Archive pour la catégorie ‘NOUVELLE ZELANDE’

 

En Nouvelle-Zélande, des lapins de garenne sont montés sur les dos de moutons afin d’échapper à une inondation. Voilà comment «l’esprit d’équipe» fonctionne dans le monde animal, un bon exemple pour tous.

Des moutons sont venus en aide à des lapins de garenne victimes des inondations en Nouvelle-Zélande. Perchés sur les dos des ovins, les petits mammifères se déplaçaient à travers des zones inondées, signale jeudi l’agence Associated Press.

Ce comportement inhabituel des animaux a attiré l’attention du fermier néozélandais Ferg Horne, 64 ans, qui travaille depuis qu’il a quitté l’école à 15 ans et qui n’a jamais rien vu de tel.

Selon l’homme, il conduisait des moutons de son voisin d’une zone inondée, lorsqu’il a remarqué des formes sombres dans le troupeau. M.Horne a admis avoir été surpris, parce que son voisin n’avait jamais eu de moutons noirs.

«Tout d’abord, je ne pouvais pas le croire», a-t-il indiqué en ajoutant qu’il avait immédiatement pris son smartphone pour prendre des photos.

 

 

Quand l’agriculteur s’est approché, il a vu que trois lapins étaient montés sur des brebis. Il a noté que finalement il avait conduit les animaux dans un endroit sûr et a ajouté que les lapins se sentaient à leurs aises sur le dos des moutons.

Les lapins sont considérés comme des nuisibles par les agriculteurs en Nouvelle-Zélande, et M.Horne a avoué que généralement quand il en voyait un, il lui tirait dessus.

«Mais ils ont montré tant d’ingéniosité, j’ai pensé qu’ils méritaient de vivre, ces lapins», a-t-il fait remarquer.

 

Source : https://fr.sputniknews.com/insolite/201707271032417792-entraide-monde-animal-moutons-sauvet-lapins-inondation/

Catégorie Animaux

 

 

Là où la pollution lumineuse n’existe presque pas …

 

 

Si on connaissait la beauté des paysages de la Nouvelle-Zélande, le pays cache une autre merveille : son ciel. La nuit, les étoiles y livrent un spectacle féérique capturé pour notre plus grand plaisir dans un superbe time-lapse.

La Nouvelle-Zélande a la chance de profiter d’une faible pollution lumineuse et de ciels aux nuits sombres. Même malgré ses villes, la Voie Lactée y est visible à l’oeil nu et il n’y a pas besoin de s’éloigner des habitations pour pouvoir y admirer toute la beauté des ciels étoilés.

 

Source : http://dailygeekshow.com/ciel-etoile-nouvelle-zelande-video/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2017-07-05

Catégorie Nouvelle-Zélande

 

 

 

 

Catégorie Nouvelle-Zélande

 

 

Catégorie Nouvelle-Zélande

 

 

Situé dans le Sud-Ouest de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, le Milford Sound est un fjord qui doit son nom au port naturel gallois nommé Milford Haven. Entre pics montagneux, falaises vertigineuses, cascades magnifiques et nature luxuriante, ce lieu extraordinaire attire chaque année toujours plus de touristes.

Les Maori, qui s’installèrent dans la région dès l’an mille, ont traversé le Milford Sound afin de gagner la baie d’Anita, c’est ainsi qui l’ont baptisé Piopiotahi ce qui signifie littéralement « L’endroit du Thrush chantant », nom d’une espèce d’oiseau désormais éteinte. Décrit par Rudyard Kipling comme la “huitième merveille du monde”, le Milford Sound a été sculpté par les glaciers pendant l’ère glaciaire.

Situé dans le Sud-Ouest de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, cet endroit merveilleux donne sur la mer de Tasman. Les eaux du fjord sont peuplées de nombreux cétacés, on peut y voir des baleines, des phoques ou encore des dauphins.

Cet endroit extraordinaire comprend également le parc national de Fiordland inscrit avec d’autres parcs néo-zélandais au patrimoine mondial de l’UNESCO sous le nom de “Te Wāhipounamu”. Les parois des montagnes qui encadrent le Milford Sound sont impressionnantes, par endroits elles atteignent 1 200 mètres et culminent à 1 692 mètres d’altitude à Mitre Peak, 1 517 mètres à The Elephant et enfin 1 302 mètres à Lion Mountain. La profondeur maximale du fjord dépasse les 400 mètres.

 

Milford Sound, Nouvelle-Zélande via Shutterstock
Milford Sound, Nouvelle-Zélande via Shutterstock

 

Le Milford Sound est un endroit à couper le souffle, plaisant à visiter quelles que soient les conditions météorologiques. Lorsqu’il pleut au Milford Sound, ce qui est très fréquent dans la région, les cascades qui chutent parfois sur plus de 1000 mètres semblent se multiplier, offrant ainsi un spectacle inédit. Aujourd’hui, cet endroit est l’un des premiers sites touristiques de Nouvelle-Zélande en nombre de visiteurs.

 

Milford Sound, Nouvelle-Zélande via Shutterstock
Milford Sound, Nouvelle-Zélande via Shutterstock

 

Milford Sound, Nouvelle-Zélande via Shutterstock
Milford Sound, Nouvelle-Zélande via Shutterstock

 

Milford Sound, Nouvelle-Zélande via Shutterstock
Milford Sound, Nouvelle-Zélande via Shutterstock

Lire la suite de cette entrée »

 

La Waitomo Glowworm Caves est une grotte bordée d’une rivière et se nichant au cœur de la Nouvelle-Zélande. Considérée comme l’une des plus célèbres de la région qui en recèle pourtant plus de 300, cette grotte émerveille par sa bioluminescence exceptionnelle due aux vers luisants bleus qui s’y cachent. SooCurious vous emmène à la découverte de cette voie lactée enfouie dans les entrailles de la Terre. 

La Waitomo Glowworm Caves a été découverte par un ancien membre de la tribu Maori Tane Tinorau, en 1887. On compte aujourd’hui près de 300 grottes dans cette région de l’île du Nord. Cette grotte particulière a été ouverte aux touristes en 1889 afin de faire découvrir de véritables merveilles enfouies à quelques dizaines de mètres sous la surface.

En s’enfouissant dans ces grottes, nous sommes assaillis par des créations de Mère Nature comme ces centaines de stalactites et stalagmites.

Il faut ensuite passer par la “cathédrale”, une chambre de 18 mètres et d’un écho impressionnant.

 

nouvelle zelande grottes

 

Puis en embarquant sur une barque, nous suivons le courant d’une rivière qui mène vers l’inconnu. Là, c’est la voie lactée qui nous ouvre les bras. Des lumières parsèment plafond et murs de la Waitomo Glowworm Caves.

 

Waitomo-Glowworm-Caves-une-grotte-recouverte-de-vers-luisants-en-Nouvelle-Zélande-photo-03

 

Ces merveilles naturelles sont dues aux millions de vers luisants bleus (ou Arachnocampa luminosa) qui s’illuminent pour attirer leurs proies lorsqu’ils ont faim.

 

Waitomo Glowworm grotte-11

 

Ainsi, il est strictement interdit aux visiteurs de prendre des photos et il est conseillé de se montrer discret pour ne pas troubler ces petites bêtes bioluminescentes.

Waitomo-Glowworm-grotte-12

 

Chaque jour, des estimations sont faites sur la quantité précise de touristes qui auront accès à la grotte, afin de ne pas perturber la tranquillité des vers luisants, qui redoutent bruits et lumière, et “s’éteignent” alors pour plusieurs heures lorsqu’ils se sentent en danger.

Waitomo Glowworm grotte-3

Lire la suite de cette entrée »

 

Catégorie Animaux

 

La Nouvelle-Zélande, cette île située dans l’hémisphère sud à côté de l’Australie, est une terre qui fascine à bien des égards. Peuplée au départ par le peuple maori, le pays regorge de paysages naturels sublimes et très bien préservés. Parmi les sites les plus appréciés, la plage de Koekohe vaut le détour. Étendue de sable peuplée de roches parfaitement rondes, elle fascine autant qu’elle interroge. SooCurious vous dévoile les secrets de ce lieu intrigant.

La plage de Koekohe est une des merveilles de la partie du sud de l’île néo-zélandaise. Située à une heure de route de Dunedin, dans la région de l’Otago, cette plage est composée de rochers ronds appelés les « Moeraki boulders » (du nom du village voisin). Ces formations étonnantes sont l’atout majeur de ce site naturel exceptionnel.

Semblables à des boulets de canon, ces petits rochers font 50 centimètres de diamètre. Mais les plus gros d’entre eux peuvent mesurer jusqu’à deux mètres de diamètre et peser sept tonnes. La légende maorie voudrait que ce soit à la base des paniers à anguilles qui se sont métamorphosés. Leur forme ronde et leur aspect lisse soulèvent de nombreuses interrogations. Comment ces rochers se sont formés ?

Pour les plus excentriques, les « Moeraki boulders » seraient des gros œufs de dinosaures ou de dragons. A première vue, cette théorie est farfelue. Pourtant, ses défenseurs sont nombreux. Ces derniers s’appuient sur le fait que des squelettes de dinosaures ont été trouvés à proximité de la plage en 1987 (un mosasaure et un plésiosaure). Cette théorie est également appuyée par l’aspect intérieur de ces rochers.

visu-nz-2

Lorsqu’ils sont fendus, on constate que le cœur de la pierre est couleur miel, comme un œuf fossilisé. D’autres théories encore plus folles existent, comme celle qui affirme que ces rochers sont des œufs déposés par une espèce extraterrestre. On peut passer les hypothèses bibliques affirmant que ce sont des boules de feu tombées du ciel. La théorie la plus vraisemblable est bien moins fantasque.

Selon des spécialistes, les « Moeraki boulders » sont des dépôts de calcite autour de noyaux de boue fossilisés. L’érosion dans le sable avec des coquillages et d’autres débris serait responsable de ces formations rocheuses. Elle aurait eu lieu 60 millions d’années plus tôt. Les dinosaures n’auraient donc rien à voir là-dedans. Néanmoins, certaines zones d’ombre subsistent encore. Récemment des structures similaires ont été trouvées sur Mars.

visu-nz-3

Les « blueberry rocks » ont en effet la même forme parfaitement ronde. En outre, un scientifique, le docteur C.J Ransom, est parvenu à reproduire des formes similaires (de petite taille) en soumettant des particules de poussière à de puissants champs électriques. Par ailleurs, les chercheurs se demandent comment les boulders peuvent avoir cette forme totalement sphérique à cause de l’érosion alors que la base devrait être tassée. Cela fait partie du mystère de ce lieu.

En tout, il y a une cinquantaine de rochers sur la plage de Koekohe. Le site attire à la fois les enfants qui jouent à sauter sur les rochers ou à cache-cache et les adultes qui peuvent prendre des photos superbes. Il faut cependant savoir qu’à marée haute, les rochers disparaissent presque entièrement sous l’eau.

visu-nz-1

Il est donc intéressant de regarder les marées. Le site est très prisé en été, avec le beau temps. Il est possible de pique-niquer sur la plage ou encore d’aller manger au restaurant « La Fleur » (très réputé pour la fraîcheur de ses poissons). Les amateurs d’animaux pourront apercevoir des oiseaux marins ou des otaries près de la plage.

 

visu-nz-9

 

visu-shutter-2La plage de Koekohe embrumée via Shutterstock

Lire la suite de cette entrée »

Anthony Harrison est un globe-trotter adepte de la photographie. Ses clichés lui permettent de partager sa vision de notre magnifique planète. Il admet que l’île du sud de la Nouvelle-Zélande est son “endroit préféré sur Terre”, et que les paysages qu’elle offre doivent être vus pour être crus. Entre constructions rustiques, montagnes, lacs et plages cachées, SooCurious vous fait découvrir les incroyables clichés d’Anthony Harrison.

1-nouvelle-zelande

 

2-nouvelle-zelande

 

3-nouvelle-zelande

 

4-nouvelle-zelande

Lire la suite de cette entrée »

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives