Archive pour la catégorie ‘DAVID ZELAND’

Une entrevue avec Vadim Zeland, le père du Transurfing

 vadim_zeland1

Q : Qui est Vadim Zeland ?

Quand un lecteur curieux me demande “qui êtes vous, Vadim Zeland?”, Je réponds d’habitude “je ne suis personne en particulier”. Ma vie ne peut et ne devrait pas être d’un quelconque intérêt, puisque ce n’est pas moi qui a créé Transurfing, je n’ai fait qu’être le simple canal d’un savoir ancien qui donne accès à un monde dans lequel l’impossible devient possible. Si l’on suit certaines règles, la réalité habituelle cesse d’être quelque chose de tout à fait externe et incontrôlable – on peut apprendre à la diriger ! Et pour restituer ce savoir sans distorsion personnelle, je devais réellement n’être “personne”, simplement “une cruche vide”. Le grand mystère est encore secret tout simplement parce qu’il est incroyablement simple – la vérité se trouve à la surface et ne requiert qu’un porteur pour l’amener aux gens. Dans ce cas, la personnalité n’a aucune importance. Ce qui a véritablement un intérêt, ce sont les gardiens qui m’ont fait passer ce savoir ancien. Et c’est un fait, ils ont tendance à rester aussi en arrière plan.

J’ai 45 ans. Avant la chute de l’Union Soviétique, j’ai fait des recherches en physique quantique, puis je me suis engagé dans la technologie informatique, et maintenant, je suis auteur à plein temps. Je vis en Russie. Tout le reste n’a aucun intérêt.

Q : Comment vous est venue l’idée de Transurfing ?

Transurfing n’est pas une idée, et elle n’est pas apparue de nulle part. C’est un savoir ancien qui nous a rejoint après des millénaires. Ce savoir m’a été donné, et je le reçois encore de façon transcendantale. Personne ne me l’a jamais appris, et je n’ai rien lu là dessus non plus. L’information m’est simplement venue d’elle-même – je ne peux pas expliquer de quelle façon cela s’est passé. Je suis une personne ordinaire, qui n’a jamais communiqué avec des extra-terrestres ou des esprits. La seule personnalité que je pourrais nommer mon professeur, est l’Observateur – c’est un des gardiens du savoir ancien qui un jour m’est apparu en rêve. Après cela j’ai reçu un flux d’informations. Je décris la rencontre avec l’Observateur au début du livre “Transurfing”. Depuis, ma vie a radicalement changé. Soudain, sans aucune raison, l’ex-physicien qui n’était doté d’aucun don particulier, a commencé à écrire…

Lire la suite de cette entrée »

Ce livre, écrit par le physicien quantique russe Vadim Zeland, offre un regard extrêmement novateur sur le monde, et les énergies …. Il nous apprend en particulier, à toujours rester bien connectés à notre âme, et à la suivre, car elle sait mieux que nous, choisir notre meilleur futur, et réaliser nos rêves ….

A la fin du texte, une vidéo ajoutée le 21 octobre 2012

 

CHAPITRE I – LE MODÈLE DES VARIANTES

Ce chapitre vous familiarisera avec les fondements théoriques de Transurfing. La méthode de Transurfing repose sur le modèle des Variantes, qui offre une vue fondamentalement différente et novatrice sur la façon dont le monde fonctionne. L’humanité ne sait pas qu’il est possible d’obtenir facilement ce qu’elle désire au lieu de faire des efforts pour y arriver. Comment donc est-ce possible ?

Les rêves ne se réalisent pas.

 

LE BRUISSEMENT DES ÉTOILES DU MATIN

Les aboiements du chien de mon voisin m’ont réveillé. Cette abominable créature me réveille sans arrêt. Je déteste les chiens ! Pourquoi dois-je me réveiller à cause des bruits émis par cette chose répugnante ? J’ai besoin d’aller me balader, de me calmer un peu et, quelque part, d’essayer d’éradiquer le désir intense d’incendier la maison du voisin… Tel chien, tel maître ! Il y a toujours des bâtards qui me perturbent la vie et veulent m’avoir. Je m’habille, fâché et en colère. Super ! Mes saletés de pantoufles ont encore disparu… Où diable êtes-vous espèce de fainéantes ? Attendez que je vous trouve et je vous balance dehors !

Dehors, il y a du brouillard. Je marche le long d’un chemin glissant, traversant une forêt lugubre. La plupart des feuilles sont déjà à terre, dévoilant les troncs gris d’arbres à moitié morts. Pourquoi est-ce que j’habite au milieu de ce marécage immonde ? Je sors une cigarette. Je n’ai pas vraiment envie de fumer mais cette vieille habitude m’y oblige. M’y oblige ? Depuis combien de temps la cigarette m’est-elle devenue nécessaire ? En fait, c’est plutôt écœurant de fumer le matin avec le ventre vide… À l’époque, dans des soirées ou avec des amis, j’aimais fumer et j’y prenais plaisir. La cigarette était alors symbole de mode, de liberté et de classe. Mais finies les soirées. Les jours gris et pluvieux de la vie quotidienne ont repris le dessus, étalant des flaques remplies de problèmes insolubles. Et à chaque fois, je grille ces problèmes en fumée en me disant : « OK, une petite clope, je retiens mon souffle et replonge dans cette turpide routine ».

La fumée de cigarette arrive dans mes yeux que je recouvre de mes mains, comme un enfant blessé. J’en ai tellement marre ; je suis fatigué de tout ce fatras ! Alors, comme pour faire écho à mes pensées, une branche de bouleau qui pendouille insidieusement me frappe violemment en pleine figure. Merde ! De rage, je casse la branche et la jette au loin. Elle s’accroche à un arbre et commence à danser de haut en bas et d’avant en arrière, comme la tête d’un diable à ressort, comme pour me démontrer mon incapacité à changer quoi que ce soit dans ce monde. Déprimé, je m’oblige à poursuivre mon chemin.

Lire la suite de cette entrée »

TRANSCRIPTION DE LA CONFERENCE DE DAVID ZELAND 1° DECEMBRE 2012

David ZELAND est un physicien quantique russe. Il est aussi écrivain, auteur de « Transurfing »

Je voudrais aborder les tendances du développement de notre civilisation. tendances qui affleurent à la surface mais, simultanément, restent imperceptibles car, par tous les moyens, elles sont passées sous silence par les mass media.

La réalité dans laquelle nous existons n’est déjà plus du tout la même que ce qu’elle était il y a de cela quelques dizaines d’années. Les changements se produisent très vite et croissent comme une avalanche, en s’accélérant. Ainsi, tout le monde connait le terme de biosphère, en tant que milieu d’habitation des êtres vivants. Mais peu nombreux sont ceux qui savent et réfléchissent au fait qu’il existe également une notion de technosphère. La technosphère, ce sont toutes les réalisations et progrès de la civilisation techno-génétique, en commençant par les appareils électriques domestiques et en terminant par les produits alimentaires. Tout ce que touche la technosphère subit une transformation capitale, pas toujours perceptible, y compris l’homme lui-même.

LA SUITE

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives