Archive pour la catégorie ‘ANGLETERRE’

 

12/08/2016

 

 

 

 

 

Lire la suite de cette entrée »

En Angleterre, deux passionnées de tricot se donnent pour mission de concevoir des petits vêtements afin d’aider des poulets rescapés de l’élevage industriel à passer l’hiver. Une histoire empreinte de simplicité et de chaleur humaine.

Les poules pondeuses élevées en batterie ne sont généralement pas destinées à la production de viande.

Après leur courte et misérable existence dans des petites cages sombres, elles sont le plus souvent abattues froidement dès que leur taux de production d’œufs ralentit.

En Angleterre, il existe des particuliers et organismes qui récupèrent bénévolement ces poules « pas assez productives » pour leur offrir un toit et leur épargner l’abattoir.

Ces volatiles qui survivent aux conditions de production en batterie sont le plus souvent dans un état déplorable. Épuisées et accommodées aux températures des usines, les poules ne peuvent plus survivre dans un environnement naturel. La plupart d’entre elles perdent leurs plumes avec le stress, la promiscuité et les frottements contre leur cage.

C’est ici qu’interviennent Nicola Congdon et sa mère Ann.

Pour garder au chaud ces rescapées et leur permettre de survivre au climat froid et humide de la région, les deux femmes confectionnent de petits vêtements sur mesure et à la main. Depuis leur refuge situé à Falmouth dans les Cornouailles, en Angleterre, elles viennent en aide à ces animaux dont personne ne se soucie, mais qui fournissent pourtant des centaines de millions d’œufs chaque année.

« Il est important que les gens prennent conscience des mauvaises conditions d’existence des poules en batterie et du fait qu’elles n’ont plus de plumes à la retraite. » explique Nicola.

Les deux femmes bienveillantes abritent ainsi près de 60 poules, dont la moitié viennent de batteries. Après quelques semaines de bons traitements, les poulets retrouvent leur jeunesse et leur toison.

Aujourd’hui, les demandes de « mini-gilets » artisanaux affluent depuis le monde entier, démontrant qu’il existe partout dans le monde des personnes qui semblent récupérer ces poulets rejetés par le système productif.

Afin de donner un sens supplémentaire à leur démarche déjà engagée, le fruit de la vente est reversé à un orphelinat recueillant des enfants atteints du SIDA situé en Afrique du Sud.

D’autres organismes comme Little Hen Rescue existent en Angleterre pour protéger de manière plus large ces poulets devenus « inutiles » et voués à la mort.

http://www.survivre-au-systeme.fr/2015/11/24/elles-tricotent-pour-sauver-des-poulets-rescap%C3%A9s-des-batteries/

Catégorie Angleterre

 

Sa tête était coincée dans du plastique

Le 26 mai 2015, les membres de l’association East Sussex WRAS ont trouvé un renardeau sauvage qui s’est retrouvé la tête totalement coincée dans un pot en plastique. Les bénévoles ont donc décidé d’emmener avec eux le petit renard pour lui retirer ce morceau de plastique. Pendant qu’un homme tient l’animal, l’autre découpe délicatement avec un ciseau, le tube autour de sa tête. Après plusieurs minutes, le renardeau est enfin libre et retrouvera son milieu naturel quelques jours plus tard. Pour info, cet organisme est un service en ligne de sauvetage bénévole d’animaux dans le compté de Sussex en Angleterre.


Sauvetage d’un renard avec la tête coincé dans… par Spi0n

Catégorie Animaux

2014_05_agroforestry

A Dartington, dans le sud de l’Angleterre, nous avons visité un jardin expérimental nourricier qui reproduit un écosystème forestier en milieu tempéré. Créé il y a 20 ans, il est aujourd’hui autogéré et produit suffisamment de fruits, feuilles comestibles, champignons, graines et noix pour subvenir aux besoins d’un ménage.

Imaginez un jardin d’un hectare qui ressemblerait à une forêt vierge, avec des grands arbres, des arbustes, buissons, des plantes grimpantes, champignons et feuilles mortes au sol. Cette forêt jardin nourrirait en grande partie votre famille, sans que vous y travailliez plus d’une fois par semaine. Enfin, par travail… entendez prendre un panier et des ciseaux pour cueillir salades, myrtilles et autre noix. Nul besoin d’arrosage, de tonte ni de labour, et encore moins d’épandage de pesticides ou d’ajout d’engrais : les plantes se débrouilleraient toutes seules.  Vous en rêvez ? Martin Crawford l’a fait. Ce passionné d’agroforesterie mène depuis 20 ans des expérimentations sur les systèmes d’alimentation les plus soutenables et résilients possibles en milieu tempéré.

Hosta - crédit Diana Semaska
550 espèces sur 1 hectare

Lire la suite de cette entrée »

Londres ouvre une piscine publique sans traitements chimiques

Pas de chlore, mais des roseaux, des nénuphars et des plantes capables de purifier l’eau du bassin. A King’s Cross, en plein centre de Londres, une piscine publique fonctionnant sans aucun produit chimique doit ouvrir ses portes ce printemps. Au pied des buildings, un bassin de 40 mètres entouré de végétation doit accueillir 163 personnes par jour. Pas une de plus, pour ne pas perturber l’équilibre naturel du bassin. Pour les architectes néerlandais du cabinet Ooze qui portent le projet, l’installation doit faire réfléchir les Londoniens sur « la relation entre la nature et l’environnement urbain ». Crédit photo : Ooze (Eva Pfannes & Sylvain Hartenberg) et Marjetica Potrč

Catégorie Angleterre

De quoi égayer les supermarchés ! …

Catégorie Angleterre

Court-métrage mettant en évidence le travail totalement novateur d’auto-production de l’alimentation locale des « Incroyables Comestibles de Todmorden » par la participation des habitants en coopération avec les forces économiques, associatives et politiques du territoire, rendant possible l’autonomie alimentaire de la population.

Musique / Production / Réalisation / Montage — Steve Hay
Narration — Richard Tranmer
Sous-titrage — Véronique et François de l’équipe I.E. Fréland
Production de la version sous-titrée en français avec l’aimable
autorisation de ‘Haymedia’.

 

 

et en France ….

 Catégorie Dans le Monde …

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives