Archive pour la catégorie ‘ANIMAUX’

 

 

Catégorie Animaux

 

 

Un courageux membre d’équipage d’un pétrolier qui mouillait dans un port algérien n’a pas hésité à faire un saut de plusieurs mètres depuis le pont du navire pour venir en aide à un baleineau pris au piège dans des filets.

A Skikda, dans le nord-est de l’Algérie, le pétrolier Cheikh El Mokrani mouillait comme à son habitude à quelques encablures du port en attendant de prendre la mer. Tout à coup, un des marins du navire a remarqué qu’un bébé baleine était coincé entre le pétrolier et le bateau qu’il remorquait derrière lui.

Voyant le mammifère géant dans la détresse, le marin a sauté à la mer d’une hauteur impressionnante pour lui venir en aide.

 

 

Le média local Tout Dz a précisé que le marin algérien avait plongé sans aucun équipement de sauvetage, comme l’atteste la vidéo. Deux de ses coéquipiers l’ont ensuite rejoint et au bout de 10 minutes, le cétacé recouvrait la liberté.

 

Source : https://francais.rt.com/international/37282-marin-algerien-saute-du-pont-dun-petrolier-pour-sauver-un-baleineau

Catégorie Animaux

 

 

 

Souvenons-nous de la théorie de Darwin qui met en exergue le phénomène de « sélection naturelle ». Autrement dit , les espèces les plus adaptées à leur milieu ont le plus de chance de survivre et, par conséquent, de se reproduire. Aujourd’hui, les scientifiques remettent à l’honneur ce dogme grâce à une étonnante découverte. Sur le podium ? Les céphalopodes et particulièrement les seiches et les pieuvres ! Car ces espèces ont la faculté de transformer leurs codes génétiques selon leur environnement. Explications.

 

Qui sont-ils ?

Les céphalopodes sont une classe de mollusques apparus il y a 500 millions d’années dont la tête est munie de tentacules. Elle regroupe alors les pieuvres, les calamars ou encore les seiches. Au total, ce sont 800 espèces connues actuellement. Et ce chiffre continue de croître de jour en jour.

 

ADN vs. ARN ?

Quasiment tous les êtres vivants possèdent une molécule biologique appelée « acide ribonucléique » dont le diminutif est « ARN ». D’où vient-elle ? Des gènes portés par l’ADN (acide désoxyribonucléique) qui, lorsqu’ils se codent sous une autre forme se transforment en ARN lui-même. Cette métamorphose se nomme la « transcription » et permet à l’individu de fabriquer des milliers de protéines qui vont être utiles au fonctionnement de ses cellules.

 

L’art de la désobéissance

Contrairement à d’autres animaux, les céphalopodes n’obéissent pas aux transformations de leurs codes génétiques. Au lieu d’effectuer une transcription classique, un autre phénomène se produit, celui de l’« édition » qui modifie davantage le nouveau code génétique. Les variations observées sont alors intéressantes car elles sont responsables du comportement complexe et de l’intelligence élevée de certains céphalopodes.

Dans le cerveau des calamars, plus de 60 % des transcriptions de l’ADN qui se produisent résultent de l’édition. A contrario, chez les autres espèces incluant les humains, ce chiffre s’élève à 1 % seulement. Une comparaison qui démontre l’activité génétique exceptionnelle de ces animaux. Et des niveaux élevés semblables d’édition d’ARN ont été identifiés chez trois autres espèces de céphalopodes dits « intelligents » : deux poulpes et une seiche.

 

Effet caméléon

A l’heure où la transcription par édition des céphalopodes pose encore question, elle semble être fortement influencée par le contexte environnemental. A l’instar des changements de température ou, de manière plus complexe, la mémoire de l’espèce.

Un grand nombre de caractéristiques ont amené les experts à comparer les pieuvres et autres céphalopodes aux extraterrestres : leur camouflage instantané lorsqu’ils changent de couleur de peau, leur sang de couleur bleue ou leur aptitude à voir la lumière polarisée.

 

Source : http://dailygeekshow.com/cephalopodes-code-genetique/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2017-04-11

Catégorie Animaux

 

 

 

Olive, le chat disparu - ©DR
Olive, le chat disparu ©DR
 

 

Olive, un chat qui avait disparu depuis plus de dix ans, est retourné chez ses maîtres, en Bretagne. En effet, le père de famille a eu la bonne surprise de le retrouver devant la maison, après sa journée de travail.

« Je n’ai pas pensé à lui tout de suite. Cela faisait dix ans quand même ! Mais quand j’ai vu ses yeux, je me suis dit, sûr, c’est le nôtre. Et il reconnaissait sa maison. C’était Olive » a raconté Patrick le Roux, le propriétaire. «Et puis, il s’est rappelé de nous et de la maison. Il s’est installé sur le tapis, là où il avait l’habitude de dormir quand il vivait avec nous » a-t-il ajouté.

L’heureux propriétaire a tout de même confié avoir eu l’impression « de recueillir un SDF à la longue barbe qui avait galéré, comme s’il avait un gros bagage sur ses épaules ».

 

Catégorie Animaux

 

 

 

Catégorie Animaux

 

 

La sécheresse qui touche l’Inde affecte autant la population que la faune. Mourant, ce cobra royal de 3,6 mètres s’est vu offrir de l’eau par un villageois.

 

 

Source : http://positivr.fr/cobra-royal-boit-bouteille-eau/?utm_source=actus_lilo

Catégorie Animaux

 

 

 

Le documentaire raconte comment la comédienne est devenue « la tantine de substitution » d’un bébé singe orphelin pour lui permettre de devenir autonome. Une aventure humaine qui explique le combat des associations de sauvegarde des espèces menacées.

 

Interview : http://culturebox.francetvinfo.fr/series-tv/documentaires-tv/muriel-robin-sur-la-terre-des-bonobos-au-secours-des-especes-menacees-253335

Catégorie Animaux

 

 

 

Animal menacé d’extinction, le tigre d’Indochine est une espèce ne comptant que très peu d’individus observés à l’état sauvage. Cependant, des caméras installées dans un parc national de l’Est de la Thaïlande ont réussi à filmer une nouvelle famille de tigres comptant 6 petits. Une bonne nouvelle pour les biologistes qui peuvent constater que les efforts réalisés pour les protéger portent leurs fruits.

 

 

Quelle est la situation du tigre d’Indochine ?

Aussi appelé tigre de Corbett, le tigre d’Indochine est une sous-espèce de tigre vivant principalement en Asie du Sud-Ouest. Observé en Birmanie, en Thaïlande, au Laos, au Vietnam et au Cambodge, l’animal vit principalement dans les forêts retirées et les territoires montagneux. S’ils étaient près de 100 000 à vivre à l’état sauvage il y a un siècle, il ne reste plus aujourd’hui que 3 900 individus répartis dans les pays précédemment cités.

Considéré comme en danger critique d’extinction, le tigre d’Indochine a vu sa population disparaître au fil des ans à cause de la surexploitation forestière qui a détruit son habitat naturel. C’est toutefois à partir des années 2000 qu’en Thaïlande, la population de tigres d’Indochine a considérablement chuté n’étant plus composée à l’heure actuelle que de petits groupes répartis dans le pays.

 

 

Pourquoi cette découverte est-elle majeure pour les biologistes ?

Comme beaucoup d’autres espèces à travers le monde, c’est l’Homme qui est responsable de la situation critique du tigre d’Indochine. Prisé par les braconniers, ce tigre a longtemps été chassé et il continue d’être traqué. Dans le monde, il n’y aurait plus qu’une poignée de tigres d’Indochine vivant en liberté.

La nouvelle est d’autant plus importante qu’en Thaïlande, seul un autre groupe de tigres avait pu être observé. Pour John Goodrich, membre de l’organisation Panthera et responsable du programme dédié à la sauvegarde des tigres, cette découverte est tout simplement miraculeuse.

 

 

Des efforts redoublés pour sauver l’espèce

Le fait de pouvoir observer un nouveau groupe d’individus est donc une très bonne chose pour les chercheurs. Songtam Suksawang, directeur des parcs nationaux de Thaïlande, met d’ailleurs tout en œuvre pour sauver les tigres d’Indochine.

 » L’intensification des patrouilles anti-braconnage et les efforts d’application de la loi dans ce domaine ont joué un rôle essentiel dans la conservation de la population de tigres en leur assurant un environnement sûr. Cependant, nous devons rester vigilants et poursuivre ces efforts car les braconniers représentent toujours une menace majeure. »

 

Source : BBC Par

Via : http://dailygeekshow.com/tigre-indochine-thailande/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2017-03-30

Catégorie Animaux

 

Dans une nature hostile où les prédateurs sont multiples, le camouflage est une technique de survie incontournable pour nombre d’animaux. Au fil de l’évolution, certaines espèces sont ainsi devenues expertes dans l’art se dissimuler au sein de leur environnement.

Quand on y réfléchit, beaucoup d’animaux sauvages ont adapté leur apparence à l’environnement dans lequel ils évoluent. Le pelage d’un écureuil est similaire à la couleur d’un tronc d’arbre. La peau grisâtre d’une vipère lui permet d’être discrète au milieu de la roche. Quant à la sauterelle, elle reproduit le vert éclatant de la chlorophylle. Mais dans certains cas, la spécificité de la faune et de la flore à pousser les espèces à développer une véritable science du camouflage, au point de devenir presque invisible.

 

LE GECKO

Présent un peu partout autour du globe, des forêts tropicales jusqu’aux déserts, le gecko est un petit lézard capable de prouesses en matière de camouflage. Par exemple, à Madagascar, la sous-espèce des uroplatus s’est adaptée à son milieu arboricole jusqu’à développer une queue ressemblant à s’y méprendre à une feuille. Quant à leurs écailles, elles peuvent imiter dans les moindres détails les spécificités d’une branche, d’une écorce, etc.

 

LA MANTE ORCHIDÉE

Moins connue que sa cousine la mante religieuse, la mante orchidée n’en est pas moins impressionnante. Présente en Asie du Sud-Est, et notamment en Malaisie, elle s’est adaptée non pas aux teintes d’un milieu, mais précisément à une fleur : l’orchidée. Au point de reproduire sur son corps les nuances et les arabesques de cette plante magnifique.

 

LE POISSON-PIERRE

Le poisson-pierre, ou laffe la boue comme il est appelé à l’île Maurice, est considéré comme le poisson le plus venimeux au monde. Il est d’autant plus dangereux qu’il sait se dissimuler comme personne. Dépourvue d’écailles, sa peau sécrète un mucus qui agrège les différentes particules se baladant dans l’océan (roche, corail, etc), lui permettant de se fondre dans les fonds marins.

 

LA CHENILLE SYNCHLORA AERATA

Comme pour le poisson-pierre, cette chenille, présente en Amérique du Nord, utilise des éléments de son environnement pour se camoufler. En l’occurrence des bouts de la fleur où elle loge, qu’elle colle sur ses poils dorsaux. En fonction de la fleur, chaque chenille a un costume différent.

 

LE GRAND IBIJAU

Oiseau nocturne et solitaire, le grand ibijau possède un plumage grisâtre qui le confond parfaitement avec l’écorce des arbres. Ce spécimen vivant dans les forêts tropicales d’Amérique est d’ailleurs si fantomatique pendant la journée que les chercheurs peinent à accumuler des informations à son sujet.

Lire la suite de cette entrée »

 

Regarder des animaux serait bon pour la santé. Une étude montre que le simple fait de les voir en vidéo suffit à nous rendre heureux et augmente notre bien-être… A 30millionsdamis.fr, nous nageons en plein bonheur et le partageons avec nos lecteurs !

 

Regardez cette vidéo et vous serez heureux : c’est une étude qui le dit ! © Extraits de l’émission 30 Millions d’Amis

 

On savait déjà qu’avoir des animaux près de soi était la clé de la plénitude : leurs bienfaits ne sont plus à démontrer. Mais une nouvelle étude nommée « The Real Happiness Project » réalisée par l’université de Berkeley apporte une nouvelle information : regarder ne serait-ce qu’un extrait de vidéo montrant des animaux accroît les sentiments d’admiration, de contentement, de joie, d’amusement et de curiosité, tout en diminuant la fatigue, la colère et le stress !

 

Des émotions positives

Pour parvenir à ce résultat, 7500 participants ont visionné cinq vidéos d’une durée comprise entre 53 et 190 secondes : deux du documentaire animalier Planet Earth II de la BBC (dont un paresseux à la recherche d’une partenaire), une d’une série populaire, une d’extraits du  journal télévisé et un tutoriel de bricolage. Leurs réactions ainsi que leurs témoignages après le visionnage ont été analysés. Il en ressort que le visionnage du documentaire animalier a renforcé les émotions positives des participants.

 

Les jeunes, davantage concernés

L’étude montre également que les jeunes de 16 à 34 ans ont été plus réceptifs aux vidéos d’animaux : « peut-être parce qu’ils en ont davantage besoin ? » avancent les chercheurs. Et pour cause, ce groupe montrait de plus grands signes de stress et d’inquiétude que les autres, particulièrement au sujet de l’environnement : 71 % de ces jeunes se décrivent comme « extrêmement inquiets » à propos de l’état de l’environnement et de ce que cela induit pour leur avenir.

Les chercheurs prévoient désormais une autre analyse pour tenter de déterminer le temps de visionnage idéal nécessaire au déclenchement de ces émotions positives.

 

30 Millions d’Amis : source inépuisable de bonheur !

Un chiot qui joue, un chat qui dort, un lapin qui grignote sa carotte… Le secret du bonheur, ce sont donc ces millions de vidéos qui inondent les réseaux sociaux ? 30 Millions d’Amis n’a pas attendu les résultats de cette étude pour vous proposer régulièrement des vidéos 100 % tendresse à voir sur ses comptes Facebook, Youtube, Twitter ou Instagram… et nager en plein bonheur à votre tour !

 

* Etude réalisée sur plus de 7.500 participants originaires des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de Singapour, de l’Inde, de l’Afrique du Sud et de l’Australie.

Source : http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/11767-regardez-des-videos-danimaux-pour-etre-heureux/?m_i=kTPkWWPrbUdORnrOl8bpHF0NlX1ZFl5DaV3S1DlgmGpagfcAyh_inuM3bSNc2stELvRB3Uw8LiXiVhhZ1OzncFJbsJ0Lk2&utm_source=3mars2017&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter

Catégorie Animaux

 

 

 

Catégorie Animaux

 

 

 

Catégorie Animaux

 

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
  • Erica dans ACCUEILUn immense merci pour votre retour, Delphine !
  • Kochert dans L’ASSOCIATIONBonjours J ai été très sensibilisée lorsque je suis tombée par hasard sur un tableau de votre petite Iris ,je
  • CHRETIEN dans ACCUEILComment vous remercier pour cette idée magnifique ?! Car c'est grâce à des Êtres tels que vous, éveilleurs de conscience,
  • Laurence dans Michelle Brémaud – GuérisseuseBonsoir, l'adresse fb ne figure pas sur le site,est il possible de joindre tout de même Michelle Brémaud? Merci
  • gisele dans AUDE – LA FORET ENCHANTÉE DE NÉBIAS (m.à.j)tres joli site belle balade en famille mais revoir le balisage car on tourne en rond un momment
Catégories
Archives