Archive pour la catégorie ‘DANS LE MONDE’

 

La ferme biologique de Haute Desnié est un oasis de résilience qui anticipe un défi majeur, celui de la transition écologique.

À Theux, à 30 minutes de Liège en Belgique, la Ferme biologique de Haute Desnié est un sublime exemple de ce que la permaculture permet d’accomplir. Son potager pédagogique en forme de mandala réunit tout ce que devrait être l’agriculture d’aujourd’hui. Un magnifique équilibre entre l’Homme et la nature.

Jean-Cédric Jacmart a longtemps rêvé d’acquérir un endroit sauvage lui permettant de tourner la page de sa vie citadine pour se consacrer pleinement au maraîchage. Suivant les principes de la permaculture qui prône le respect de l’équilibre des écosystèmes, il a ainsi fondé la Ferme de Haute Desnié. Un lieu créé « pour répondre aux nombreux défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, et en particulier aux enjeux auxquels nos enfants devront faire face demain. »

 

Crédit photo : La Ferme de Haute Desnié

Son pari ? Créer l’abondance alimentaire sur un sol argileux peu fertile et transformer la ferme en un lieu de formation, d’éducation et de partage.

Il explique sur son site internet :

« Notre démarche est celle de l’action en conscience et celle d’être orienté « solutions ». Nous aimons partager cette citation inspirante de Bill Mollison, le co-fondateur de la permaculture :​

« Le choix éthique le plus important est celui de prendre la responsabilité de notre propre existence et de celles de nos enfants ».

Nous savons que la tâche est énorme et que le seul moyen d’y parvenir sera de faire de nouveaux choix personnels et collectifs. À l’instar de la légende du colibri, à la ferme-école en permaculture de Desnié, nous faisons notre part. »

Le domaine abrite des chevaux, un troupeau de moutons rustiques, des ruches, une zone de maraîchage professionnelle biologique en permaculture, un jardin pédagogique en forme de mandala, un verger conservatoire et de nombreux arbres et massifs fruitiers, des mares, des haies, ainsi que des zones dédiées à la contemplation du paysage. Sans oublier une brigade de canards coureurs indiens mangeurs de limaces.

 

Le paradis sur Terre en somme.

Crédit photo : La Ferme de Haute Desnié

Crédit photo : Fabian Féraux – La Ferme de Haute Desnié
Crédit photo : La Ferme de Haute Desnié
Crédit photo : La Ferme de Haute Desnié
Crédit photo : La Ferme de Haute Desnié
Crédit photo : La Ferme de Haute Desnié

Lire la suite de cette entrée »

 

Above Australia – Perth to Sydney from Frederik Schindler on Vimeo.

 

Catégorie Australie

 

 

 

 

À Dax, un village expérimental se construit sur le même modèle

 

Un village dédié au traitement expérimental de la maladie d’Alzheimer est en construction dans le sud-ouest de la France, sur le territoire de la commune de Dax. Une solution qui devrait permettre de sortir les malades de l’environnement hospitalier classique pour un lieu où il font bon vivre.

 

Le futur village Alzheimer sur la commune de Dax
Le futur village Alzheimer sur la commune de Dax

 

UN SÉJOUR SANS BLOUSES BLANCHES

Le concept est inspiré de la réussite du modèle néerlandais de Weesp, créé en 2009, et sera le troisième du genre dans le monde. L’objectif est de permettre aux personnes atteintes de la maladie de continuer à avoir une vie sociale ordinaire sans blouse blanches, avec une approche non médicamenteuse dans un village presque ordinaire.

Étalé sur 5 hectares de la commue de Dax, le lieu accueillera quatre quartiers de huit maisonnées pouvant accueillir chacune sept à huit résidents. Le tout est construit autour d’un centre ville présentant des commerces, supérette, coiffeur, cabinet médical, restaurant, petite ferme, gymnase, médiathèque…

Si les blouses blanches ne seront pas visibles, les 120 résidents du village seront bien entendus encadrés par une équipe médicale de 200 personnes, présents pour favoriser la socialisation des habitants. En complément du personnel médical, une centaine de bénévoles viendront participer à la vie de ce village pour que celui-ci reste ouvert “à la vie et à la ville”. Un partenariat avec la faculté de médecine de Bordeaux sera mis en place pour pouvoir initier des études et des expérimentations sur cette méthode non médicamenteuse du traitement de la maladie. Et pour compléter ce lien social essentiel, les familles seront bien évidemment les bienvenues dans le village où elles pourront venir séjourner dans des studios prévus à cet effet.

 

UNE RÉDUCTION DE LA PRISE DE PSYCHOTROPES

Les médicaments pour lutter contre la maladie d’Alzheimer sont très controversés car ils ne sont que d’une faible efficacité et comportent beaucoup d’effets indésirables. Pour le neurologue Jean-François Dartigues. « La participation à la vie sociale doit permettre, on l’espère, de réduire les troubles du comportement et par conséquent de réduire les prises de psychotropes, l’idée est d’aider les personnes, malgré leur handicap, à bénéficier d’une vie sociale, jouer à la pétanque, faire des courses, etc.  ».

Le projet, qui a débuté sa construction lundi dernier, verra le jour fin 2019 et coûtera 28 millions d’euros, principalement financé par la région. Le prix à la journée sera de 60 euros, équivalent à celui d’un Ehpad traditionnel. Pour les admissions, les résidents locaux auront la priorité.

 

Source : https://dailygeekshow.com/village-experimental-alzheimer/

 

Catégorie Santé

 

 

 

  Par Florian Colas

 

 

Les sites touristiques les plus dangereux au monde

Les attractions et sites touristiques que vous allez découvrir ci-dessous sont le genre d’endroits où vous vous remettez en question avant de vous lancer. Naturels ou construits par l’Homme, ces lieux peuvent être paisibles ou anodins, mais il s’avère qu’ils sont parmi les sites les plus dangereux au monde. C’est leur caractère vertigineux qui les rend si spectaculaires. Voici donc 15 lieux à visiter où la sécurité n’est pas de mise !

 

Mont Huashan, Chine

Sites touristiques les plus dangereux et pas sûrs

 

Sites touristiques les plus dangereux et pas sûrs

 

Sites touristiques les plus dangereux et pas sûrsConsidérée comme l’une des plus dangereuses mais aussi l’une des plus populaires ascensions en Chine, le trek sur le mont Huashan est éprouvant pour les nerfs du début à la fin. On pourrait penser que les escaliers quasi verticaux et les passerelles branlantes et étroites en bois sont de bonnes raisons de ne pas y aller, cela n’empêche pas des centaines de touristes et de locaux de tenter la dangereuse randonnée tout au long de l’année.

 

Pont suspendu d’Hussaini, Pakistan

Sites touristiques les plus dangereux et pas sûrs

 

Sites touristiques les plus dangereux et pas sûrs

 

Sites touristiques les plus dangereux et pas sûrs

 

Très fréquenté, ce pont suspendu était très mal entretenu. Il était pourtant le seul moyen de traverser la rivière Hunza Nagar au Nord du Pakistan. Il fut détruit par les eaux en 2011 mais a depuis été reconstruit. En espérant qu’il inspire un peu plus confiance aujourd’hui…

Lire la suite de cette entrée »

 

 

Catégorie Permaculture

 

 

Northern Norway from Sergey Lukankin on Vimeo.

 

Catégorie Norvège

 

 

Abo Hawi, chef de village depuis 30 ans, a initié avec succès une transition verte dans sa région.

6 images

Abo Hawi, chef de village depuis 30 ans, a initié avec succès une transition verte dans sa région. – © Pascale Sury

Pascale Sury et Jonathan Bradfer

 

Abrha We Atsbha est un véritable miracle écologique ! Ce petit village du nord de l’Éthiopie, perché à 2000 mètres d’altitude, a fait sa révolution. Il y a 30 ans pourtant, la nourriture et l’eau manquaient dans cette région touchée par la sécheresse et les famines. Aujourd’hui, c’est une oasis et un village modèle pour tout le pays.

 

 

Derrière cette transition verte, 5000 habitants, des paysans entièrement dépendants de leurs terres et de l’agriculture vivrière, mais surtout un homme : Abo Hawi, chef de village depuis 30 ans, prophète du changement sur un sol désertique : « Si vous voulez former les gens à travailler dur pour améliorer leur mode de vie, vous devez d’abord être un modèle pour eux », nous dit Abo Hawi en nous ouvrant les portes de son potager. « La priorité donc était que je me forme, que je change d’abord et qu’après ma communauté évolue. C’était mon objectif ! »

Tout autour de sa petite maison, le jardin est luxuriant, un paradis vert au beau milieu d’un territoire aride : pommes, mangues, oranges, avocats, pastèques, café, chili, choux, maïs, teff,… Il y a ici toute la végétation présente dans l’ensemble de l’Ethiopie. Tout ça grâce à l’eau : deux puits qu’il a creusés de ses mains et un système d’irrigation qui donne vie à ce sol sablonneux, brûlant et desséché pendant des décennies. « Tous les fermiers d’Éthiopie viennent ici pour voir ce laboratoire et apprendre de notre expérience. Ma motivation est née de la stratégie du gouvernement pour une économie verte. Ils ont encouragé les gens à changer leur manière de faire face aux famines, à la sécheresse, aux migrants et à la pauvreté. »

 

 

Malgré les efforts depuis la grande famine des années 80 (1 million de morts en 1984-85), l’Éthiopie, comme les pays voisins, reste très vulnérable face aux rigueurs du climat. Selon les chiffres d’Oxfam et des autorités, entre 7 et 9 millions d’Éthiopiens vivent dans l’insécurité alimentaire, la faim, l’absence d’eau potable. Le réchauffement du climat, le phénomène El Niño, les épisodes de sécheresse, les inondations lors de la saison des pluies mettent les populations locales en grand danger. Selon la FAO, l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture, « l’Éthiopie reste sujette aux sécheresses et aux inondations qui ont un impact particulièrement négatif sur les communautés d’agriculteurs et les éleveurs. Cette vulnérabilité est aggravée par la prédominance de systèmes de production liés aux pluies, l’appauvrissement des sols et la qualité des semences. »  C’est pourquoi, les autorités s’attèlent à développer une économie verte et résiliente aux effets du changement climatique d’ici 2025.

 

 

Sous une casquette orange flash et du haut de ses 49 ans, Abo Hawi se souvient bien des catastrophes de son enfance et comprend parfaitement cette urgence. Il a donc appliqué des changements radicaux dans les pratiques agricoles traditionnelles et, avec l’aide de sa communauté, a transformé le visage du village : creuser des centaines de puits souterrains et des digues pour retenir l’eau de pluie, apprendre de nouvelles techniques comme le compostage, la diversification et la rotation des cultures, aménager des terrasses dans les montagnes et planter plus de 2.5 millions d’arbres.

 

Lire la suite de cette entrée »

 

 

 

 

 

 

Powerful Iceland from Garðar Ólafsson on Vimeo.

 

 

Catégorie Islande

 

 

 

Mon but était de créer une vidéo qui transporterait les spectateurs au sommet du mont Everest. Sans musique. Sans effets sonores. Pas de ralenti. Juste le son brut de l’environnement, du flux d’oxygène inhalé à travers les masques des grimpeurs et le bruit de la lutte profonde que chaque personne endure, souffre afin de respirer.

 

Source : https://lesavoirperdudesanciens.com/2018/06/vivez-lascension-du-mont-everest-a-letat-brut/

Catégorie Dans le monde ….

 

 

Islands in the Sky from Jose A. Hervas on Vimeo.

 

Catégorie Danemark

 

 

A Sarraltroff, en Moselle, des cercles de cultures, appelés également « crop circle » sont apparus le week des 9 et 10 juin 2018 dans un champ de céréales. De parfaites figures géométriques, vues du ciel, « ornent » la surface cultivée.

 

Des figures parfaitement géométriques / © Benoît de Butler - France 3 Lorraine

 

 

Catégorie France

Catégorie Insolite

 

 

 

Catégorie Italie

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives