Archive pour la catégorie ‘FRANCK LOPVET’

Radio Ici et Maintenant

Une émission de radio de 6 heures !, si le cœur vous en dit …..

La première vidéo a une image fixe, et la totalité des 6 heures de l’enregistrement audio.

La 2° vidéo commence vers 2.24.48 de la première. A la fin, elle se raccorde à la première, à 5.08.07 environ. Elle offre l’avantage d’une image filmée, donc mobile ……

 

 

 

Catégorie Franck LOPVET

 

 

twilight-chapitre-3-hesitation-de-david-slade-robert-pattinson-5041184ikvzb

 

Imaginons que le cycle de nos incarnations se poursuive…

Comprenons que notre vérité à propos du temps linéaire soit une construction du mental qui nous permette de nous isoler dans une expérience en particulier ; qu’il ne s’agit que d’un stratagème rendant l’expérience possible en ce monde relatif . Une façon d’oublier que nous sommes Dieu et de mettre une distance entre lui et nous pour que nous puissions le rejoindre . Une simple illusion pour oublier que d’un certain point de vue , nous avons tout vécu dans l’éternel instant présent et que nous sommes revenus au créateur à l’instant même où nous avons cru en être séparés.

Alors si l’on accepte ce temps vertical , où toutes les expériences sont vécues simultanément et où nous plaçons notre conscience sur un des échelons de cette multitude d’expériences croisées pour avoir le sentiment (soutenu par la modélisation du mental) de n’en vivre qu’une seule à la fois, nous pouvons faire une hypothèse merveilleuse.

Il est vrai que sous cet éclairage, je peux imaginer qu’un beau jour , l’être que je serai devenu , dans dix , dans cent vies et qui pourtant existe déjà dans un endroit où je ne sais me rendre en conscience , prendra conscience de moi . Cet être prendra conscience de ce qu’il était , il y a des vies lorsqu’il était moi aujourd’hui . Il regardera en pleine conscience toutes les versions de ce qu’il fut , est et sera.

Quel que soit le « temps » nécessaire , cette prise de conscience aura un jour lieu.

Lorsque j’essaie d’imaginer ce que je ferai une fois conscient de toutes ces versions de moi même , je ne peux m’empêcher de voir avec quel amour , quelle bienveillance mon double du futur se penchera sur toutes les parties qui le composent.

Il ne s’agit pas là d’un « ange gardien » dont je ne sais rien , dont je ne peux , depuis ma compréhension étriquée de l’amour , saisir la gratuité de son attention pour moi . Il s’agit là d’un être dont l’évolution est inextricablement liée à la mienne , dont chaque intention me concerne directement.

Cet être que je serai devenu saura faire grandir chaque portion congrue de lui même dans sa propre perspective d’évolution . Exactement comme lorsque l’on se penche sur l’enfant que l’on fut , notre « enfant intérieur » , afin de lui tendre la main , de le rassurer , de l’éclairer jusqu’à le voir sourire de nouveau.

Imaginez vous rendre visite à cet enfant intérieur . Vous avez huit ans , vous êtes plongés dans votre vie avec tout l’investissement que nous prête la candeur de l’enfance . Vous souvenez- vous , dans votre enfance , de ces moments où l’on se sait soudainement observé , liés à quelque-chose de plus grand bien qu’invisible , une force inquiètante et bienveillante à la fois ?

Et si cette présence qui vous impressionnait était vous-même ? Revenus de votre futur pour vous guider . Comme si l’avenir avait été testé auparavant par vous-même afin de n’en retenir que la version la plus judicieuse.

Souvenez vous , lorsque vous avez vécu des changements significatifs dans vos vies . N’avez-vous pas eu le sentiment que votre monde s’écroulait , que la maîtrise de l’instant vous échappait ? Et pourtant , qulques mois , quelques années plus tard , ces changements ont pris sens.Ce qui ne pouvait vous apparaître clairement au moment du choix devient soudain une évidence.Il fallait vivre cela , il fallait prendre cette direction , la voie la plus courte , la plus facile pour retrouver votre centre s’était imposée à vous.

Notre » double du futur « , cette version déjà évoluée de nous même , nous tend la main à chaque pas . Pas de temps en temps , ici où là , mais ,à chaque pas.

Réflechissez : vous ne voudriez pas faire autre chose . Cet être merveilleux que vous allez devenir et que vous êtes déjà quelquepart ne voudrait rien faire d’autre . Aimer , chérir , guider chaque partie de soi . Ramener sa conscience de toutes les parties les plus éloignées , les plus sombres , les plus diverses vers le Centre .Guider toutes les particules éparpillées dans une multitude d’expériences vers le Centre où réside Dieu en nous.

Aujourd’hui , nous sommes conscients d’être en cheminement , d’avoir entrepris le voyage du retour vers le centre-coeur.

Marcher en compagnie de ce double bienveillant , de cette version la plus aboutie de nous même , ne serait-il pas plus joyeux ? Plus sécurisant ? Qui pourrait mieux prendre soin de nous que nous-même ?

Devenir conscient de ce guide et entretenir ce lien d’amour avec cette version de nous , c’est accepter dès maintenant d’être cet être évolué . Prendre conscience de cette présence bienveillante a pour conséquence de l’inviter dans notre présent .

Et que ce passe t-il lorsque l’on invite son double du futur à pénètrer notre présent? Nous l’intégrons à qui nous sommes . Nous enfilons son manteau . Nous devenons ce que nous savons devoir devenir . Ainsi va la foi , et ce jeu divin ne connaît pas de fin .

Pour tout ce que nous avons vécu , nous sommes notre « double du futur » .Nous pouvons prendre conscience de ce rôle . Nous pouvons intervenir dans notre passé en nous reliant à ce que nous étions .Nous pouvons nous guider dans des scènes que nous croyons passées car , sauf pour notre mental , elles se jouent toutes dans l’éternel instant présent.Nous pouvons modifier notre état d’être , choisir comment nous allons nous sentir face à tel ou tel évenement . Revisiter nos traumatismes , éviter à l’enfant , à l’ado , quelque version de nous , de souffrir par Ignorance .Eclairer de sens nos expériences passées pour en modèrer l’âpreté.Vous pouvez y aller , l’inconscient ne fait pas la différence . Pour lui toutes les expériences vécues le sont pour de bon , l’imaginaire est on ne peut plus réel pour l’inconscient qui enregistrera la nouvelle scène .

Nous pouvons donc guider notre passé et accepter d’être guidé dans notre présent . Dans cette valse qui se joue de l’espace-temps , nous pouvons aimer et être aimé sans sortir de nous-même .

Dans notre intériorité , regardant en haut , regardant en bas , là où devait se tenir Dieu, il n’y a que soi…

 

Source : http://unhommedebout.com/double-du-futur

Catégorie Franck LOPVET

 

 

 

tous interdépendants

 

 

On dirait que le sens de la vie est perdu, que le monde cherche à remplir ce vide de sens. Un peu comme s’il fallait choisir un rôle. La plupart du temps, faute de savoir que l’on choisit, on croit être notre rôle.
Nous sommes des êtres multidimensionnels. Des versions de nous, de cette vie ou d’autres, stagnent dans des toiles d’araignée vibratoires. Les expériences traumatisantes laissent parfois derrière elles des nœuds énergétiques qu’il convient de libérer.
Lorsque ces nœud ne sont pas libérés, nous nous mettons à agir inconsciemment en fonction d’eux et perdons notre liberté d’action ici et maintenant.
La vie de tous les jours fait surgir chez chacun une foule d’émotions. Vivre ces émotions qui ont l’air de surgir par hasard, exprime l’énergie nécessaire à la dissolution de ces nœuds. La spontanéité des enfants face aux émotions qui surgissent est un exemple d’efficacité thérapeutique.
Chaque scène quotidienne contient les germes d’une guérison ou d’une aggravation des flux énergétiques vous traversant. Les émotions refusées se représentent indéfiniment, car elles représentent la potentielle libération d’un double de vous que vous avez oublié mais qui reste » vous ».
Il n’y a rien à comprendre, prendre les instants comme ils viennent suffit. La vie se charge de vous mettre en situation de vivre l’émotion parfaite pour que vibre l’énergie qui dénoue le nœud traumatique correspondant.
La solution à la vie est vivre. Pleurer, rire, envier, paniquer, chérir tout ce que vous ressentez… ne justifiez pas vos pleurs ou vos rires, ne présumez pas de l’intensité qu’il devraient avoir, on ne sait pas quel vécu se libère, laissez-vous traverser.
Comme des gosses, jouer à la vie.

 

Source : http://unhommedebout.com/vivre-solution-a-vie

Catégorie Franck LOPVET

 

 

Radio 10.2015

 

 

lien vidéo complète https://www.youtube.com/watch?v=iuwlx…

Catégorie Franck LOPVET

 

 

Dernier vibratelier n°6/6

 

 

Catégorie Franck LOPVET

 

 

Vibratelier n°5/6

 

 

Catégorie Franck LOPVET

 

 

Vibratelier n°4/6

 

 

Catégorie Franck LOPVET

 

 

Vibratelier n°3/6

 

 

Catégorie Franck LOPVET

 

 

Vibratelier n°2/6

 

 

Catégorie Franck LOPVET

 

 

BONNE ANNÉE POUET POUET avec Franck LOPVET

 

 

 

 

Catégorie Franck LOPVET

 

 

 

Catégorie Franck LOPVET

 

Causerie 2/4

Plein de réponses !!!

 

 

Catégorie Franck LOPVET

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives