Archive pour la catégorie ‘ARTS PLASTIQUES’

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégorie Arts Plastiques

 

 

 

 

Catégorie Arts Plastiques

 

 

Vous connaissez le stone balancing ? Cette incroyable maîtrise des éléments qui consiste à empiler des pierres et à les maintenir dans un équilibre parfait est un art à part entière. En France, cet homme est l’un des rares à pratiquer cette discipline qui révèle, au grand jour, l’ensorcelante beauté de la nature à travers d’impressionnantes œuvres éphémères.

Amoureux de la nature, Emmanuel Fourcarde, 29 ans, alias Manu Topic, découvre le stone balancing grâce à celui qui a popularisé cet art aux Etats-Unis, Michael Grab. Cela fait maintenant deux ans qu’il a décidé d’abandonner son travail pour se consacrer exclusivement à ce fabuleux art.

Cette discipline consiste à créer des structures de pierres en jouant sur les points de pressions, la gravité et le contrepoids pour un résultat final à la fois spectaculaire et esthétique. Manu en donne sa définition :

« Le stone balancing est un art, un hobby, une façon de méditer, un art de vivre. C’est tout ça à la fois ! »

 

 Crédit photo : Manu Topic

 

Manu Topic 2016

Voici donc un condensé de cette année 2016 , ma première année de pratique en photo et en Stone Balance ! Beaucoup de temps passé à travailler les équilibres mais aussi à apprécier chaque moments , prendre le temps de prendre le temps !

Publié par Manu Topic sur vendredi 11 novembre 2016

Pour exercer le stone balancing, Manu joue sur son terrain de jeu favori, dans les Hautes-Pyrénées, à Esparros, au pied des montagnes. Il passe un nombre incalculable d’heures dans les rivières, en quête de nouveaux spots les plus insolites les uns que les autres :

« J’ai le besoin vital d’être au contact de la faune et de la flore. Je peux partager un bel instant avec la nature… sans laisser de traces. »

En effet, ses œuvres ne résistent pas à l’épreuve du temps. Quelques heures suffisent pour que Mère Nature reprenne le dessus.

Des compositions impressionnantes où l’on se demande s’il n’est pas doté de pouvoirs magiques…

 

Crédit photo : Manu Topic
Crédit photo : Manu Topic
Crédit photo : Manu Topic
Crédit photo : Manu Topic

Lire la suite de cette entrée »

 

 

L’artiste hollandais Thijme Termaat est un grand peintre acharné. Il a passé 2 ans et demi à peindre et à créer cet époustouflant timelapse de 3 min 10 !

 

Source : http://positivr.fr/artiste-autodidacte-timelapse-impressionnant/?utm_source=actus_lilo

Catégorie Arts Plastiques

 

 

Décorer des assiettes est une activité que chacun peut réaliser de 7 à 77 ans, cependant Dahhhanart a donné une autre dimension à ce loisir créatif. Cette artiste russe réalise d’incroyables motifs abstraits ou figuratifs simplement en faisant des milliers de points. Une forme d’art qui nécessite patience et précision mais qui change ses assiettes en véritables œuvres d’art.

Le pointillisme est une technique de dessin qui consiste à réaliser une œuvre uniquement en faisant des points. S’il est davantage pratiqué avec des feutres fins, il peut aussi être réalisé avec de la peinture, et c’est justement ce domaine que maîtrise Daria alias Dahhhanart, une artiste peintre russe. Spécialisée dans la décoration d’assiettes, elle poste régulièrement des photos de ses œuvres. Des œuvres aux détails impressionnants et qui, malgré ce que l’on peut croire, sont très difficiles à réaliser.

 

 

A travers quelques-unes des photos postées, Dahhhanart nous montre à quel point, la peinture point par point réclame de la précision et de la patience. Équipée d’une petite pipette, elle réalise à main levée des oiseaux, des mandalas ou des motifs plus abstraits avec de la peinture et de l’émail. Ce choix de sujet n’est d’ailleurs pas anodin car il est directement inspiré du Khokhloma, une forme d’art populaire russe consistant à peindre à la main des motifs élaborés sur des plaques en bois.

En plus d’être très minutieuse dans la réalisation, dahhhanart ajoute à certaines de ses créations un peu de relief grâce à des perles et à des diamants qu’elle dispose autour ou au cœur de ses motifs. Ces petits détails donnent à ses assiettes une touche de brillance et les magnifient en tant qu’objets décoratifs. Un travail de haut vol qui émerveille le regard via un jeu de couleurs et de motifs que l’artiste maîtrise parfaitement.

 

 

 

 

 

Lire la suite de cette entrée »

 

animaux-journal-une

 

Art et recyclage font souvent bon ménage, et Chie Hitotsuyama l’a bien compris. Cette artiste japonaise a choisi de créer des sculptures d’animaux étonnamment réalistes en utilisant un objet qui finit très souvent à la poubelle. Le résultat est incroyable et donne même l’impression que les animaux sont vrais !

Objet du quotidien, le journal une fois lu est souvent condamné à finir à la poubelle. S’il est recyclé pour produire autre chose, l’artiste japonaise Chie Hitotsuyama en a fait son médium de prédilection. Cette plasticienne utilise le papier journal pour réaliser d’imposantes sculptures. Et pour y parvenir, elle a une technique simple mais terriblement efficace.

 

 

Après avoir découpé de grandes bandes de papier journal, Chie Hitotsuyama les humidifie puis les roule ou les tord afin d’obtenir le rendu souhaité. Une fois réalisées, il suffit de les assembler pour créer la forme de l’animal souhaité. L’artiste utilise même les nuances de gris et les couleurs présentes sur les différentes bandes pour donner du relief à ses créations. Des créations grandeur nature qui peuvent en tromper plus d’un, tant les animaux représentés semblent réels.

 

 

 

Lire la suite de cette entrée »

 

Lorsque vient la fin de l’année, il est temps de décorer le fameux sapin de Noël. Boules, guirlandes et illuminations, les arbres sont ornés de décorations toutes plus brillantes les unes que les autres. Certaines personnes ont toutefois pris une initiative originale : au lieu des parures traditionnelles, les sapins sont recouverts de fleurs… Et le résultat est magnifique. Le DGS vous propose de découvrir ces sapins décorés avec des fleurs.

 

 

 

 

 

Lire la suite de cette entrée »

 

Novae est un film entièrement réalisé avec de l’encre

NOVAE – An aestethic and scientific vision of a supernova

 

 

Source : http://dailygeekshow.com/novae-film-univers/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2016-11-09

Catégorie Arts Plastiques

 

 

 

NE PAS LAISSER LES OBJETS N’ÊTRE QUE CE QU’ILS SONT !

Ils sont une ouverture pour voir la magie
que notre cœur veut bien laisser s’échapper.

 

L’UNIVERS DU POÈTE FERRAILLEUR

C’était un terrain plat.

Aujourd’hui, on y trouve
des cours d’eau,
des buttes,
des escaliers,
des murets de pierre.

Et quand on se balade,
le doux son des carillons
s’ajoute aux chants des oiseaux.

Au fond du terrain,
des tours colorées
sortent tout droit
d’un conte de fée,
d’un rêve d’enfant,
de cet enfant que nous étions
il n’y a pas si longtemps.

Avons-nous tous rêvé ces mêmes tours ?
Elles m’emmènent dans un monde souvent oublié.
Elles m’émerveillent.
Elles me ramènent à moi-même.

Qui étais-je quand j’étais enfant ?

Comment ai-je grandi ?

Que suis-je en train de faire de ma vie ?

 

Une bille passe d’un conduit de plombier à un ascenseur mécanique, est emportée par une roue qui l’amène dans la remorque d’un camion jusqu’à un escalier en tourbillon. Et le circuit recommence à l’infini.

 

 

Un bateau de plusieurs mètres de long,
une tête d’oiseau,
des ailes,
des pieds
et des roues,
des éoliennes,
des voiles,
des cannes à pêche
et des balais à la place des pagaies.

Il y a des personnages aussi, des petites filles, des adultes
mais surtout beaucoup de COULEURS.

Rien n’est laissé au hasard, mais le rêve y a toute sa place.

Lire la suite de cette entrée »

 

Aussi adorables puissent-ils être, les dessins d’enfants sont assez rarement proches de la réalité. Face à l’imagination de son fils, un papa à décidé d’utiliser ses talents sur Photoshop pour donner vie aux créations de Dom, 6 ans. Le résultat est aussi bizarre qu’hilarant, sans jamais s’éloigner de la vision de l’artiste.

Dom a 6 ans et semble passionné par le dessin. Il possède déjà un compte Instagram sur lequel il publie ses dernières créations et son travail semble rencontrer un certain succès. Récemment, c’est son père qui s’est mis au travail en recréant, sur photoshop, les animaux et objets illustrés par son fils. Intégrant ses formes maladroites à de véritables photographies, ce papa imaginatif parvient à nous faire rire et nous surprendre. Une collaboration touchante que nous vous proposons de découvrir ci-dessous !

 

 

Lire la suite de cette entrée »

Quelle inventivité !

 

Depuis 25 ans, le photographe londonien Carl Warner, à l’origine de ce drôle de projet, crée des paysages uniquement avec de la nourriture. Une série de photographies qui, en plus de vous mettre l’eau à la bouche, vous emmènera vers des contrées gastronomiques magiques. 

Après avoir commencé sa carrière dans la photographie de paysage et dans le secteur de la publicité, l’artiste Carl Warner a un déclic en allant un jour au marché de Portobello. Là-bas, il tombe nez à nez avec des champignons qui lui font penser à des arbres. Depuis, l’artiste reproduit des paysages incroyables uniquement fait avec de la nourriture dans une série de photos qui s’intitule ‘‘Foodscape‘‘. Fruits, légumes, viandes, bonbons, chocolats, poissons, tout y passe ! Qu’il reproduise des architectures célèbres comme la muraille de Chine ou le Taj Mahal ou bien des paysages totalement inventés, l’artiste nous embarque dans des endroits magiques et hauts en couleurs.

 

miam-miam-de-magnifiques-paysages-reproduits-uniquement-avec-de-la-nourriture1

 

miam-miam-de-magnifiques-paysages-reproduits-uniquement-avec-de-la-nourriture52

 

miam-miam-de-magnifiques-paysages-reproduits-uniquement-avec-de-la-nourriture4

 

miam-miam-de-magnifiques-paysages-reproduits-uniquement-avec-de-la-nourriture2

 

miam-miam-de-magnifiques-paysages-reproduits-uniquement-avec-de-la-nourriture50

Lire la suite de cette entrée »

 

UNE---Article-artsanté

 

Depuis la grotte de Lascaux, l’Homme s’est toujours investi dans l’art. Enrichissant intellectuellement, émotionnellement et culturellement, l’art semblerait également efficace pour votre santé.

Alain, philosophe du XXe siècle, a dit : « Tous les arts sont comme des miroirs où l’homme connaît et reconnaît quelque chose de lui-même. » L’art est un élément à part entière de notre humanité que ce soit en tant qu’exutoire ou lien social. Peinture, sculpture, danse ou musique, l’art a des bénéfices dépassant le simple divertissement.

 

art1

 

Des scientifiques se sont penchés sur l’influence de l’art sur notre santé. Nos cerveaux sembleraient faits pour apprécier et analyser l’art en profondeur et créer serait bon pour nous. L’activité artistique renforcerait votre cerveau et améliorerait votre humeur. Voici sept bonnes raisons de prendre du temps pour faire de l’art, même si vous n’êtes pas doué pour cela.

 

L’art réduit le stress et l’anxiété

stress 2

 

Dans une récente étude, il a été prouvé que 45 minutes de création artistique diminue le taux de cortisol, une hormone responsable du stress, présent dans la salive des participants. Une autre étude a montré que 30 minutes d’activité artistique, spécialement de peinture, réduit l’anxiété des étudiants préparant leurs examens.

« Après cinq minutes de création, je me sentais moins stressé. Grâce à l’art, j’ai pu mettre certains questionnements personnels en perspective », affirme l’un des participants de l’étude. Les cours d’art relaxeraient également les gens prenant soin de personnes malades.

 

Créer un visuel artistique améliore les connexions dans notre cerveau

art2

 

Les bénéfices liés à l’art ont également été observés à un niveau neurologique. En effet, en 2014, une étude a montré que lorsqu’un individu est concentré sur une création, ses connexions cérébrales sont améliorées à travers un processus appelé le réseau du mode par défaut. Ce processus est un réseau cérébral actif lorsqu’un individu n’est pas focalisé sur le monde extérieur, et lorsque le cerveau est au repos, mais actif.

Les scientifiques ont également observé que l’émotion ressentie face à une oeuvre d’art mobilisait le réseau du mode par défaut. « La connexion émotionnelle d’une personne à une pièce artistique est le résultat d’une certaine ‘harmonie’ entre le monde extérieur et notre propre représentation de nous-même », expliquent les chercheurs.

 

Le processus artistique nous pousse à dépasser notre tristesse

tristesse

 

Lors d’une étude réalisée en 2012, des scientifiques ont projeté le film Le Projet Laramie, un émouvant documentaire sur le meurtre d’un jeune homosexuel américain en 1998. Une fois plongés dans l’émotion du film, les participants ont été divisés en trois groupes.

Certains devaient dessiner quelque chose en rapport avec le film, certains devaient dessiner quelque chose ne relevant pas du film, tandis que les autres devaient juste attendre patiemment. Les résultats ont montré que se distraire en faisant une activité artistique sans rapport avec votre rancœur était plus efficace que d’évacuer votre colère ou de ressasser dans votre coin.

 

Crayonner des choses quelconques peut améliorer notre concentration

griboullis

Les bénéfices cérébraux de l’art ne sont pas liés qu’à une forme sérieuse. Gribouiller sans but aiderait notre esprit à se concentrer et à se souvenir lors d’une activité ennuyeuse. Une étude a prouvé que les participants faisant des gribouillages pendant une réunion mémorisaient 29 % d’informations de plus que les autres, lors d’un test surprise.

 

Transformer nos problèmes en fictions peut nous aider à les régler

ecrire

 

L’art n’est pas que visuel, l’écriture aide également à mettre en relief nos problèmes. Une étude suggère que mettre en scène nos problèmes les rendrait plus gérables dans notre esprit. Durant quatre jours, les participants de l’étude ont dû écrire pendant 15 minutes sur un sujet au choix.

Le groupe de contrôle devait écrire sur un sujet non lié aux émotions, tandis que les autres devaient écrire sur une expérience traumatisante. 98 % du groupe expérimental a ensuite confirmé que cette expérience avait été bénéfique et qu’ils allaient la reproduire.

 

Jouer d’un instrument renforcerait nos connexions cérébrales

music

 

Depuis des années, les chercheurs ont prouvé que la pratique musicale amplifiait les capacités du cerveau. La pratique de la musique améliorerait le langage, les performances scolaires et les capacités mémorielles, spécialement pour les enfants ayant une pratique régulière.

Les adultes ne sont pas exclus de ses bénéfices. « Une pratique active de la musique fait dans un contexte social permet d’améliorer la qualité de vie, le bien-être et la santé mentale et physique des plus âgés », confirment des chercheurs.

 

Créer peut vous aider à remplir un vide

art5

 

Le psychologue Mihaly Csikszentmihalyiqualifie l’action de « remplir le vide » comme « être dans une zone où de manière totalement absorbée vous appréciez une tâche facile ». Une bonne vie est pour lui celle où cette action n’est pas faite furtivement. Pour réaliser cette action, l’art est un moyen efficace car l’artiste n’est pas motivé par un but final mais par le processus en lui-même. Cette étude ne concerne pas uniquement les professionnels. En effet, il a été prouvé que les lycéens étaient plus engagés et motivés par leurs cours d’art et que cela avait un effet positif fort sur leur humeur.

Vous n’êtes pas encore décidé à saisir votre pinceau, crayon ou guitare ?

http://soocurious.com/fr/art-sante-science/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2016-07-01

Catégorie Arts plastiques

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives