et redescend dans un cercle, la lune fait de même, et tous deux sont rond.

Même les saisons forment un grand cercle dans leur changements et reviennent toujours là où elles étaient. La vie de l’homme est dans un cercle de l’enfance jusqu’à l’enfance, et ainsi en est-il pour chaque chose où l’énergie se meut. »

Hehaka Sapa, ou Black Elk, indien Oglala, branche des Dakotas (Sioux)

 

 

 

Sur cette 2° vidéo, le montage est déplaisant, et le tire erroné, mais la paroles intéressantes ….

 

Catégorie Conscience

 

 

À des années lumière de notre mode de vie, on trouve encore des peuples vivant en harmonie avec la nature. Indiscutablement, les Bajau en font partie.

 

 

Certains peuples sont littéralement fascinants. Prenez les Bajau par exemple : non seulement ils vivent sur l’eau mais, en plus, ils ont un mode de vie aux antipodes du nôtre, en harmonie parfaite avec la nature. La preuve avec ce magnifique reportage plein de surprise et de poésie.

Le peuple Bajau n’a pas de nationalité. Il vit près de Bornéo dans un village marin qui ne figure sur aucune carte et reste complètement hors du monde et du temps, sans horaires ni calendrier.

 

bajau-peuple-eau-borneo-video-3
Crédit photo : Papa Annur / Shutterstock.com

 

Autre particularité (particulièrement rare) les Bajau n’ont pas de chef ! Ils n’ont besoin d’aucune hiérarchie et, pour eux, un homme égale une femme.

En fait, le peuple Bajau vit en totale liberté, en communion permanente avec la nature. France 2 lui a récemment consacré un petit reportage et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on est captivé par autant de beauté et de sagesse.

 

Regardez :

 

Les Bajau ne savent ni lire, ni écrire, et n’ont pas accès au confort moderne pas plus qu’aux dernières technologies. Mais ils vivent dans l’un des plus beaux endroits du monde sans chef, sans contraintes et sans la pression du temps…

 

bajau-peuple-eau-borneo-video-4
Crédit photo : Mejini Neskah / Shutterstock.com

bajau-peuple-eau-borneo-video-6

 

bajau-peuple-eau-borneo-video-7
Crédit photo : badins / Shutterstock.com

Lire la suite de cette entrée »

 

De l’humour, les 25 premières minutes ….

L’ensemble de très haute qualité …

 

 

Et aussi, François Asselineau …

 

 

 

Tous les jours, cet homme dévoué conduit plusieurs heures pour apporter de l’eau aux animaux sauvages assoiffés et en danger de mort.

Dans le parc national du Tsavo au Kenya, on attend désespérément qu’il pleuve. Mais les mois passent et toujours pas la moindre goutte d’eau à l’horizon… Les effets du réchauffement climatique auront-ils raison de la faune kényane ? Rien n’est moins sûr grâce à cet homme…

Patrick Kilonzo Mwalua, surnommé « l’homme eau« , parcourt près de 45 kilomètres quotidiennement pour apporter de l’eau aux animaux sauvages.

 

Crédit photo : Patrick Kilonzo Mwalua

 

Au volant de son camion-citerne, il fait preuve d’un dévouement incroyable au péril sa vie en s’engouffrant, seul, dans la savane aride pour délivrer plus de 11 000 litres d’eau aux animaux assoiffés.

 

Crédit photo : Patrick Kilonzo Mwalua

Cela fait 5 mois que Patrick vient en aide aux animaux. Les troupeaux de buffles, d’antilopes, de zèbres et d’éléphants l’attendent patiemment. Dorénavant, il est connu comme le loup blanc :

« La nuit dernière, j’ai trouvé 500 buffles qui attendaient l’eau. Quand je suis arrivé, ils pouvaient sentir l’eau. Ils sont venus jusqu’à moi et ont commencé à boire alors que je me tenais juste là. Ils étaient si excités. »

 

Crédit photo : Patrick Kilonzo Mwalua
Crédit photo : Patrick Kilonzo Mwalua
Crédit photo : Patrick Kilonzo Mwalua

Lire la suite de cette entrée »

 

Le jeudi 23 mars 2 017 à la librairie Topiques

 

Très intéressant …

 

 

L’émission de télévision à laquelle François Asselineau renonce en fin de cette 2° partie, est « On n’est pas couchés » de France 2.

 

 

Catégorie Société

 

 

 

Catégorie Chili

 

 

Catégorie Australie

 

 

A voir les 32 premières minutes …

 

 

Catégorie Habitat

 

 

 

Catégorie Italie

 

 

 

Pendant 25 ans, Anil et Pamela Malhotran ont racheté en Inde des terres revendues par leur propriétaire en raison des rendements décroissants et de la perte de rentabilité. Sur ces espaces devenus inexploitables pour les agriculteurs, ils ont fait ressurgir un écosystème entier sous la forme d’une forêt. Cette expérience est une réussite encourageante qui nous confronte cependant au malaise social que traverse le monde paysan dans ce pays.

Anil et Pamela Malhotran se sont connus aux États-Unis, où ils se sont mariés en 1960. En 1986, ils décident de retourner en Inde et acquièrent en 1991 un terrain de 14 hectares situé à proximité de la ville de Brahmagiri, au sein d’une région dans laquelle l’environnement est particulièrement dégradé. Au sud de l’État de Karnataka, dans les campagnes et forêts, « les quantités de pollution étaient importantes », décrit le couple. Partout, l’eau était souillée et les animaux disparaissaient sous l’avancée des hommes. « Le lobby du bois est très présent localement et la rivière était polluée. Mais personne ne semblait y prêter attention. C’est à ce moment que nous avons décidé de faire quelque chose pour remettre en état la forêt ».

 

 

Une oasis de biodiversité

Anil et Pamela Malhotran ont donc transformé ces terres en un espace naturel protégé privé. Afin de restaurer la nature, ils ont planté des espèces indigènes d’arbres et de plantes : progressivement, au rythme des saisons, les sols ont repris vie, permettant à la faune et la flore de s’épanouir et à la nature de se régénérer. Les cours d’eau en ont également profité. Grâce aux arbres, ceux-ci assainissent les sols et l’eau devient à nouveau potable. Une nouvelle positive dans un pays où le stress hydrique est important. Leur investissement porte aujourd’hui ses fruits : le sanctuaire de 22 hectares attire des espèces sauvages qui avaient pourtant disparues de ces terres, certaines étant même en voie d’extinction. Parmi elles, tigres, léopards, éléphants et nombreuses espèces d’oiseaux.

Le couple a continué à acheter des nouvelles terres, si bien qu’au total la zone englobe 120 hectares à ce jour (300 acres). Dans la majorité des cas, il s’agit de terres agricoles qui ont perdu leur fertilité suite à une surexploitation et à l’utilisation de pesticides, deux pratiques à l’origine de la fragilisation des sols. De ce fait, ces terres ont peu de valeur aux yeux des producteurs et s’achètent à bon prix. De plus, avec les rendements agricoles décroissants de ces terres, les coûts de production devenaient insupportables pour les fermiers qui en avaient la possession.

 

 

 

Financement du projet par l’intermédiaire d’une fondation

La réalisation du projet a été malgré tout le fruit de dépenses importantes. Dans un premier temps, les terrains ont été achetés par le couple lui-même. Afin de pouvoir financer le projet durablement, ils ont par la suite initié la création d’une ONG, le Save Animals Initiative Sanctuary Trust. Dans ce cadre, ils ont mis sur pied un programme de protection de la nature qui est désormais associé à des cycles de conférences. Sur place, les visiteurs se voient offrir la possibilité de séjourner dans des éco-habitations et de participer à la protection du milieu tout en s’instruisant. Une forme d’écotourisme équilibré dont les fruits préservent les lieux.

 

Contraintes locales

La réalisation du projet ne s’est pas faite sans difficultés. Le couple a été confronté à certaines contraintes, en raison notamment de la crise sociale que traverse le monde paysans en Inde. Parfois, ils ont eu des difficultés à racheter les terres : les fermiers étaient tellement endettés, que les titres de propriété revenaient de droit aux créanciers. À d’autres moments, leur projet a pu être critiqué par les populations locales, qui ne comprenaient pas forcément le sens de leurs interventions. Cet élément rappelle à quel point ce type de projet peut heurter, si les habitants n’arrivent pas à s’y identifier. En effet, protéger la forêt ne coule pas toujours de source quand l’inquiétude de certains villageois est la survie ou la production de nourriture. Il y a pourtant un lien direct entre la qualité des terres productives et l’équilibre environnemental des lieux. Les interventions doivent donc nécessairement se faire en association avec les habitants et dans le respect de leurs pratiques ainsi que de leurs savoirs, afin d’éviter des situations légitimes de méfiance et de rejet.

 

 

Dans ces régions, les fermiers ont été contraints par le passé d’abandonner des pratiques traditionnelles, notamment sous la pression du marché global agricole. Fluctuations des prix des matières premières, endettement et sécheresses liées au changement climatique expliquent en grande partie pourquoi les fermiers se retrouvent dans des situations désespérées. D’autant que les populations sont soumises à une pauvreté croissante qui est accentuée par un système agricole qui privilégie les grandes exploitations aux petites fermes, et qui pousse à la monoculture industrielle  – pourtant peu résiliente et coûteuse à moyen terme. Autant de facteurs qui expliquent pourquoi les fermiers se tournent vers des techniques agricoles qui les entraînent dans une spirale sans fin d’accumulation de dettes, observée également dans les campagnes françaises. Dans ce contexte, les problèmes environnementaux sont un sujet épineux et sensible qui posent des questions économiques et sociales difficile à traiter. Dans leur tentative de trouver un juste équilibre et un retour de la biodiversité, Anil et Pamela s’en sortent plutôt bien.

 


Sources : indiatimes.com / saysanctuary.com / treehugger.com / youtube.co

Via : https://mrmondialisation.org/inde-ce-couple-rachete-des-terres-steriles-pour-y-planter-une-foret/?utm_source=actus_lilo

Catégorie En Inde

 

 

 

 

Catégorie France

 

 

à partir de 39 minutes …

 

 

Diffusé en direct le 14 mars 2017

 

SOMMAIRE

Sur Ordinateur les temps ci-dessous sont cliquable

00:00 Six Videos d’Animations « Quel est le Programme »
25:22 Démarrage de la Présentation par François ASSELINEAU
31:27 Rôle DU CHEF D’ETAT défini par La Constitution
34:25 Art.14 Vision de la place de la France dans le Monde ?
36:05 Art.16 Peut donner Les Pleins Pouvoirs au Président
37:15 Tous les AUTRES Candidats ont des ProgrammeS de 1er Ministre

 

39:00 ➽ 🇫🇷 Le PROGRAMME Présidentielle de François ASSELINEAU🇫🇷 (pas des Législatives)
*******
0:47:49 ➠ Etre l’Arbitre au dessus des Partis
`0:56:19 ➠ Fonctionnement et Continuité de l’Etat
1:00:03 ➠ Le garant l’Indépendance Nationale
1:07:15 ➠ Le garant l’Intégrité Nationale (Les EURO-Régions)
1:10:57 (Journalistes : Mais qui est complotiste ?)

1:19:50 ré-Ecoutons ensemble Philippe SEGUIN 1992 sur l’UE
1:26:05 ➠ Le Garant des Traités
1:27:37 (Un Président peut-il bafouer les traités ?)
1:28:45 ➠ Assurer le Rayonnement de la FRANCE
1:31:40 La FRANCOPHONIE dans le monde
1:32:09 « j’ai UNE BONNE NOUVELLE à vous annoncer… »
1:33:27 Video : https://www.youtube.com/watch?v=lIgy8…
1:37:55 ➠ Paix Mondiale et Politique de Défense de la France

 

1:40:21 ➽ 🇫🇷 Aperçu du PROGRAMME Législatif de l’UPR 🇫🇷
*******
1:44:45 ➠ Introduction programme du Conseil National de la Résistance
1:44:35 ➠ Eviction des Féodalités Economique et Financière
1:48:05 « Est-ce un Programme de gauche ou de droite ? » NON c’est…
1:49:58 ➠ Réduction du Millefeuille Administratif
1:55:37 ➠ LE MAIRE une force dans l’organisation administrative
2:01:25 Ce que SEUL l’UPR peut proposer… (pas de compte à rendre)
2:02:31 ➠ Les Economies en MILLIARDS d’Euros : 52Mds
2:06:06 ➠ la Baisse Rapide et Profonde du CHOMAGE…
2:08:45 « On s’appauvrirait en sortant de l’Euros ? »
2:10:30 ➠ Relance de la Consommation et augmentation du SMIC

2:12:40La Politique AGRICOLE, Une nouvelle jeunesse
2:15:20 Protection de la production nationale et la PNA
2:16:17 Qualité, Revenu Digne, Prix Minimum, Fond, Production Local
2:17:30 Création plateforme Internet d’Echange
2:17:50 Autosuffisance Alimentaire NATIONALE
2:18:17 Biodiversité, Permaculture…
2:20:10 Interdiction des OGM
2:20:27 Libérer le commerce des semences anciennes et interdire leur brevetage
2:21:00 REFUS des normes UE des fruits et légumes

2:24:04Politique pour L’ENVIRONNEMENT
2:25:27 La question du Nucléaire
2:26:30 Sortir de l’UE aussi pour une question environnementale
2:29:08 Gestion des Ressources Françaises
2:29:55 Préservation des Paysages Français
2:30:08 Les Eco-constructions
2:31:30 Stocks stratégiques et Autonomie
2:31:52 Lutte contre le Gaspillage d’Energie, Taxe Verte à l’importation
2:33:20 Arrêt des Exports dangereux vers les pays Tiers
2:33:40 Perturbateurs Endocriniens
2:34:30 Aller plus loin que la COP 21
2:35:50 Lutte contre l’Obsolescence programmé : Taxe !

2:36:15Politique pour LA SANTÉ
2:37:15 Protéger la Sécurité Sociale !
2:42:50 Pas de Médecine différente pour les Riches et les Pauvres
2:45:00 Contrôle des médicaments et leur tarification
2:46:45 Protection des lanceurs d’Alertes et Recherche Publique
2:47:20 Vaccin : Garantir l’accès au DTP (devenu introuvable)
2:47:30 Rehausse des Salaires du personnel des hôpitaux
2:48:53 Médecine Accessible sur le Territoire
2:51:40 Médecine DOUCE et Alternative
2:53:18 Liberté de prescription, paiement des honoraires par le malade

2:53:56Politique pour LA SÉCURITÉ
2:53:57 Plan Quinquennal Police et Gendarmerie
2:55:41 Arrêt de la privatisation rampante de la Sécurité Nationale
2:56:00 Arrêt de la tolérance des zones de non-droit en France
2:57:04 Arrêt de la Promotion de VIOLENCE
3:00:15 Arrêt des Guerres Illégales dans le monde
3:01:00 Rétablissement du Secret des correspondances
3:04:40 Fin de l’humiliation du peuple Français par son Président
3:07:35 Video Obama https://www.upr.fr/?p=31875&v=RVh1iXN…
3:07:54 Le Peuple Américains reste un peuple Ami
3:08:45 Interdiction du Puçage des êtres humains
3:11:50 Fin de l’Etat d’URGENCE Permanent !

3:14:40🇫🇷 « POURQUOI ME FAIRE CONFIANCE ? » 🇫🇷
3:21:17 Président cela Exige de l’expérience, de la dignité, …
3:24:27 Quel est le candidat qui a…
3:25:33 Mon engagement depuis 10ans
3:27:30 Etre un bon gestionnaire
3:29:57 Proverbe : « Qui paie commande ! »
3:30:42 Interdiction des prêts bancaires aux Partis
3:35:15 « ASSELINEAU : Encore un ENArque ??? »
3:39:40 Conclusion
3:43:17 Hymne National 🇫🇷

Pour adhérer à l’Union populaire républicaine : https://www.upr.fr/mode-adhesion

 

Catégorie France

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
  • Erica dans ACCUEILUn immense merci pour votre retour, Delphine !
  • Kochert dans L’ASSOCIATIONBonjours J ai été très sensibilisée lorsque je suis tombée par hasard sur un tableau de votre petite Iris ,je
  • CHRETIEN dans ACCUEILComment vous remercier pour cette idée magnifique ?! Car c'est grâce à des Êtres tels que vous, éveilleurs de conscience,
  • Laurence dans Michelle Brémaud – GuérisseuseBonsoir, l'adresse fb ne figure pas sur le site,est il possible de joindre tout de même Michelle Brémaud? Merci
  • gisele dans AUDE – LA FORET ENCHANTÉE DE NÉBIAS (m.à.j)tres joli site belle balade en famille mais revoir le balisage car on tourne en rond un momment
Catégories
Archives