Archive pour la catégorie ‘DANS LE MONDE’

 

Les sublimes photos de Finlande de Tiina Tormanen


Les sublimes photos de Finlande de Tiina Tormanen par dailygeekshow

 

La Laponie finlandaise est connue pour ses vastes étendues de neige et ses aurores boréales qui semblent tout droit sorties des imaginaires les plus fantasmagoriques. La photographe Tiina Törmänen s’inspire des ciels oniriques de sa Finlande natale pour offrir à son public de sublimes clichés et leur permettre d’admirer des merveilles uniques au monde.

Les photographies de Tiina Törmanen offrent un aperçu de la vie en Laponie avec ses cabines douillettes, ses cascades gelées et ses rennes qui gambadent dans les forêts enneigées. Mais les clichés les plus impressionnants restent ceux des aurores boréales, superbes mélanges de bleus, de verts et de pourpres qui envahissent les ciels d’hiver constellés d’étoiles.

 

Source : http://dailygeekshow.com/laponie-aurore-boreale-photo/

Catégorie Nature

Catégorie Finlande

 

 

Afin de réduire son empreinte écologique, le système ferroviaire néerlandais a entamé en 2015 une véritable transition énergétique. Toute la flotte de trains circulant aux Pays-Bas fonctionnent désormais à l’électricité. Mais grâce à la construction de plusieurs nouveaux parcs éoliens, la nation est également en mesure d’affirmer que depuis le 1er janvier 2017, tous ses trains roulent à l’énergie renouvelable.

 

pays-bas-trains-ecologie2

 

La puissance du vent.

Jusqu’ici, les Pays-Bas achetaient de l’énergie renouvelable auprès de ses voisins européens et utilisaient ses centrales au gaz pour produire la différence, mais la création de nouveaux parcs éoliens permet à ses citoyens de produire toute l’énergie nécessaire pour alimenter leur réseau ferroviaire en toute indépendance.

Les compagnies ferroviaires hollandaises (dont la principale nommée NS) ont collaboré avec la compagnie électrique Eneco afin que leurs trains soient alimentés à 75% par de l’énergie éolienne en 2016. L’objectif était d’atteindre les 100% en 2018, mais il semblerait que ce soit finalement déjà le cas. Les citoyens ont désormais la possibilité d’effectuer un voyage écologiquement neutre, et ce, quelle que soit la distance du trajet. Bravo !

 

Source : http://www.journaldugeek.com/2017/01/13/pays-bas-trains-energie-eolienne/

Catégorie Énergie

 

 

 

 

 

Venise, ville à la fois mystérieuse et féérique, se découvre sous vos yeux dans cette vidéo d’Olivier Astrologo. À travers des centaines de canaux, et de multiples styles architecturaux, admirez la facette secrète de Venise. Celle que seuls les Vénitiens connaissent…

Levez-vous aux aurores, à l’heure où seules les cloches de l’église viennent perturber les crépitations de la mer. Observez la place St Marc et les quelques badauds qui sont déjà éveillés. Écoutez le bruit du balais sur le pavé, lorsque la ville se réveille à peine. Pénétrez dans l’intimité de ce palais, au coeur des vestiges du ghetto juif, puis dans cet atelier naval.

La journée démarre enfin, le rythme s’accélère et les mouettes se font entendre de leurs petits cris stridents. Découvrez la ville à vive allure, mais arrêtez vous un instant, admirez cette danseuse de balais. Virevoltez, rêvez, naviguez, courez au fil du temps. Et voilà, en seulement trois minutes, Olivier Astrologo vous a offert Venise, une jolie parenthèse dans votre journée.

 

Catégorie Italie

 

 

Alors que dans le reste du monde, l’obésité infantile fait des ravages, une petite ville de Finlande a réussi en seulement 5 ans à baisser de moitié le pourcentage d’enfants de moins de 7 ans en surpoids. Un tour de force rendu possible non pas par un régime drastique mais par un simple programme sanitaire dans la lignée du Manger Bouger et que d’autres pays souhaitent eux aussi appliquer.

Véritable fléau qui touche toutes les régions du monde, l’obésité infantile concerne de plus en plus d’enfants chaque année. L’organisation mondiale de la santé tire la sonnette d’alarme à ce sujet : en seulement 17 ans, le nombre d’enfants de moins de 5 ans en surpoids est passé de 32 à 41 millions. Un constat préoccupant, d’autant que l’obésité peut causer chez les jeunes enfants de nombreuses pathologies allant de l’asthme au diabète en passant par les maladies cardiovasculaires. Face à ces chiffres, la commune finlandaise de Seinäjoki a décidé de réagir en créant en 2013 un programme sanitaire visant à réduire le nombre d’enfants obèses.

 

 

Pensé principalement pour les enfants, ce programme baptisé « Lihavuus laskuun » (qui signifie littéralement réduire le surpoids) s’adresse également aux adultes. Comme ce que mange une femme enceinte peut influencer la santé de son enfant, des séances de conseil gratuites prodiguées par des diététiciennes accompagnent les parents de la grossesse jusqu’aux premières années de l’enfant. Ces séances de conseil sont également proposées dans les écoles afin d’informer les enfants sur les bienfaits d’une alimentation équilibrée et du sport, deux éléments mis en avant au sein même des établissements de la ville.

Dans les écoles de Seinäjoki, chaque élève a droit à un repas gratuit par jour. Les cantines ont simplement réduit les quantités de sel et de graisse présentes dans les repas. L’alimentation est aussi adaptée hors du repas de midi avec des goûters moins sucrés, des fruits frais dans les distributeurs et l’interdiction des sucreries dans certaines écoles. Enfin les enfants sont invités à bouger davantage lors de la récréation avec des vélos ou des skateboards mais aussi en classe avec la présence d’hoverboards, de barres de gym, de tapis de sols et autres équipements sportifs à la place des pupitres.

 

 

Après 5 ans de mise en pratique, les résultats de ce programme sanitaire sont très positifs. La population d’enfants de moins de 7 ans en surpoids ou obèses est passée de 14 à 8%, un chiffre inespéré même pour ses instigateurs. L’exploit est d’autant plus remarquable que le programme n’est pas financé par l’Etat : il ne nécessite pour fonctionner que la coordination des acteurs impliqués qu’ils soient enseignants, directeurs d’école, diététiciens ou personnels de cantine. Celui-ci permet d’améliorer la santé des enfants, mais aussi leur bien-être. Du fait de son efficacité, le programme va être appliqué dans le pays mais aussi ailleurs, preuve qu’il est possible de faire face à l’obésité infantile sans passer par les régimes.

 

Source : http://dailygeekshow.com/obesite-infantile-finlande/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2017-01-08

Catégorie Finlande

 

 

Devine Graham nous emmène à travers la route de Machu Picchu, ancienne cité inca située au Pérou avec cette vidéo à la fois féérique

 

Publié sur  http://soomotion.com

 

 

Catégorie Pérou

 

 

Catégorie Nouvelle-Zélande

 

 

Aux victoires de la musique 2 017 …

 

 

 

 

Catégorie Musique

 

Il achète 900 fleurs pour en offrir une à chaque fille de son lycée

Un adolescent américain a acheté 900 fleurs pour en offrir une à chaque fille de son lycée pour la Saint-Valentin.Un adolescent américain a acheté 900 fleurs pour en offrir une à chaque fille de son lycée pour la Saint-Valentin. – Hayden Godfrey / Facebook

Etre célibataire n’est ni une fatalité, ni quelque chose de grave. Mais à l’approche de la Saint-Valentin, être seul quand tout le monde autour de soi est amoureux peut mettre un petit coup au moral. Pour éviter ça, un adolescent a acheté 900 fleurs afin d’en offrir une à chacune des filles de son lycée, rapporte le Telegraph.

« J’ai fait un truc aujourd’hui »

Heureux et amoureux, Hayden Godfrey a décidé de jouer les anges de l’amour. L’adolescent, scolarisé au lycée Sky View, à Smithfield dans l’Utah (États-Unis), a élaboré tout un système pour mettre son plan à exécution. Ce jeudi, pour arriver à offrir un œillet à chacune des lycéennes de son établissement, il a pu compter sur l’aide d’une vingtaine de volontaires, touchés par sa démarche et contents comme lui d’offrir à ces jeunes filles, avec trois jours d’avance, une heureuse Saint-Valentin.Au passage, Hayden a posté jeudi les images de plusieurs centaines de fleurs sur son compte Facebook. « Donc j’ai fait un truc aujourd’hui. J’ai distribué 900 fleurs, une à chacune des filles de mon lycée, et ça valait vraiment le coup. C’est une sensation incomparable de voir toutes les femmes de votre vie tenir une fleur alors qu’elles marchent dans les couloirs », a-t-il commenté.

So I did a thing today. Today I passed out 900 carnations, one to every girl at SVHS and it was totally worth it. I don…

Posté par Hayden Godfrey sur jeudi 11 février 2016

De nombreux messages de remerciement

Cette montagne de fleurs, Hayden l’a achetée en ligne, sur le site d’une boutique de fleurs. Et c’est avec son propre argent qu’il a payé 450 dollars pour ces 900 œillets. « Je pense qu’autant de gens possibles devraient être heureux pour la Saint-Valentin », a déclaré l’adolescent à CBS4, une chaîne locale.

Un geste qui a plutôt fait mouche, à en croire tous les messages d’éloges et de remerciements reçus par le jeune homme. « Merci beaucoup ! Tu es incroyable, je n’oublierai jamais ce que tu as fait pour chaque fille du lycée aujourd’hui », a posté l’une de ses camarades. « Merci beaucoup, c’est la plus belle chose qui me soit arrivée cette semaine ! », a posté une autre.

Touchée, une femme a tenu à féliciter l’adolescent : « Tu m’impressionnes Hayden ! Je me souviens de nombreuses Saint-Valentin lorsque j’étais adolescente, où les autres filles recevaient des cadeaux et moi non. Ce n’était pas très drôle. Ton initiative ne touche pas seulement celles à qui tu as offert une fleur, mais tous ceux qui lisent cette histoire ».

http://www.20minutes.fr/insolite/1786135-20160213-saint-valentin-achete-900-fleurs-offrir-chaque-fille-lycee

Catégorie Divers

 

 

La cité des irréductibles corsaires

 

Cette commune bretonne abrite un patrimoine historique d’une grande richesse avec sa cité médiévale, au sein d’un espace naturel magnifique.

Saint-Malo, située au nord-est de la Bretagne, attire de nombreux touristes tant par ses paysages de bord de mer que par sa cité médiévale. La commune borde un littoral maritime aux nombreux récifs, immergés lors de la marée haute. Elle abrite de nombreux îles ou îlots, fortifiés au XVIIe et XVIIIe siècle comme Cézembre, fort Harbour, le fort de la Conchée, le Grand Bé, le Petit Bé ou encore l’île du Fort National. Les marées de la baie de Saint-Malo sont parmi les plus importantes en Europe.

 

Saint-Malo via Shutterstock

 

 

La vieille ville de Saint-Malo, aux rues pavées typiques du Moyen Âge, est entourée de remparts, restes de la cité médiévale. Son activité est aujourd’hui essentiellement touristique. Elle abrite un patrimoine historique d’une grande richesse. Les grandes demeures témoignent de la splendeur passée de la cité corsaire qu’était Saint-Malo au XVIe et XVIIe siècles : l’hôtel d’Asfeld, la maison de la Duchesse Anne de Bretagne, ainsi que les rues insolites de la Pie qui Boit, du Chat qui danse ou encore du Puits aux Braies. Si la cité médiévale a été bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a depuis été reconstruite à l’identique.

Le château de l’enceinte médiévale a été bâti à la fin du XIVe siècle. Les tourelles de guet offrent une vue magnifique sur la cité historique, les bassins du port, les îlots et la plage. On peut y voir aussi le Fort National, situé sur un îlot et accessible à marée basse. Il a été construit en 1689 d’après les plans de Vauban et sur les ordres du roi Louis XIV, dans le but d’assurer la défense de Saint-Malo. Il est classé monument historique depuis 1906.

 

Le Fort National

Le Fort National

Le Fort National

 

Lire la suite de cette entrée »

 

 

Catégorie Société

 

 

Le bonus de 23 minutes …

 

L’Autre Terre des Dieux | les 20 premières minutes – Version française from Le savoir des anciens on Vimeo.

 

Documentaire de 1 heure 41 minutes sous-titré en français

Synopsis
« Sommes-nous seuls dans l’univers ? »
Et si les réponses n’étaient pas au-dessus de nos têtes, mais sous nos pieds ? L’Autre Terre des Dieux est le tout premier film documentaire qui ouvre les portes des mystères de la Roumanie. Une enquête exclusive au plus profond des Carpates, terres de mystères et de phénomènes inexpliqués. Tunnels menant au centre de la Terre, ovnis, forêt hantée, pierres vivantes, trésors légendaires, excavations de squelettes gigantesques, civilisations encore inconnues…
Toutes ces découvertes pourraient remettre en question nos véritables origines. Un voyage intrigant et initiatique sur une légendaire terre des dieux demeurée jusque là inexplorée.

À propos
L’Autre Terre des Dieux aborde les découvertes archéologiques faites ces dernières décennies en Roumanie pour lesquelles peu d’informations ont filtré. On parle de tablettes antérieures à la civilisation Sumérienne et d’artéfacts candidats à remettre en question notre chronologie. Mais au-delà de ces découvertes pour le moins extraordinaires, l’Autre Terre des Dieux part sur les traces de peuplades de géants qui, dans les anciens temps, auraient foulé les terres de ce pays mythique et énigmatique.

Special mention : Marius Paraschiv / 3d artist, modeling and animation.
vrspirit.net / 3D artist, modeling and animation.

 

Catégorie Films

 

 

Une-Saalumarada-Thimmakka

 

300 : voilà à peu près l’incroyable nombre d’arbres plantés par Saalumarada Thimmakka durant sa longue vie. Cette centenaire indienne a dédié une grande partie de son existence à son engagement envers la nature, considérant chaque pousse plantée comme un enfant. Un modèle de bravoure aujourd’hui célébré à travers le monde dont nous souhaitons vous partager l’histoire.

Issue d’une famille très pauvre, Saalumarada Thimmakka a grandi dans l’État de Karnataka en Inde sans possibilité d’accès à une quelconque éducation scolaire. Très tôt, elle est chargée de surveiller les moutons et les bovins pour aider sa famille à subsister avant de devenir une travailleuse agricole à seulement 10 ans. Durant son adolescence, elle rencontre Sri Bikkala Chikkayya : originaire d’un district voisin, il deviendra son mari et l’accompagnera dans chaque étape de sa vie durant près de 25 ans. Malgré la pauvreté et un ascenseur social inexistant, le couple développera une philosophie de vie remarquable qui les aidera notamment à surmonter leur incapacité à avoir des enfants.

 

 

L’amour qu’ils ont à donner, ils l’ont offert à leurs arbres : s’occupant patiemment de la nature environnante, Saalumarada Thimmakka sera même encouragée par son mari lorsqu’elle lui confiera son envie de planter le plus d’arbres possibles. Ensemble, ils planteront plus de 300 arbres sur près de 4 km, formant une frontière entre leur village et Kudoor, au sud de l’Inde. Non contents de les mettre en terre, ils accompagnent ceux qu’ils considèrent comment leurs enfants durant toute leur croissance malgré un climat difficile et la tâche compliquée que cela représente.

Après chaque journée de travail, le couple parcourt jusqu’à plusieurs kilomètres, chargé des litres d’eau nécessaires à la survie des jeunes plants. Malgré son rang social et la dureté de son quotidien, le duo a toujours respecté la mission qu’il s’est donnée et aujourd’hui après 105 ans d’existence et près de 75 années de dévotion, Thimmakka continue de mener le projet qui était le sien et celui de son défunt mari.

 

 

Aujourd’hui et alors que son travail est mis sous le feu des projecteurs, on estime ses arbres d’une grande valeur monétaire (près de 20 000 euros) et malgré tout, la vieille femme survit avec une maigre pension donnée par l’état. Saalumarada Thimmakka séduit non seulement par ses actions mais aussi par le message qu’elle transmet : Il n’est pas indispensable d’être riche où célèbre pour avoir un impact positif sur l’environnement, il s’agit d’un défi que tout le monde peut relever.

En dépit de la pauvreté, elle continue de s’occuper de ses arbres-enfants et n’a pas prévu d’arrêter de si tôt. En grande amoureuse de la nature, elle a éduqué son fils adoptif avec la même philosophie qui est la sienne et qui était celle de son mari : Umesh plante des arbres le long des routes, dans les espaces publics ou près des écoles. Il s’est lancé dans la création d’un mouvement nommée Prithvi Bachao (Save Earth) et agit après des étudiants en les encourageant à faire de même.

 

 

De son côté Thimmakka a reçu plus d’une centaine de récompenses et félicitations venues du monde entier. Son succès semble à peine effleurer la vieille dame qui reste humble et concentrée sur sa mission. En 2004, une fondation à son nom a vu le jour avec, comme objectif, de perpétuer les actions du couple tout en sensibilisant ses concitoyens à la cause environnementale. Diminution de la pauvreté, meilleur accès à l’éducation et protection de la nature font partie des projets de la fondation dont nous vous invitons à découvrir les actions sur son site internet.

Source : http://dailygeekshow.com/inde-saalumarada-thimmakka/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2017-01-02

Catégorie En Inde

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives