Archive pour la catégorie ‘FRANCE’

 

Qui sommes-nous ?

 

 

 

 

 

Notre mission

D’ici à 10 ans cet Éco-Village expérimental aura

  • Relocalisé 85% de la production vitale à ses habitants ;

  • Abaissé l’empreinte écologique de cette production à moins d’une planète ;

  • Valorisé cette production en temps et en euro via une monnaie citoyenne locale ;

  • Émis cette monnaie citoyenne sous la forme d’un revenu d’autonomie inconditionnel ;

  • Permettant ainsi à ses habitants de pouvoir choisir leurs activités.

 

Les actions de notre association

TERA, une expérimentation qui se construit ici et maintenant !

Dans le sud-ouest, durant 20 mois, sur 12 ha dont 6 de bois et 6 de terres bio, nous allons créer une coopérative intégrale.

Elle a pour but de constituer un patrimoine de communs productifs afin de concevoir, fabriquer et assembler toutes les composantes de cet ÉcoVillage expérimental. Ceux-ci permettront d’assurer 12 effets d’usage vitaux à ses habitants :

* Se loger & se nourrir sainement ;
* Renouveler l’énergie & l’eau que l’on consomme ;
* S’informer librement & se déplacer facilement ;
* Préserver nos communs & en optimiser l’usage ;
* Étendre nos libertés individuelles & constituer de justes règles entre nous ;
* Bien Vivre & vivre ensemble.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez ci-dessous regarder les deux parties de notre conférence à l’École des Mines de Nantes

 Les 5 piliers de la métamorphoses 1/2

Les 5 piliers de la métamorphoses 2/2

 

Le projet Eco-Nature : un chantier-formation de 400 heures, un prototype de maison démontable et autonomes, des animations pendant 1 an

Le 1er juillet a été lancé  le projet Econature, en même temps que l’inauguration de la maison-nomade de notre ami Yves, enfin montée sur notre site.

 

 

 

De quoi s’agit-il?

  • un chantier-formation de 400 heures, à l’autonomie énergétique et à l’écoconstruction, financé par la Région et le Département (programme) : 6 volontaires de l’association seront formés, avec 6 demandeurs d’emploi ou jeunes du territoire.

  • La construction d’une nouvelle maison nomade, avec ses composantes de l’autonomie, qui servira de gîte de démonstration

  • Des animations pendant un an organisées avec des partenaires du territoire, pour valoriser les patrimoines naturels, humains et productifs.

… Il nous manque encore le financement du matériel de l’autonomie énergétique et une partie des frais de fonctionnements:  22000 euros!  Une collecte est lancée! Merci chaleureusement si vous pouvez y contribuer, si vous pouvez faire passer le message autour de vous, pour que nous puissions faire ensemble ce nouveau pas. C’est ici: https://www.helloasso.com/associations/tera/collectes/test

Siège social : Domaine du Tilleul, Lartel 47370 Masquières

Site internet : http://www.tera.coop

Catégorie Eco-lieux

 

 

Catégorie Société

 

Catégorie France

 

 

 

 

Catégorie France

 

 

Après avoir créé l’émotion sur le littoral Atlantique français à l’été 2015, le phoque You refait désormais des siennes. Car depuis fin mai 2016, l’animal est revenu pratiquer son activité favorite : rencontrer les baigneurs, surfeurs et autres passants venus profiter de l’océan et de ses plages. Des interactions amusantes, même si elles peuvent s’avérer problématiques.

Déjà, en 2014, quelques baigneurs girondins avaient pu observer You, un jeune phoque un peu trop curieux qui a l’étonnante habitude de s’approcher de l’Homme et de ses animaux de compagnie. Le mammifère s’est ainsi rendu célèbre pour ses câlins à un chien, mais aussi, plus dangereux, pour ses morsures sur des baigneurs.

 

You avec un surfeur
You avec un surfeur

En avril 2015, par exemple, l’animal avait fini par mordre un nageur. Sans doute plus par volonté de jouer que pour blesser, car c’est de cette manière que les phoques s’amusent entre eux : ils se mordent les uns les autres, aidés dans leurs jeux par une épaisse fourrure qui leur évite la douleur. Seulement, sur la peau humaine, le coup de dents peut être bien plus nocif.

Quelques mois plus tard, en juillet, les autorités avaient alors pris la décision d’enfermer You au centre Océanopolis de Brest. Mais face à l’émotion suscitée par l’attendrissante créature, une pétition avait rapidement vu le jour, recueillant plus de 25 000 signatures et demandant la libération du phoque, finalement relâché en octobre 2015.

 

Le phoque You sur une plage avec des passants
Le phoque You sur une plage avec des passants

Reste que You semble s’être pris d’affection pour l’Homme, ou tout du moins pour le littoral atlantique français. Si bien que fin mai 2016, l’imposant animal est revenu profiter de la Gironde et de son hospitalité, et fut reconnu grâce à une bague d’identification qui permet de l’identifier. Mais en un an, You a gagné en corpulence en grandissant. Et le problème est bien là.

Car même si ses intentions ne sont certainement qu’amicales, le phoque mesure désormais 1,50 mètre pour un poids de 120 kg, un gabarit qui devient inquiétant pour les rencontres à venir entre l’imposant mammifère et l’Homme. Face à cette préoccupation, les autorités vont donc décider des mesures à prendre afin d’éviter tout incident malheureux. L’une de ces solutions pourrait notamment être de le faire séjourner à Océanopolis, au moins pour un temps.

 

You en compagnie d'un surfeur
You en compagnie d’un surfeur

Mais la proximité de You avec l’Homme pourrait aussi avoir d’importantes conséquences sur son développement. Preuve en est que lorsque l’animal fut relâché en octobre 2015, il finit tout de même par revenir en Gironde alors qu’il avait été relâché en mer d’Iroise « où l’on trouve des colonies de phoques gris » selon Fabien Demaret, assistant ingénieur à l’Observatoire Pelagis de La Rochelle.

« On espérait qu’il retrouverait ses congénères et qu’il resterait avec eux » explique le spécialiste. Raté. Après avoir expérimenté l’affection humaine à son égard et avoir été nourrit par le centre Océanopolis, You a sans doute pris goût à la Gironde, au détriment de ses relations avec sa propre espèce.

 

 

 

 

Pour se prémunir des dangers d’une interaction avec You, il est recommandé de s’éloigner de lui en cas de rencontre fortuite. Mais au-delà de l’aspect purement sécuritaire, cette histoire montre que les animaux sont capables de sentiments et d’affection, même vis à vis d’une espèce bien différente de la leur, comme l’Homme.

http://soocurious.com/fr/phoque-france-you/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2016-05-31

Catégorie Animauxhttps://youtu.be/HL5o9FFcZeg

 

Porquerolles est une charmante île d’Hyères dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Longue de 7,5 kilomètres et large de 3 kilomètres, elle est la plus grande des trois îles de la commune. Propriété de l’Etat français depuis 1971, elle possède le statut de parc national depuis 2012.

L’île de Porquerolles est bordée de plages de sable couvertes de pins, de bruyères et de myrtes qui parfument le chemin sur la côte nord, contrastant avec un paysage abrupt sur la côte sud. Les touristes s’adonnent principalement à la randonnée pour admirer les nombreux points de vue, le VTT, le repos sur la plage ou la plongée sous-marine. Le lieu est épargné par les pollutions industrielles directes et abrite des espèces rares comme le genêt à feuilles de lin.

 

L'île de Porquerolles via Shutterstock
L’île de Porquerolles via Shutterstock

 

Des visites guidées et animations sont aussi proposées aux touristes pour visiter les forts de l’île, le fort du Grand Langoustier et celui de la Repentance, transformé en monastère orthodoxe, ainsi que des domaines du parc national. L’île possède des fortifications visibles encore aujourd’hui qui ont été créées par Napoléon pour lutter contre la présence anglaise en Méditerranée. On y trouve aussi l’église Sainte-Anne de 1850, le château Sainte-Agathe du XVIe siècle, le phare du cap d’Arme de 1837 et le moulin du XVIIIe. La calanque de l’Oustaou-de-Dieu est également un lieu magnifique à voir et fait partie des rares plages du sud de l’île. On peut aussi se promener dans le village de Porquerolles, bâti par l’administration militaire à partir de 1820.

 

L'île de Porquerolles via Shutterstock
L’île de Porquerolles via Shutterstock

 

L'île de Porquerolles via Shutterstock
L’île de Porquerolles via Shutterstock

 

ile-porquerolles-4

 

ile-porquerolles-5

 

ile-porquerolles-6

Lire la suite de cette entrée »

 

Les forêts sont des lieux magnifiques empreints de mystères. Rien de tel qu’une promenade dans les bois pour se ressourcer et admirer la nature environnante. SooCurious vous emmène aux quatre coins de la France pour vous dévoiler 10 des plus sublimes forêts de notre pays.

 

La forêt des Landes

1-foret-landes

 

2-foret-landes

 

Située au sud-ouest de la France, la forêt des Landes est bordée par l’océan Atlantique et s’étend sur pas moins de trois départements : la Gironde, le Lot-et-Garonne et les Landes. Elle est principalement composée de pins, ce qui en fait sa particularité.

 

 

La forêt de Vizzavona

3-forêt-vizzavona

 

corse

 

La forêt de Vizzavona se trouve dans le département de Haute-Corse. Très appréciée par les citadins pour son calme et sa sérénité, elle peut être considérée comme l’une des raisons lesquelles la Corse est appelée l’île de Beauté.

 

La Grande Chartreuse

5-forêt-chartreuse

Lire la suite de cette entrée »

 

Si la cité de Carcassonne a vu défiler plusieurs civilisations au cours des siècles, son architecture rocheuse et fortifiée est typique du Moyen Âge ! Immenses remparts, magnifique château fort, petites ruelles… Chaque peuple a ajouté sa pierre à l’édifice au cours des siècles. Sa construction millénaire et la restauration incroyable dont elle a fait l’objet lui ont d’ailleurs valu un classement au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Carcassonne

 

La ville de Carcassonne représente plus de 2 000 ans d’histoire militaire ! Les Romains, qui l’ont habitée au Ier siècle, ont commencé par construire des murailles massives : les remparts de Carcassonne. Elle sera par la suite successivement conquise par les Wisigoths, les Sarrasins puis les Francs. Ses remparts subiront beaucoup de dégâts avant d’être restaurés.

 

carcassonne-12

C’est au XIIe siècle que le vicomte Roger-Raymond Trencavel restaure la muraille et se fait construire un château fort le long des fortifications. Le château sera animé par de nombreuses fêtes et réunions pour se divertir ou discuter.

Avec les croisades et les cathares, la cité est ravagée, Trencavel n’est plus vicomte. Carcassonne appartient désormais au roi de France, Saint-Louis. Il fait construire une seconde muraille avec entre les deux, un passage aplani appelé « lice ». Une ville sera construite hors de l’enceinte de l’autre côté du fleuve.

 

carcassonne-13

 

Au XIIIe siècle, le rempart extérieur ainsi que la consolidation du rempart intérieur en font une forteresse massive. Jusqu’en 1659 (avec le traité des Pyrénées), Carcassonne est le verrou défensif qui garantit la frontière entre Aragon (Espagne) et la France.

Grâce à de nombreux intellectuels carcassonnais et notamment de l’écrivain, historien et archéologue français Prosper Mérimée, la cité de Carcassonne échappera à la démolition. Entre 1844 et 1911, l’État français confie l’un des plus vastes chantiers de restauration d’Europe à l’architecte Eugène Viollet-le-Duc. Depuis, elle appartient au ministère de la Culture, et ses châteaux et remparts sont ouverts au public.


carcassonne-11

 

carcassonne-7

 

carcassonne-8

 

carcassonne-9

Lire la suite de cette entrée »

 

 

Catégorie Environnement

 

 

Un document plein d’informations intéressantes et inédite ……

 

Utilité et fonctionnement d’un jardin forêt.
Ou forêt comestible, nourricière, fruitière …

 

Catégorie Permaculture

 

 

 

Catégorie France

 

 

Situé en Normandie, Giverny est célèbre grâce au peintre impressionniste Claude Monet qui s’y installa en 1883. Ces lieux ont inspiré l’artiste pour de nombreuses toiles dont ses Nymphéas, une série d’environ 250 peintures à l’huile qu’il a peintes durant les 31 dernières années de sa vie. Pour réaliser cette œuvre colossale, il s’est inspiré du bassin de nénuphars qui s’épanouit dans son jardin de fleurs à Giverny. SooCurious vous emmène sur les traces de cet endroit exceptionnel.

L’installation de Claude Monet à Giverny a rendu populaire ce petit village français. Pendant plus de quarante ans, jusqu’à sa mort en 1926, cet endroit fut sa demeure mais également son lieu de création. En 1893 il fait creuser sur un bras de l’Epte, le bassin aux nénuphars au bord duquel il peindra les « Nymphéas ». Chargée en souvenirs, sa maison abrite toujours son salon-atelier et son exceptionnelle collection d’estampes japonaises.

 

Giverny-2Giverny via Shutterstock

 

Monet était également un véritable passionné de jardinage, sa maison est particulièrement populaire pour ses beaux jardins, notamment pour ses célèbres Nymphéas, son Clos Normand, ses parterres de fleurs et son Jardin d’eau. Il fit également construire un pont japonais qu’il peignit en vert près de ses végétaux orientaux et de ses saules pleureurs. Le peintre était si fier de ses jardins, qu’il passait des heures à les contempler. Par ailleurs, un jardinier était chargé de son entretien à temps plein, il devait couper chaque feuille morte pour qu’il reste toujours d’une beauté parfaite.

C’est la Fondation Claude Monet qui présente au public les jardins et la maison de Claude Monet à Giverny. Avec près de 530 000 visiteurs par an en 2010, elle est le deuxième lieu le plus visité en Normandie après le Mont-Saint-Michel. La visite se décompose en plusieurs parties : le Clos Normand, le Jardin d’eau, la maison de Monet, les estampes japonaises et enfin l’atelier des Nymphéas. L’artiste a toujours été fasciné par les jeux de lumière et les reflets des nuages sur l’eau mais également par la beauté de son village, ce qui l’inspira énormément pour plusieurs de ses toiles que vous pouvez admirer ci-dessous.

 

Giverny-3Le village de Giverny via Shutterstock

 

Giverny-Jardin-Monet-1

 

Giverny-Monet-2

Lire la suite de cette entrée »

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives