L’agriculture de conservation redonne au sol le premier rôle dans la production végétale. Le sol est considéré non pas comme un support de culture, mais comme un milieu vivant. Le protéger améliore son fonctionnement, restaure ou augmente la fertilité. L’activité biologique remplace alors le travail mécanique considéré comme perturbateur de la structure et des équilibres. L’agriculture de conservation va plus loin que les Tcs, techniques culturales simplifiées. Elle repose sur 3 axes majeurs : abandon du travail du sol, couverture permanente du sol, rotation longue. Concrètement, c’est le semis direct sous couverture végétale (Sdsc).

Bien présente sur l’ensemble du continent Américain, en développement en Europe, mais également présente en France et dans le grand ouest, l’Agriculture de Conservation repose sur trois principes agronomiques fondamentaux :

  •  La ROTATION des cultures et des couverts végétaux ; 

  •  La RÉDUCTION progressive du travail du sol et du trafic sur les parcelles ; 

  •  La RESTITUTION intégrale des résidus de récolte à la surface du sol.

Laisser un commentaire

POUR SOUTENIR LE SITE
LES COMMENTAIRES
Catégories
Archives